Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Venom tome 1 "Rex"

Avoir cinq petits bouts, c’est du bonheur à l’état pur. Mais passer autant de temps avec eux, c’est leur donner des armes pour se faire manipuler. Comme ils savent que j’adore lire, et eux aussi, ils aiment de temps en temps pouvoir choisir la lecture de papa. C’est ainsi que je me suis retrouvé à lire le premier tome du Venom de Donny Cates, alors que je devais encore lire le second de Mike Costa.

 

Quand un mal ancestral et primitif se réveille, une créature tout aussi redoutable surgit : Venom ! Le symbiote reste le protecteur des innocents de New York, mais cette menace pourrait le contraindre à renoncer à tout ce qui compte pour lui, y compris son hôte humain, Eddie Brock

Donny Cates (Cosmic Ghost Rider) et Ryan Stegman (Superior Spider-Man) projettent Venom dans un cauchemar qui dure depuis mille ans.

(Contient les épisodes Venom (2018) #1 à 6)

Le symbiote d’Eddie devient incontrôlable, pire à cause de Venom, Eddie est victime de terribles et effrayants cauchemars. Des rêve l’envoyant à travers le temps et les âges, des rêves dans une langue étrange et incompréhensible, des rêves qui semblent effrayer Venom !

 

Malgré ces désagréments, Venom continue de patrouiller dans les rues de New York. Mais lorsqu’un nouveau Jack O’Lantern s’en prend à des flics, Venom pète littéralement un câble et mange ce nouveau venu ! Il est clair que Venom a un problème, et lorsqu’il se fait kidnapper, juste avant de s’en prendre à des policiers, les choses empirent encore davantage.

 

Il se retrouve, nu, de la musique dans oreilles et du feu dans le dos. La situation est critique, mais l’arrivée du mystérieux Rex va plonger Venom dans le chaos le plus total. Des révélations inattendues, violentes et surprenantes. Il n’y a pas d’autres mots. A travers les révélations de Rex, puisque c’est son nom, et les découvertes qui vont en découler, la vie du personnage va complètement basculer.

C’est toute la mythologie du personnage qui va être bouleversé avec l’arrivée de Donny Cates. Il se base d’ailleurs, très clairement sur le travail de Bendis sur le personnage lors de son passage chez les Gardiens de la Galaxie. Tout cela se cristallise avec la présentation de Knull ! Un personnage que je vous laisse découvrir dans ce tome. Un personnage qui est voué à faire beaucoup parler de lui dans les années qui suivent.

 

Venom et Knull vont avoir leur première opposition, et Eddie va se rendre compte que les dires de Rex et ce qu’avance ce nouveau venu ne sont pas des mensonges. Knull est terrifiant de puissance et Venom va devoir prendre des mesures drastiques s’il faut éviter le pire.

 

On se retrouve avec un premier tome qui oscille entre grosses scènes d’actions et énormes révélations. J’ai pris un véritable plaisir à plonger dans cette histoire. On sent que Donny Cates prend plaisir à écrire sur Venom, qu’il fourmille d’idées, et qu’il cherche à nous proposer quelque chose de cohérent et de prenant. Il parvient à faire monter la pression et à la maintenir. Plus les pages passent, plus on est emporté.

Graphiquement, je ne suis pas fan de Ryan Stegman. D’ailleurs, en fait, je n’aime pas du tout le travail de Stegman. Mais je dois bien reconnaître que son travail sur Venom est juste époustouflant ! Incroyable ! Il donne vie aux idées de Donny Cates. C’est énergique, c’est violent, c’est nerveux, c’est à couper le souffle. Son Venom est effrayant, Knull l’est encore plus.

 

Bref, ce premier tome de Venom par Donny Cates absolument génial ! Histoire géniale, idées géniales, nouveau personnage génial, dessins géniaux, je suis totalement sous le charme de ce nouveau titre ! Mon fils a tellement eu raison de me choisir ce bouquin !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article