Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Justice League Dark Rebirth tome 3 "Guerre Magique"

Le monde magique va mal ! Depuis la chute du Mur Source à cause de la Justice League ! Une nouvelle Justice League des Ténèbres voit le jour. Rien de bien surprenant jusque là. Ce qui l’est plus, c’est la volonté de Wonder Woman de voir cette équipe revenir et d’en prendre la tête. En seulement deux tomes, de nombreuses menaces se sont dressées face à Wonder Woman, Zatanna, Detective Chimp, Swamp Thing, Constantine et Man-Bat. La trahison de de Nabu, l’attaque de la déesse Hécate ! Mais, en toile de fond, la véritable menace, c’est celle que représente l’Alterespèce ! Mais, ce n’est pas avec ce troisième tome que cette menace va se faire plus pressante, puisque la menace Circé se prépare à l’horizon, avec des pouvoirs décuplés grâce à Lex Luthor.

 

Ayant accepté la proposition de Lex Luthor, Circé acquiert des pouvoirs encore plus grands que ceux qui étaient les siens et se lance dans une guerre sans pitié contre l’équipe de sa pire ennemie, Wonder Woman. La Ligue des Ténèbres pourra-t-elle résister à cet assaut intense et sauver ce qui reste de la magie dans l’univers ?

Justice League Dark Rebirth présente la nouvelle série consacrée à la Ligue des Ténèbres. Écrites par James Tynion IV (Batman Eternal), ces aventures poursuivent, en parallèle de la série New Justice, les pistes élaborées par l’événement Batman Metal. Le scénariste y retrouve non seulement le dessinateur de Detective Comics, Alvaro Martinez Bueno, mais également Guillem March (Catwoman).

(Contient les épisodes Justice League Dark #14 à 19 et annual #1)

Le Parlement des Arbres est en cendres suite aux récents événements des tomes précédents. La Sève ne tient pas à ce que Swamp Thing reste son champion, il a faillit. Avec la « création » du Parlement des Fleurs, un nouvel avatar pour la Sève fait son apparition, le Roi des Pétales ! Malheureusement, ce petit nouveau va faire la triste rencontre de Jason Woodrue. Un personnage qui va vite rejoindre les rangs de la petite armée personnelle que se construit Circé.

 

La sorcière a vu ses pouvoirs upgradés grâce à Lex Luthor. Il n’en faut pas plus pour lui donner la volonté, enfin, plutôt la possibilité, de s’en prendre ouvertement à Wonder Woman ! Une nouvelle menace magique d’ampleur s’abat donc sur Diana et sa nouvelle équipe. Une nouvelle menace magique qui va avoir de terribles répercussions sur cette nouvelle Justice League des Ténèbres.

 

Une nouvelle fois des pertes sont à pleurer, une nouvelle fois l’équipe est mise à mal, une nouvelle fois des tensions se font sentir et une nouvelle fois Wonder Woman va devoir jouer avec le feu et repousser ses limites, magiques, pour parvenir à survivre à cette nouvelle menace si dangereuse et terrifiante.

Si effectivement les menaces dantesques défilent, et que le développement semble un peu être le même à chaque fois, le véritable intérêt du travail de James Tynion IV (bien que les menaces soient clairement formidablement bien imaginées et imaginées) c’est ce qui est fait sur les personnages. Le scénariste prend plaisir à œuvrer sur ses personnages et cela se sent, se ressent. C’est un plaisir d’apprendre tout ça sur le père de Zatanna, d’assister à ces bouleversements autour de Swamp Thing, la chute de Constantine, les déboires de Chimp ou encore le travail sur Man-Bat. Et que dire de Wonder Woman qui fonctionne à merveille dans cet univers magique, même si elle n’est pas très enclin à écouter les experts qui l’entourent.

 

Une intrigue plaisante à lire, avec toujours un excellent travail sur les personnages. De plus, j’adore le personnage de Circé. J’aime également la façon dont Tynion aborde le personnage de Wonder Woman, mais également sa capacité à nous proposer de très bonnes intrigues tout en maintenant la pression avec l’Alterespèce. Je trépigne de voir l’affrontement avec la Justice League Dark.

Graphiquement, la présence de Guillem March parvient à me faire oublier les petits défauts d’Alvaro Martinez Bueno, comme les ressemblances presque gémellaires entre tous ses personnes féminins. Je n’aime vraiment pas les traits de March, mais dans l’ensemble cela reste agréable à regarder. Surtout, le côté un peu horrifique, voir oppressant de l’univers magique de DC est formidablement bien rendu.

 

Bref, encore un très bon tome. Cette série est une véritable belle surprise. Je prend grand plaisir à lire ses aventures et je me jette sur les tomes les uns après les autres.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article