Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Green Lantern : La Vengeance de Black Hand

Mon Impression : Green Lantern : La Vengeance de Black Hand

Voilà enfin le deuxième tome des aventures de Green Lantern de Geoff Johns post new 52. Nous étions resté sur un premier tome, « Sinestro », bien sympathique à lire mais pas non plus transcendant, il n’y avait en effet pas de réelles lignes directrices sur le chemin qu’allait prendre le titre, toujours sous l’impulsion de Geoff Johns. C’est donc avec impatience que j’attendais ce tome 2 « La Vengeance de Black Hand » pour voir enfin ce que nous réserve les Gardiens d’Oa !

Hal Jordan et Sinestro doivent une fois de plus unir leurs forces et outrepasser leur longue mésentente. Mais en découvrant le secret de la Tribu Indigo, ils vont réveiller leur pire ennemi : le terrible Black Hand ! (Green Lantern Vol. 2: Revenge of the Black Hand – #7-12 + Annual 1)

Et oui, une fois de plus Sinestro demande son aide à Hal Jordan, alors que celui-ci avait décidé de tirer un trait sur le Corps des Green Lantern et avait, surtout, décider de reprendre sa vie en main, notamment avec la belle Carol Ferris. Mais rien n’est jamais facile dans la vie de nos supers-héros.

Mon Impression : Green Lantern : La Vengeance de Black Hand

Sinestro a donc besoin de Hal Jordan pour : renverser les Gardiens ! Rien que ça ! Malheureusement, la Tribu Indigo s’en mêle. En effet, ces derniers ont décidé d’apprendre la compassion à Sinestro en faisant de ce dernier un membre de leur Corps ! Et alors que Carol Ferris revêt son anneau de Star Sapphire pour aider Hal, tout ce petit monde se retrouve sur la planète de la Tribu Indigo.

Et là, enfin des révélations sur ce mystérieux Corps, dont on ne savait presque rien. Geoff Johns lâche enfin les infos. On apprend ainsi qu’Abin Sur est un des acteurs majeurs de la création de la Tribu Indigo, suite à un évènement marquant pour lui, et qui montre toute sa compassion. On découvre comment les membres sont choisis par les anneaux Indigo. Les origines d’Indigo-1, personnage que j’affectionne beaucoup, nous sont un peu révélées. C’est aussi l’occasion pour Geoff Johns de nous apprendre ce qu’il est advenu de Black Hand à la fin de Blackest Night.

Au final beaucoup d’informations et ce corps mystérieux de la Tribu Indigo n’en devient que davantage intéressant à mes yeux.

Mon Impression : Green Lantern : La Vengeance de Black Hand

Directement suite à cette saga, Hal et Sinestro vont partir à la recherche de Black Hand qui a retrouvé un anneau noir. Oui on se croirait revenu au doux temps de Blackest Night mais que nenni. Cette histoire de retour de Black Hand c’est un peu du vent, surtout un prétexte pour Geoff Johns de se débarrasser facilement d’Hal Jordan et Sinestro ! « J’entends déjà : Comment ? Se débarrasser de nos deux compères ? Pourquoi ? » Je vous laisse découvrir par vous-même la sombre machination des Gardiens.

Les Gardiens ! Il s’agit là de la partie la plus importante du tome. Au fil de l’aventure de Sinestro et d’Hal, on assiste surtout à la chute totale et rapide des Gardiens dans la folie pure et simple. Ils sont clairement décidés à détruire le Corps des Green Lantern, a tuer tous ses membres ! Et pour cela ils vont avoir besoin du Premier Lantern ! Là aussi quelques révélations de Geoff Johns, nos petits Gardiens ne sont pas seuls et avaient bien gardé ce secret pour eux. Après avoir commis l’impensable à deux reprises, les Gardiens nous dévoilent l’absolue puissance du Premier Lantern. Qui est-il ? d’où vient-il ? (formidable robot… nan je m’égare^^) On ne sait rien sur lui pour le moment. Il est tellement puissant qu’il a été caché, scellé dans une prison pendant des millénaires. Et c’est à partir de sa puissance que les Gardiens vont créer leur fameuse troisième armée.

Mon Impression : Green Lantern : La Vengeance de Black Hand

Amateurs du soap opéra cosmique made in Geoff Johns réjouissez-vous ! Nous ne sommes pas encore en plein d’un, gros, gros truc interstellaire, mais on sent que l’on y arrive très vite. Geoff Johns nous montre qu’il a toujours de grandes ambitions et place ses pièces au fur et à mesure des chapitres comme si de rien était. Mais nous ne sommes plus dupes. Il agissait déjà de cette façon lorsqu’il a repris le titre Green Lantern il y a quelques années. (Aventures que vous pouvez suivre dans l’excellente collection DC Signatures Geoff Johns présente Green Lantern, 3 tomes pour le moment.) On a tous les éléments pour un gros event. Action à foison, les références à différents Corps, des Gardiens complètement fous, Hal Jordon et Sinestro dans de sales draps, des surprises, des révélations, de la nouveauté, des plans machiavéliques, oh oui ça sent très, très bons pour la série Green Lantern.

Au niveau du dessin, il me devient presque difficile d’imaginer voir quelqu’un d’autre que Doug Mahnke dessiner Green Lantern. Il a tellement de talent pour dessiner les personnages issus d’autres planètes que la Terre. Ses créatures sont juste magnifiques et tellement originales. Exemple flagrant avec la Tribu Indigo où tous ses membres sont si bien dessinés. Et que dire d’Indigo-1, juste sublime. Même ses humains passent de mieux en mieux. Bon il faut avouer que l’on en voit que deux. Mais Hal me gêne moins, les traits de Mahnke semblent s’être affinés, il arrive à dégager quelque chose à travers son regard ou à travers celui de Carol. Carol est juste sublime au début de ce tome. Bref les qualités de Manhke sont encore augmentées et ses défauts sont améliorés. Du grand art ! Et puis c’est coloré, c’est vivant. La mise en page est simple mais efficace.

Mon Impression : Green Lantern : La Vengeance de Black Hand

La qualité de son travail se fait davantage sentir à la lecture sur chapitre 12, où il est remplacé par Renato Guedes et Jim Calafiore. Les dessins donnent l’impression que l’action est statique, les personnages ne sont pas beaux, on perd la magie que Mahnke arrive à insuffler à la représentation des pouvoirs des anneaux.

Un bel ouvrage, où l’on peut découvrir la fameuse page manquante du Green Lantern Saga 12 et qui avait fait couler tellement d’encre. Urban a inséré en prime un magnifique double page annonçant le tome 3 et L’Avènement de la Troisième Armée, ainsi qu’une petite dizaine de pages avec les différentes couvertures.

Bref, un très bon tome, un excellent tome de Green Lantern même. Geoff Johns replonge dans ce qui a fait la force de son titre depuis pas mal de temps maintenant avec une véritable histoire mainstream intergalactique avec plein de protagonistes, de l’action à foison, de grosses révélations, de belles surprises et des dessins juste à tomber ! Jetez vous dessus et vivement le tome 3 !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article