Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : All New Deadpool tome 2 "Deadpool contre Dents de Sabre"

Autant j’avais adoré le run de Gerry Duggan lorsqu’il est arrivé sur le titre Deadpool au lancement de Marvel Now. Le titre était fun, drôle, avec de nombreuses surprises et des rebondissements pour le moins inattendus. Et puis Gerry Duggan nous a offert d’incroyables personnages autour du déjanté mercenaire. Malheureusement, j’ai un peu l’impression, avec ce relaunch/reboot d’après Secret Wars, que le scénariste fait un peu machine arrière.

 

Persuadé que Victor Creed est responsable de la mort de ses parents, Deadpool part à la recherche de Dents de Sabre pour se venger. Une rencontre sanglante s’annonce entre ces mutants tous les deux dotés d’un facteur autoguérisseur. Ce volume met également en scène le Mercenaire Disert de 2099 ainsi que Massacre, le Deadpool du Mexique.

Gerry Duggan (Uncanny Avengers), Scott Koblish et Matteo Lolli nous racontent une histoire de vengeance et de rédemption qui lève le voile sur le passé de Wade Wilson.

(Contient les épisodes Deadpool (2016) #6 à 11 et #3,1)

Ce tome est particulièrement violent. Deadpool, qui ne va pas très bien (l’a-t-il seulement été?) se questionne beaucoup. Il finit par tomber sur le nom de Victor Greed ! D’une réflexion à une autre, les souvenirs reviennent, et il réalise avec horreur, que Dents de Sabre est le meurtrier de ses parents !

 

Il ne faut pas plus de deux secondes à Deadpool pour partir en chasse, bien décidé à tuer, pour de bon, le mutant. Une course poursuite violente et sanglante. Les deux hommes vont joyeusement s’étriper, se mutiler. Deadpool étant sûr de ce qu’il fait. Mais les choses sont bien plus compliquées que cela, et pas sûr que notre anti-héros soit préparé aux vérités que lui cache son ennemi du jour.

 

Une intrigue qui va encore un peu plus bouleverser notre héros !

Gerry Duggan profite de ce deuxième tome pour continuer de mettre en lumière les faux Deadpool qui entourent le personnage, avec une petite mise en lumière sur Massacre. Ce personnage ultra violent, énigmatique et venant du Mexique.

 

Nous découvrons également que les problèmes de couple entre lui et Shiklah sont de plus en plus importants. Preuve supplémentaire de ce travail « d’effacement » de ce qu’il a fait jusqu’à maintenant.

 

Petit bond en 2099 également, où l’on découvre que la fille de Deadpool voue une haine sans borne pour son père, tandis qu’un personnage mystérieux fait des pieds et des mains pour pour retrouver le Mercenaire Disert, dont plus personne ne semble savoir où il se trouve.

Une intrigue violente, qui va faire, un peu plus, plonger le personnage. Déjà qu’il n’est pas très stable… Mais on sent que Gerry Duggan prend une nouvelle direction pour le personnage. Je ne sais pas où il va, je regrette, déjà, de nombreux choix, je ne retrouve absolument pas ce que j’avais adoré dans la « série » précédente.

 

Je ne suis pas non plus vraiment fan de ces pseudos Deadpool qui travaillent pour lui. Je préférais voir Preston, Michael ou encore Benjamin tourner autour du personnage. Quant à cette intrigue dans le temps, j’ai bien l’impression que ce n’est qu’un arc pour nous montrer que Deadpool fonce dans le mur. Mais ça, on le savait déjà.

 

Graphiquement, je ne suis toujours pas fan du travail de Scott Koblish, mais vraiment pas. Heureusement, la grande partie de ce tome est signée Matteo Lolli, et c’est plutôt fort sympathique. Un dessinateur parfait pour retranscrire la violence qui entoure le personnage.

 

Bref, un deuxième tome pas véritablement impactant et qui semble confirmer que nous allons assister à une longue et lente chute pour le personnage, après avoir véritablement explosé auparavant. C’est dommage. Je décroche.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article