Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Alors ça donne quoi #2 : Marvel Now Août

Alors ça donne quoi #2 : Marvel Now Août

Wolverine #2

Wolverine : quel plaisir de voir du Davis au dessin !! C’est vraiment un bonheur de retrouver l’artiste sur une série mensuelle.

L’histoire quant à elle continue son bonhomme de chemin, plus que ces civils qui s’en prennent à lui, c’est cette drôle d’arme qui semble être mauvaise. Et tout cela va aller de pire en pire avec l’arrivée d’un Gardien.

WatXM : Aaron continu d’aller toujours plus loin dans le loufoque et la folie, avec l’arrivée en ville d’un cirque ambulant, dirigé par le Monstre de Frankenstein. On ne sait comment mais tous les profs de l’école Jean Grey sont devenus des pantins de ce cirque. Marrant de les voir ainsi, que dire de Logan en clown raté :)^^ Et ce monstre veut rayer de la carte tous les personnes ayant du sang de Frankenstein, et comme par hasard, le sale garnement manipulant Idie pour Killgore, est l’un d’eux…

Toujours aussi marrant, aussi beau, aussi rafraichissant !!

Bref, un bon magasine, Wolverine est, malgré sa présence partout, une valeur sûr. Et ses deux séries sont aux mains de formidables équipes créatives.

Alors ça donne quoi #2 : Marvel Now Août

Uncanny Avengers #3

Uncanny Avengers : bon et bien il y a du mieux dans les dessins de Cassaday, ce n’est toujours pas aussi excellent qu’avant mais l’amélioration est là ! L’action est tellement bien rendue.

Heureusement, parce qu’au niveau de l’histoire, ça ne prend toujours pas. Quel ennui. Je n’adhère pas du tout à ce pastiche de Crâne Rouge. Et comble absolu avec Havok… « Cap fais ton Captain America. »… « Fais ton Wolverine. »… Ouah le niveau des dialogues… Heureusement les combats sont bien faits.

Avengers Arena : les deux premiers épisodes m’avaient laissé une bonne impression. Et ceux, malgré les dessins. Sentiment totalement contraire avec ce numéro. Pas d’action, ou très peu.

Une plongée dans le passé de Cammi, où on lui sort de je ne sais où un passé avec Nova et les Gardiens de la Galaxie… Cette gamine ? Pfff, pourquoi ne pas se cantonner à l’idée de base (Battle Royale) et basta, une bonne série pure action sans prise de tête et passés farfelues.

A+X : … rien à dire, inutile…

Bref, avec Avengers Arena qui part en sucette et qui tenait à elle seule le mag, je crois bien tenir mon premier abandon post Marvel Now.

Alors ça donne quoi #2 : Marvel Now Août

Deadpool #1

Deadpool : je dois bien avouer que j’avais de sérieux doutes sur cet éventuel achat. Et puis avec le lancement Marvel Now, je me suis dit, essayons, on verra bien. Et bien, surprise. Petite surprise certes, mais surprise. Les histoires de la précédente version étaient nulles à ch… là j’ai trouvé cela pas trop mal.

Confronter Deadpool à d’anciens présidents US zombies et complètement barge, l’idée fonctionne bien. Et la situation est assez marrante. Oui ! Marrante ! Enfin le mot apparaît dans une de mes critiques sur Deadpool.

Et puis Tony Moore au dessin c’est la grande classe. Les deux scénaristes (humoristes américains m’étant totalement inconnus) semblent mieux gérer l’anti-héros.

Deadpool Team-Up : soyons clair, c’est pré-Marvel Now et c’est bidon…

Bref, Deadpool est une bonne surprise de ce relaunch Marvel Now, simplement par le fait que le titre passé de quelque chose d’absolument nul, pour devenir intéressant. Relaunch donc réussit.

Alors ça donne quoi #2 : Marvel Now Août

Spider-Man #2

Superior : Il n’y a pas à dire, cette série, est, selon moi, la pire mauvaise idée, dans la longue histoire des mauvaises idées (dixit Bad Boys^^) Je suis totalement contre ce nouveau statu quo dans l’univers du Tisseur. Je reste persuadé que cela est une absurdité sans nom. Surtout que Peter commençait enfin à avoir une bonne situation et MJ recommençait à lui tourner autour.

Et là, c’est la goutte d’eau. Voir Otto dans le corps de Peter c’est déjà lourd, mais le voir mieux réussir sa vie que Peter lui-même c’est insupportable. Même voir Spidey s’emmêler les pinceaux entre sa vie d’avant et celle de maintenant, vis-à-vis de ses anciens collègues comme Toomes ne m’amuse pas.

