Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Daily Héros

Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Earth-2 tome #6 "Convergence"

Si Earth-2 a été l’un de mes titres préférés durant les New52, autant grâce aux scénarios, aux intrigues qu’aux dessins de Nicola Scott. Malheureusement, il aura suffi d’une intrigue, pour me gâcher complètement le titre. World’s End, car c’est de cela que je parle, fut une série hebdomadaire sans saveur, sans surprise, sans intérêt et ne flirtant qu’avec le mainstream et l’action à gogo. L’arrivée de ce sixième tome avec la mini-série Convergence, tant décriée et raillée, ne me rassure pas spécialement sur le grand final du titre…

 

Les héros de Terre-2 doivent faire face à la destruction de leur monde par les forces d’Apokolips. Des millions d’hommes et de femmes sont alors déplacés vers des terres en ruines tandis que Flash, Hawkgirl ou encore Green Lantern sont confrontés aux versions alternatives des plus grands héros. Leur alliance sera-t-elle suffisante ?

(Contient les épisodes #0 à 8 de Convergence)

Convergence coïncide avec le changement de locaux de DC Comics, passant d’une côte à l’autre des Etats-Unis, et prenant place aux alentours du grand final de Superman : Doomed. Notre héros fait alors face à Brainiac, et notre héros découvre une version totalement inédite et démente du méchant.

Mais ce titre s’appelle Earth-2, et c’est donc à ses héros que nous voulons avoir à faire ! Nous avions laissé Flash, Green Arrow, Hawkgirl et les autre alors que Terre-2 succombait sous les coups de Darkseid. Nos héros, et quelques millions d’humains parvenaient à s’enfuir.

 

Alors que les vaisseaux semblent exploser, Green Arrow, Flash, Batman, Dick Grayson, Val Zod et Yolanda Montez, l’ancienne Avatar du Sang, se retrouvent téléportés, projetés sur une planète hostile et inconnue ! Là, ils y font la connaissance de Telos, un servant/esclave/prisonnier de Brainiac. Ils apprennent alors que Telos, à la demande de Brainiac a téléporté sur cette planète une ville et des héros de chaque planète Terre du Multivers ! Ces héros vont devoir se battre jusqu’à la mort entre eux pour ne sauver qu’une ville, qui aura alors le droit de retourner dans sa réalité !

C’est ainsi que l’on se retrouve avec un Superman pré-New52, un Hal Jordan/Parallax pré-Crisis ou encore la Supergirl avec son fameux bandana rouge, en encore les héros du titre Injustice. Aussi surprenant que cela puisse paraître, tous les héros ne se rebellent pas devant une telle situation, (est-ce vraiment surprenant, cependant, pour les personnages du titre Injustice, en fait ?). Trouvant cela aberrant et inadmissible, et n’ayant plus de planète pour laquelle combattre, les héros d’Earth-2 décident de s’opposer à Telos, malgré la puissance extraordinaire, et semblant sans limite de ce dernier.

 

Très vite, d’autres menaces, d’autres ennemis se font jour et nos héros se retrouvent, une nouvelle fois dans une bataille incroyable pouvant mener à l’annihilation de tout le Multivers !

 

Très franchement, non seulement le point de départ de cette intrigue est bidon, on comprend bien qu’elle est là et n’existe que pour combler la pause de quelques mois de tous les titres New52, durant le déménagement de DC, mais en plus, la seule chose qui aurait pu être intéressant, à savoir les confrontations avec les différents héros des différentes Terres, n’est qu’un prétexte vite zappé, vite mis de côté.

On se retrouve, une nouvelle fois, avec une intrigue où seule l’action compte, avec un nouveau lot de morts, de rebondissements, qui ne fonctionnent plus tellement nous en avons marre…

Et ne parlons du happy end, tellement prévisible et qui rend tout depuis World’s End totalement inutile… J’adore lire quelque chose qui s’auto-efface…

 

Graphiquement, sept artistes sont crédités à ce tome, avec de jolis noms comme Ed Benes, Andy Kubert ou Ethan Van Sciver pour un ensemble graphique réussi et plutôt beau à regarder.

 

Bref, une belle impression de lire du vent. Certes économiquement cela n’aurait pas été possible, mais personnellement j’aurais préféré ne rien avoir pendant quelques mois que me taper cela. Quel dommage de clôturer un titre aussi bon qu’Earth-2 avec une telle daube. Deux sagas qui m’auront fait passer le titre de géniale surprise à grosse déception indigeste.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article