Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Swamp Thing

9782365771078-couv-M244x367

Première découverte de ce personnage pour moi. Et je ne savais pas trop à quoi m’attendre.

Et l’avantage c’est que l’on rentre de suite dans le bain. On voit tout de suite l’ampleur de la Nécrose et donc de la tâche qui attend Alec Holland.

C’est d’ailleurs le bon point de ce tome 1, pour moi qui ne connaît pas Swamp Thing, Alec Holland ne se rappelle pas de son ancienne vie, et je découvre le passé de ce personnage en même temps que lui le redécouvre.

Et dieu que cet univers sombre et mystique me semble intéressant et surprenant. J’avoue avoir dévoré ces 168 pages en une soirée. Tellement j’ai été happé par cette histoire.

Surprenant car on est bien loin des autres super héros que l’on a découvert chez Urban jusqu’à maintenant dans le cadre des new 52. C’est moins tape à l’œil, c’est moins coloré. On est dans un aspect beaucoup plus sombre et beaucoup plus violent, de par l’adversaire de Swamp Thing. La Nécrose. Mal putride prenant forme à travers tous les cadavres ou les blessures qu’elle croise.

La Nécrose est là et compte bien ravager le monde, alertant des héros comme Superman, Batman ou encore Aquaman. Mais c’est à Alec Holland, démuni de tout pouvoir que la responsabilité de tout faire pour sauver le monde, qu’incombe la tache.

Le souci c’est qu’Alec ne veut pas récupérer ses pouvoirs, il veut rester humain et ne plus se transformer en Créature des Marais. Il va retrouver sur son chemin l’ancien amour de son alter ego, la très séduisante et mystérieuse Abigail. (J’adore ce nom en plus, c’est celui de ma fille ^^)

Tous deux sont si proches et en même temps si loin l’un de l’autre. Leur relation risque d’être un moteur de l’histoire et cela s’annonce fort intéressant.

Et là où le péril du monde n’y a rien fait, la mise en danger de sa tendre et douce va pousser Alec Holland à reprendre sa forme végétale.

C’est vraiment bien écrit, le côté néfaste, malsain, dangereux de la Nécrose est formidablement bien représenté par les dessins de Yanick Paquette. Ses planches sont de toutes beautés. C’est limite gore par moment mais ce n’est pas choquant tellement cela colle à cet univers de la Nécrose. Peu de personnages mais ils se suffisent à eux même tellement ils sont bien travaillés, bien approfondis.

Plus on s’enfonce dans l’histoire plus on sent le danger et le côté dramatique que représente la Nécrose et on s’amuse à carrément vivre l’histoire à 100 à l’heure avec le héros.

Bref une merveilleuse découverte, qui place Swamp Thing dans le top 3 des new 52 publiés par Urban. C’est sombre, oppressant, malsain, et avec toujours cette petite lueur d’espoir qui fait qu’on y croit. Snyder est vraiment un pu… de scénariste. On en redemande, on veut la suite de suite !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article