Heureusement il y a des personnages comme Carlie…

Niveau dessin, c’est du Stegman, c’est beau, c’est propre, c’est régulier.

Avenging : histoire peu intéressante et pire encore. Puis surtout pourquoi confronter ce nouveau Spidey aux X-Men, le mettre en danger et le faire s’en sortir par une pirouette aussi ridicule ?

Annual : c’est là que je remarque à quel point j’ai horreur de Supérior Spider-Man : en me mettant à apprécier des annuals, dont je ne suis pas fan. Mais là c’est l’occasion de retrouver notre Peter. Et c’est bon !

Histoire longue mais bien rythmée, amusante et émouvante. J’ai passé un bon moment avec Peter avec ces sauts temporels.

Les dessins sont un peu inégaux par contre.

Bref, ça ne prend pas, c’est une mauvaise idée. Mais heureusement il nous reste de matériel avec Peter, et surtout Scarlet revient le mois prochain. Dernière chance…

Alors ça donne quoi #2 : Marvel Now Août

X-Men Universe #2

Savage Wolverine : et bien je pensais qu’on ne pouvait faire pire que le premier numéro, et pourtant les deux suivants me font mentir. La saga de Cho se résume facilement. Histoire (s’il y en a une) tordue, on tape, on tape, on tape sur Wolverine, on zoome, on zoome, on zoome sur les énormes seins et les fesses de Shanna. Voilà, j’ai fais le tour je crois ! Ah non ! On rajoute, de on ne sait où un Amadeus Cho qui ne ressemble absolument pas au personnage que l’on connaît. Et l’on termine par un cliff de fin sans saveur, tellement la suite est prévisible.

Pas d’histoire, c’est moche, juste un gros prétexte à mettre Shanna dans des poses lascives…

Uncanny X-Force : malgré un deuxième épisode, toujours aussi beau à regarder je dois bien l’avouer, je n’ai toujours pas réussi à me faire un avis clair sur cette série. Mes interrogations du premier épisode sont toujours intactes, il y en a peut-être même plus.

Mais je mens un peu, car je suis davantage intrigué encore. En plus du trio Fantomex, de l’équipe principale intéressante, de Spirale et de la gamine, même ce qui arrive à Bishop (alors que je ne peux pas le voir en peinture) m’interpelle. J’ai envie d’en savoir plus. J’ai envie de poursuivre. En un sens donc c’est une réussite.

Age of Apocalypse : l’intrigue devient de plus en plus intéressante, et j’avoue commencer à avoir pas mal de sympathie pour ces personnages qui tentent tant bien que mal de se débarrasser du fléau qui les accablent. Ca change un peu, on découvre de nouveaux héros, et le style graphique assez sombre colle bien à cet univers.

Bref, en retirant la série playboy, on se retrouve au final avec un mag assez plaisant. Certes sur les deux autres séries, une seule a été relaunché, mais avec l’arrivée du titre très attendu : X-Men de Wood et Coipel, on peut se retrouver avec un très bon kiosque Marvel Now, si Uncanny X-Force continu sur cette voix.

Alors ça donne quoi #2 : Marvel Now Août

Iron Man #2

Iron Man : double dose de Tony Stark aujourd’hui. Menu alléchant et au final menu fort indigeste. Si au niveau du dessin, je trouve que Land arrive de façon très correcte à asseoir son style, qui au final colle bien au côté milliardaire un poil vaniteux et narcissique de Tony. Le scénario de Gillen me laisse de marbre.

Déjà trois numéros de cette série, et les histoires, peu intéressantes, se suivent sans vraiment se lier les unes aux autres. Hormis Extremis bien entendu. Une première histoire avec des hommes en armure se prenant pour des chevaliers de la table ronde, un tournoi et basta… La deuxième histoire verse dans le drama avec un papa au lourd passif de criminel essayant de tout faire pour sauver sa fille.

Le premier épisode de la série me laissait espérer de bonnes choses, espérances un peu balayées avec ces deux nouveaux chapitres. Le tout sonne creux… On est bien loin du formidable Invincible Iron Man de Fraction et Larroca.

Après un épisode #0 servant à approfondir un peu le passer de Starlord, aujourd’hui commence vraiment la nouvelle version des Gardiens de la Galaxie. Même si je regrette un peu l’arrivée d’Iron Man dans le groupe, et le départ de beaucoup de personnages sympathiques comme Bug ou Cosmo, cette équipe plus concise rassemble les meilleurs membres : Un stratège (Quill), une beauté fatale (Gamora), une force de destruction massive (Drax), une touche d’humour (Raccoon et Groot) et une pièce rapportée (Iron Man). Un peu gêné par ces nouveaux costumes (surtout pour Gamora) mais les dessins de McNiven sont juste sublimes comme souvent, voir toujours.

