Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Président Lex Luthor

Lex Luthor est une pourriture ! Mais une pourriture charismatique. C’est un personnage complexe et simple à la fois. Un personnage qu’il est toujours passionnant de lire. Avec sa présence assez importante, pour ne pas dire essentielle, dans le run de Scott Snyder sur la Justice League, j’ai eu l’envie de plonger dans une intrigue un peu plus ancienne, une histoire antérieure aux New52 et l’arrivée de DC Comics en France chez Urban Comics. J’ai donc décidé de me lancer dans Président Lex Luthor. J’ai toujours voulu savoir comment il a pu être président des États-Unis.

 

Ennemi juré de Superman depuis des années, Lex Luthor cache derrière une façade de businessman humaniste un esprit aussi machiavélique que brillant. Sa dernière lubie ? Devenir le Président des États-Unis ! Une campagne sans précédent est lancée, qui voit les plus grands héros de la Terre divisés face à ce candidat inédit !

Président Lex Luthor, ou la saga la plus subversive mettant en scène le milliardaire de Metropolis. Ce récit mené tambour battant par Greg Rucka (Batman No Man’s Land), Jeph Loeb (Un Long Halloween) et Joe Kelly (Empereur Joker) offre un dilemme de taille aux héros de la Ligue de Justice : respecter la loi ou suivre leurs convictions profondes. Un album inédit qui dépeint l’Univers DC comme vous ne l’avez jamais vu.

(Contient les épisodes Superman : President Lex : Superman : Adventures Of Superman #581, President Luthor Secret Files, Superman : Lex 2000, Superman #162-165, Superman : Man Of Steel #108-110 et Action Comics #773)

Le pitch de Président Lex Luthor est assez simple. Comme le titre l’indique, Lex Luthor veut, et devient président ! Et voilà ! Rarement un ouvrage aura aussi bien porté son nom.

 

Nous sommes au début des années 2000, une période où les États-Unis viennent de vivre les élections les plus drôles qui soient entre Bush et Gore. Enfin, drôles pour les regards extérieurs au pays. En interne c’est plus pathétique que drôle. Donc pourquoi Luthor ne deviendrait pas président ? Un homme milliardaire, sans étiquette et avec un égo tellement énorme qu’il s’est dit qu’il voulait être président. On a même eu le film il y a peu de temps avec Trump.

 

Ce qui est vraiment « bizarre », déstabilisant avec cette ouvrage, c’est qu’il s’agit d’un recueil d’histoires de différentes séries ayant trait à cette course à la présidence et à l’élection, sans vraiment de cohérences entre eux. On se retrouve avec des chapitres de taille normale alors que d’autres ne font que quelques pages. Du coup c’est assez déconcertant, cela m’a pas mal dérangé durant la lecture je dois bien le reconnaître.

Je dois aussi reconnaître que de plonger comme ça dans cette période, sans avoir lu d’autres choses de l’univers de Superman, de la même période, j’ai été un peu perdu, notamment avec toute cette histoire autour de la technologie B13. Mais bon, on passe vite outre. C’est à partir de là, de sa capacité à faire resplendir Metropolis et après avoir « sauvé » Gotham, que Lex Luthor est pris de folie des grandeurs et décident de faire la même chose pour tout le pays. Une décision qui ne va pas faire l’unanimité, loin de là, ne parlons alors pas de son élection !

 

Ce recueil nous propose de suivre la campagne, pas toujours « propre », rarement « propre », on parle de Luthor, le ressenti de chacun face à cette décision, sa vision qu’il veut mettre en place, ses ambitions, que doit faire la presse, comment doivent réagir les super-héros. Le plus touché par cette histoire c’est bien entendu Superman. Alors qu’il pense que les Américains ne peuvent pas tomber dans le panneau, il assiste impuissant à la plus grande victoire de son pire ennemi !

Le coup est rude pour notre héros ! Lui, le parangon de l’espoir voit ses certitudes voler en éclats. Il faut même l’intervention de Liri Lee pour montrer à Superman à quel point le monde pourrait sombrer sans l’espoir de Superman. Comme pour n’importe quel recueil, en fait, on se retrouve avec des histoires intéressantes, d’autres beaucoup moins, voir pas du tout.


Et puis… on n’a pas de fin !

 

Graphiquement, quasiment vingt dessinateurs ! Avec des styles tous plus différents les uns que les autres. C’est terriblement indigeste.

 

Bref, une lecture qui m’a pas mal déçu. Pas de ligne directrice, juste l’élection de Luthor en fil rouge. Pas de cohérence, une découpe des épisodes bizarre et chaotique. Quelques histoires plaisantes à lire, une idée de base intéressante, mais j’espérais tellement autre chose. Et puis j’ai la désagréable impression que cela commence quand le tome se termine.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article