Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Wonder Woman : Liens de Sang

51vtfiha16L. SL500 AA300 -copie-1

Un vrai coup de coeur!

Déjà pour le dessinateur Cliff Chiang, ses planches sont justes magnifiques!! Les personnages sont beaux, sexy pour certaines, charismatiques et dégageant beaucoup d'émotions. Quand il dessine Diana en colère on voit très bien que Diana est en colère. Le design des dieux est aussi assez top en général. Héra nue sous ses plumes de paon est très aguicheuse, Hermès avec ses serres et ses ailes aux chevilles, Stryfe et son look gothique. Juste je m'interroge sur le pourquoi d'un Arès si vieux et d'un Apollon de cette couleur. Hadès est très spécial, avec ses cierges à la place du visage, mais très intéressant. Poséidon est particulier on dira en énorme poisson bizarroïde.

'autre gros point positif de ce tome c'est l’omniprésence de la mythologie! Azzarello, que j'adore, l'intègre en grande quantité dans son histoire de bien belle façon car on plonge dans ce monde qui est le notre mais dans lequel se mélange toute ce patrimoine de la mythologique grecque. L'histoire commence à mille à l'heure avec la tentative d'assassinat de la dernière amante de Zeus, Zola. L'action et les révélations ne s'arrêtent pas jusqu'à la fin du tome. 

Et notre première rencontre avec la belle Diana, quelle rencontre. La retrouver ainsi nue dans son lit juste cachée par un drap de lit. Quelle mise en bouche magnifiquement dessinée par Chiang.

D'ailleurs le seul bémol de cce tome ce serait l'absence de Chiang sur les derniers chapitres. Remplacé par un Tony Akins beaucoup moins intéressant. C'est fort dommage. En espérant un retour de Chiang pour la suite.

Bref un tome 1 plein de promesses, avec des dessins somptueux, une Wonder Woman agressive, de la mythologie, j'en raffole, à foison. Une vraie surprise, un vrai succès.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article