C’est un peu long, un peu complexe aussi. Surtout avec le père de Quill, on nous en parle comme un souverain de Spartax puis comme celui de toute la galaxie… Mais la présence de ce père amène une nouvelle facette à ce titre avec un aspect politique galactique plutôt intéressant.

Nova : la déception continue. C’est de pire en pire. Voir ce gamin au corps trop fin pour sa grosse tête, au charisme d’huitre enfiler le costume de Nova me remplit le cœur de tristesse. On se retrouve à des années lumières du charisme de Richard Rider… Il doit bien rigoler en voyant ce gamin. Histoire bien molle en plus, tout un chapitre pour le voir enfiler son costume c’est long, surtout qu’il ne se passe rien d’autre.

Hormis une rencontre avec Gamora et Raccoon, qui bizarrement portent leurs anciens costumes…

Un mot sur les dessins, ce n’est pas beau, le gamin a soit la bouche grande ouverte, soit il tire la gueule. Gamora passe de femme fatale à ado à gros seins…

Une véritable déception.

4F : deuxième épisode d’introduction pour Fraction. Le premier servait à nous expliquer la « maladie » de Reed, le second permet d’introduire la nouvelle équipe (fort prometteuse) pour remplacer les 4F sur Terre pendant leur voyage. Reed choisi Scott Lang, Medusa pour Sue, Miss Hulk pour la Chose et Darla Deering pour Johnny. (Vivement février pour voir leurs aventures chez nous !!!!)

Episode sympathique avec de belles et bonnes scènes : le départ de Ben de Yancy Street, le concours entre Ben et Miss Hulk.

C’est rapide à lire, magnifiquement bien dessiné, et cela nous prépare pour le grand voyage !

Bref, 4F est une réussite, GoG promet de très belles choses, Iron Man déçoit une peu et doit rebondir et Nova confirme qu’il faut que je zappe ce titre. Un bon magazine à suivre, il est plaisant d’avoir un mensuel tourné vers le cosmique !

Alors ça donne quoi #2 : Marvel Now Août

Avengers #2

Avengers : les deux premiers épisodes m’avaient laissé une bonne impression. Les nouveaux ennemis, les nouveaux membres de l’équipe, le chemin que semblait prendre Hickman, tout cela semblait annoncer du très bon. Et pouf : syndrome du soufflet foiré : tout retombe d’un coup. La façon dont le conflit se résout est un véritable foutage de gueule et au final autant de nouveaux personnages et bien on n’a pas le temps de s’attarder sur qui que ce soit.

Alors certes on se doute que ces méchants ne sont pas qu’un coup dans l’eau, et que les membres de l’équipe vont être mis en lumière (comme Hypérion dans le second épisode de ce mois, mais alors en espérant que ce soit plus intéressant et recherché…) mais cela donne à cette première saga un goût d’inachevé, de bâclé même.

New Avengers : bon et bien ce sera donc bien une histoire avec les Illuminati (fort dommage) mais a grand problème, grande solution, il est donc question également de leurs petites pierres : les joyaux de l’infini et là cela devient tout de suite beaucoup plus intéressant.

Et puis il faut bien reconnaître qu’Hickman nous offre encore une fois de belles scènes, comme la discussion AU Wakanda entre T’Challa et Namor. Au final cette série prend bien, et cette nana toute blanche m’intrigue. Superbes dessins.

Secret Avengers : la purge continue pour cette série, je ne suis vraiment pas fan d’avoir apporté de nouveaux personnages pour être raccord aux films. C’étaient aux films d’être raccord avec leurs modèles. Enfin bref.

Si on met aussi de côté les affreux dessins, je suis bien obliger de reconnaître que Spencer à la bonne idée de reprendre pas mal de bonnes choses de Remender comme Bagalia. Et j’apprécie également la nouvelle structure sociale de l’A.I.M, cela promet des histoires intéressantes et forcément une approche intéressante maintenant que c’est un état souverain.

Bizarrement l’ensemble de la série (Fury, Coulson, les dessins, la façon d’agir du S.H.I.E.LD…) me déplaît, mais le fond (A.I.M., Bagalia…) m’intéresse fortement.

Young Avengers : LA bonne surprise de ce mag. Cette série est rafraichissante avec des personnages sympathiques (puis il y a mon petit Loki, je suis fan de ce personnage dans cette version enfant), des situations originales et changeantes un peu. Un vrai vent de fraicheur.

