Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Batman Detective tome 5 "Briser le Miroir"

Et bien voilà, nous avons à la fin du run de Peter J. Tomasi sur Batman. Un run qui aura été, jusqu’à maintenant, plutôt agréable à lire, avec des personnages cultes mis en avant, comme Mister Freeze ou Double-Face. Reste à savoir si le travail proposé sera pérennisé par la suite par les prochains scénaristes sur le titre. Toujours plaisant à lire donc, mais rien d’extraordinaire, l’absence d’une trame de fond, et un deuil d’Alfred qui, s’il a le mérite d’être abordé dans ce titre à la différence du titre majeur du personnage, n’est pas assez crédible et mis en avant.

 

Un nouvel adversaire, se faisant appeler le Miroir, rôde dans les rues de Gotham. Mais est-il réellement aussi mauvais que ce qu’il prête à penser ? Ou est-il simplement le reflet de la perversion du monde qui l’entoure ? Pendant que la Bat-Family lutte contre l’armée qu’il a levée, Damian Wayne se cache dans l’ombre, planifiant son prochain mouvement dans la traque qu’il mène contre son père, le Chevalier Noir.

Batman – Detective présente les toutes nouvelles aventures du Chevalier Noir imaginées par le scénariste Peter Tomasi (Super Sons, Batman & Robin). Après s’être consacré l’Homme d’Acier dans Superman Rebirth, le scénariste s’attaque aujourd’hui au second pilier de la Trinité de l’Univers DC. Ici, avec tous les plus grands auteurs de DC, il rend hommage au protecteur de Gotham avec le numéro anniversaire Detective Comics #1027, millième épisode des aventures de Batman depuis sa création.

(Contient les épisodes #1027 à 1033)

Batman a été mis à mal par le Joker durant Joker War. Sa fortune envolée ! Le voilà qu’il doit abandonné son manoir alors qu’il vient à peine de perdre Alfred. Néanmoins, notre héros est loin, très loin de se laisser abattre et est bien décidé à continuer sa mission dans les rues de Gotham.

 

Cependant, depuis quelques temps, des voix se font entendre dans les recoins de Gotham. Des voix de plus en plus nombreuses, et qui finissent par trouver écho avec le Miroir (un méchant de Gail Simone lors de son run sur la Batgirl version New52, la vraie, pas la gamine). Les gens commencent en avoir assez de la violence perpétuelle qui entoure Batman. Il n’est peut-être pas la cause des crimes et des fous à Gotham, mais sans aucun doute un catalyseur.

 

Résultat, notre héros est pris à parti lors de ses sorties sur le terrain, tout comme les membres de la Bat-Family. Cela devient dangereux de protéger les habitants de Gotham. Mais le pire, c’est que dans le même temps, l’ancien agent de police Nakano, se présente à la mairie de Gotham, avec un objectif en tête, se passer des justiciers masqués dans les rues de la ville ! Batman en figure de proue de ce nouveau virage qui se prépare à Gotham !

C’est tournure surprenante que prend l’univers de Batman, mais à laquelle on pouvait légitimement s’attendre, et que l’on a pu déjà voir dans la trilogie Nolan. Batman devient un justicier haïs par une partie de la population qu’il ne cesse de protéger. Tournure intéressante et prometteuse, dans l’optique de continuer d’enfoncer un peu plus notre héros, d’autant que le coup final va être porté par un ancien policier. Oui, tous les habitants de Gotham ne prennent pas Batman en grippe, mais dans ces cas là, ce sont toujours les personnes véhémentes et agressives que l’on entend plus que les bienveillantes.

 

J’ai vraiment hâte de voir où cela va nous mener.

 

Graphiquement, j’ai de plus en plus de mal avec Brad Walker sur Batman. Il n’a pas la petite touche pour rendre son Batman charismatique et imposant. Le fil-in de Kenneth Rocafort est, cependant, encore pire… Heureusement, l’épisode somptueux de Bilquis Evely (découvert sur Supergirl Woman of Tomorrow) rattrape le désastre, mais ce n’est vraiment pas la fête en terme de dessins.

Le tome se termine avec le fameux numéro #1027, un énorme épisode recueil avec de très nombreuses petites histoires proposés par ce que DC Comics peut nous proposer de meilleur en termes d’artistes et de scénaristes. Je ne suis pas spécialement fan de ce genre d’épisodes patchworks. On y trouve de tout, du bon et du moins bon, parfois du mauvais, voir de l’épisode de remplissage. On a le droit ici à de nombreuses histoires mettant en avant les multiples facettes du personnages. Aucune histoire ne se démarque à mes yeux.

 

Bref, si on excepte ce gros épisode #1027, totalement gadget, n’apportant rien, et se contentant d’être un banal hommage à Batman avec des histoires oscillant entre le banal et le classique, ce dernier tome est plutôt intéressant. Surtout il est une promesse intrigante et prometteuse pour la suite des aventures du justicier. Vraiment hâte de voir l’impact de Christopher Nakano, le nouveau maire de Gotham, sur les agissements de Batman.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article