Un vrai plaisir à lire, plaisir qui surpasse les précédentes séries du mensuel, c’est un comble. Les dessins de McKelvie sont assez agréables. C’est surtout sa mise en page qui me fascine et m’éblouit : que dire de ces prisons dans la page blanche !

Bref, les séries têtes d’affiche déçoivent, la série phare encore davantage. La qualité du mensuel venant bizarrement de Secret Avengers (j’ai du mal quand même) et sur la surprise Young Avengers où Kieron Gillen laisse aller son imagination, formidablement illustré par McKelvie.

Alors ça donne quoi #2 : Marvel Now Août

Avengers Universe #2

Assemble : ce qui faisait le truc frais et intéressant du premier chapitre, à savoir le pari, est dès le début mis au rang d’obsolète. Et l’on se retrouve avec une histoire classique, un peu molle et sans véritable saveur. On ne sait pas vraiment qui nos personnages affrontent. Heureusement les dessins magnifiques de Caselli sauvent le truc.

Au final cette série fait un rien marketing, on ne sait pas où elle se situe vraiment par rapport aux autres, et lorsqu’une idée semble un peu audacieuse, on l’a zappe aussitôt… Je retiens Spider-Woman, qui apporte un petit truc à l’histoire.

Thor : une chose est certaine, cette équipe créative (Aaron/Ribic) est une formidable idée pour ce titre ! Aaron a décidé de se passer de tout ce qui entoure notre héros habituellement. Ici pas de Dame Sif, pas des Trois Guerriers, pas d’Odin, pas d’Asgard, pas de Loki. On se concentre sur Thor. Et même trois fois plus que d’habitude avec le Thor du passé et le Thor du futur.

Le chapitre du jour est plus centré sur le Thor du passé, qui va nous offrir un combat dantesque contre le Massacreur de Dieux. Combat formidablement bien mis en valeur par les dessins à couper le souffle d’Esad Ribic ! Le réalisme de ses dessins donne littéralement vie à ses personnages, et on se croirait au cœur de l’action durant les combats.

Cette nouvelle version de Thor lui donne encore davantage un aspect divin, et c’est ce que l’on attend d’un titre sur un dieu !

Captain America : hop un bon d’un an. Un an que Cap lutte avec le petit Ian (le bébé avec qu’il a fuit) dans la dimension Z. Nous sommes loin de tout l’aspect super soldat, combats dantesques et autres actes super-héroïques. Non, ici place au côté humain de Steve. On découvre d’importants éléments sur son passé, lorsqu’il était encore enfant. Des moments forts qui nous font mieux comprendre le héros.

Le tout merveilleusement bien mis en image par Romita. Un talent indéniable pour nous conter l’histoire de Remender. Et l’on découvre avec effroi, et en même temps que Steve, les horreurs qui peuplent cette Dimension Z.

Au final cette série est assez agréable à suivre, on voit Captain America sous un angle différent, et on découvre avec la même surprise son nouvel environnement. Le cliff de fin nous tenant en haleine jusqu’au mois prochain.

Hulk : comme pour Thor et Cap, Hulk prend un virage. Et c’est sans contexte le moins réussi. Hulk s’engageant par égo avec le S.H.I.E.L.D. c’est déjà limite. Mais le voir faire un concours avec Tony de qui a la plus grosse ne m’intéresse pas du tout.

Episode qui n’apporte pas grand-chose, c’est assez banal et peu intéressant. Tony arrive trop tôt. Waid aurait d’abord du laisser Banner faire un peu ses preuves. Et puis je n’ai absolument rien compris à l’essai de Bruce…

Niveau dessin, personnellement, c’est une purge.

Fearless Defenders : à l’instar de Young Avengers dans le mensuel Avengers, la petite série qui clôture le mag, est la bonne surprise ! C’est le genre de série originale, sans prise de tête et pouvant se permettre plein de choses que j’affectionne particulièrement.

Après Valkyrie, Misty Knight et le docteur Annabelle Riggs c’est au tour de Dani Moonstar de rejoindre le casting 100% féminin de la série de Cullen Bunn. Des personnages qui ne sont pas au premier plan et donc le scénariste a plus de liberté, ce qui donne généralement de très bonnes choses (comme avec la série X-Factor qui est juste excellente par exemple.)

Valkyrie n’a pas remplit sa précédente mission (rassembler de nouvelles vierges guerrières) et cela semble faire découler une série d’évènements dramatiques. Hela veut réparer le mal et pour cela vient avec sa guerrière : Hippolyte.

Un petit mot sur les dessins. Will Sliney fait de l’excellent travail. Quelques cases donnent une impression de manga : femmes pulpeuses, grands yeux, le visage rougissant par moment. Ce n’est pas toujours sans faute mais cela reste vraiment très joli. Tout comme les formidables couvertures originales de Mark Brooks.

Bref, comme pour le premier mois de relaunch, Avengers Universe reste pour moi la grosse réussite de Panini. Même si Assemble et Hulk sont un peu en chute niveau intérêt, elles restent lisibles. Et surtout nous avons trois gros titres avec Thor, Cap et Defenders. Et des dessinateurs de talents à la pelle.

Alors ça donne quoi #2 : Marvel Now Août

X-Men #2

ANXM : je ne sais vraiment pas quoi penser de cette série. Et pourtant en deux mensuels cela fait maintenant déjà 5 chapitres que je lis. Seul certitude : les dessins d’Immonen sont absolument jouissifs !!! Les visages sont expressifs, lorsqu’Emma est libérée son visage transpire de colère et on tremble à l’idée de se prendre une soufflante. Le découpage et la mise en page donne un bon rythme à l’histoire, et certaine scène offre une découpe originale, comme lorsque Jean découvre toute sa vie future sous forme de kaléidoscope. Vraiment l’un de ses meilleurs boulot.

Après il se passe beaucoup de choses dans les 3 chapitres de ce mois-ci : Cyclope et Magnéto délivre Emma, on découvre la colère d’Emma, leurs pouvoirs sont détraqués, le Fauve nous gratifie d’un nouveau look, les deux Cyclopes s’opposent, on découvre un nouveau mutant (encore un ado) et de l’avis général (hormis Angel…) les X-Men d’origine décident de rester à notre époque… !

Et c’est là que le bas blesse. L’histoire en elle-même n’est pas nulle, loin de là, mais je persiste à penser que l’idée est mauvaise. Il ne sort jamais rien de bon lorsqu’on s’amuse avec les voyages dans le temps. Surtout que leur présence a déjà fait leur petit effet, le Scott du présent a été chamboulé par cette rencontre, l’équipe originelle pouvait donc rentrer chez eux. Cela se lit bien, mais la trame de fond ne me plaît pas.

Uncanny : quel plaisir de pouvoir suivre, mois après mois une série mutante mise en image par Bachalo ! Il nous offre une découpe intelligente pour mettre en avant les phases de dialogues entre les protagonistes, phases de dialogues toujours autant le point fort de Bendis !

Chapitre un peu plus d’explications ce mois-ci. Les élèves apprennent à se connaître, à connaître leurs professeurs, découverte de leur QG (comment a-t-il été aménagé… Et je trouve honteux que Scott ose appeler cette école « Charles Xavier »), très intéressante, et presque touchante, scène entre Scott et Emma dans le style « Oui je t’aime, mais non on ne peut pas être ensemble. », les professeurs s’inquiètent pour leurs pouvoirs. C’est moins riche en action mais plus fort en intensité.

Et le cliff de fin nous montre que Magnéto a vraiment changé de camp.

Cable : là aussi les dessins sont époustouflants. Je suis fan du style réaliste de Larroca depuis son excellent long run sur Invincible Iron Man.

Après l’histoire c’est un peu une purge. Difficile de rentrer dedans, difficile à comprendre et difficile de s’y intéresser. Franchement retirer le virus de Cable pour nous pondre ces pseudos nouveaux pouvoirs bidon, non merci.

Bref, hormis la qualité immense des dessinateurs, je reste toujours très sceptique sur ce mag en général. ANXM se laisse lire mais la trame de fond sent le sapin d’avance, Uncanny est intéressant mais malheureusement centrée sur l’équipe que je ne peux pas voir en peinture, et Cable est illisible.

Alors ce deuxième mois post-Marvel Now continu sur la lancée, à savoir ce n’est pas folichon, folichon. Le travail de Panini est bon, ils ont travaillé leur édition, ils mettent les séries phares et sans doutes rendues obligatoires par Marvel mais nous offre également des petites pépites surprises comme Young Avengers ou Defenders.

Parmi les titres têtes d’affiches là aussi certaines confirment tout le bien que je pensais d’elles comme Thor, Captain America, Gardiens de la Galaxie, 4F ou X-Force.

Par contre les deux grands chamboulements dans les franchises X-Men et Spidey ne prennent pas du tout avec moi, bien au contraire, je suis très sceptique sur ce jeu avec l’espace temps chez les mutants et j’ai horreur du nouveau statu quo chez le Tisseur.

Je continuerai ce relaunch pour le moment, pour la qualité de certaines séries, la curiosité pour d’autres, une ultime chance pour certaines, mais certains titres vont passer à l’as par contre.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article