Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Daredevil Legacy tome 2 "Peur sur la Ville"

Si un jour on m’avait dit que je me lancerais dans un tome de Daredevil où je retrouverais Matt Murdock comme adjoint du maire de New York. Adjoint du maire Wilson Fisk ! Comme quoi tout peut arriver. Bon, bien entendu notre héros n’est pas devenu le meilleur ami du Caïd, non, Daredevil a pour but de renverser son ennemi et montrer aux New-Yorkais, à ceux qui ont voté pour lui, l’énorme erreur qu’ils ont commise. Mais attention, Wilson Fisk est un adversaire d’une grande intelligence.

 

Matt Murdock est l’adjoint au maire de New York… à savoir Wilson Fisk, alias le Caïd. Bien que les deux hommes soient ennemis jurés, Fisk a personnellement tenu à le recruter. Mais une attaque surprise de la Main pourrait bien changer la donne. Avec Fisk sur la touche, les responsabilités de Matt augmentent considérablement.

Charles Soule (Death of Wolverine) et Mike Henderson (Deadpool vs Old Man Logan) mettent le diable de Hell’s Kitchen dans une impasse.

(Contient les épisodes de Daredevil (2018) #601 à 605)

L’accession de Wilson Fisk au poste de maire a plongé Matt Murdock dans une sorte de rage folle. Rien que l’idée est absolument inimaginable pour lui. Comment un homme comme lui a-t-il pu se faire élire ? Du coup, comme il est énervé, en colère, il a un peu de mal à réfléchir avant d’agir. Et c’est ainsi qu’il embarque toute une équipe de super-héros new-yorkais dans une mission peu réfléchie pour faire tomber le Caïd.

 

Malheureusement, le Caïd avait lui aussi un plan pour se débarrasser de tous les autres pseudos chefs de gangs de New York et des super-héros par la même occasion. Il avait prévu l’intervention des héros et ainsi faire deux pierres un coup. Mais ce qu’il n’avait pas prévu, c’est l’arrivée de la Main dans ce chaos urbain.

 

Les héros et les criminels sont arrêtés, et le Caïd est laissé pour mort par la Main ! Daredevil espérait stopper le Caïd, voilà qu’il se retrouve obligé de le remplacer en tant que maire ! Et si le problème du Caïd est mis en pause le temps de sa convalescence, les choses sont encore bien plus compliquées maintenant la Main a décidé de faire de New York une ville baignant dans une bulle de peur et de terreur ! La Bête a des comptes a régler !

Cinq épisodes qui défilent à un rythme de dingue, tout se passe sur un très court laps de temps. On a l’impression d’une étreinte à la gorge qui ne se desserre qu’à la toute fin de notre lecture, lorsque Daredevil en termine de son combat épique épée en main ! Une scène dantesque au demeurant.

 

Mais ce qui est dommage, une nouvelle fois avec Charles Soule, c’est que les bases d’une histoire intéressante sont posées, mais non développées. Voir Daredevil, l’Homme sans Peur devoir affronter un ennemi implacable cherchant à contrôler la ville par l’utilisation de cette sensation tellement primaire, promettait de grandes choses, et pourtant, une nouvelle fois, Charles Soule laisse cela sur le côté.

 

L’histoire est sympathique, une nouvelle fois, mais il est dommage que l’intrigue politique du premier tome laisse place au fantastique et à la magie. Un tome coup de poing oui, mais moins profond.

Graphiquement, Ron Garney n’est plus là, remplacé par Mike Henderson. Des dessins au top pour les scènes d’actions, c’est très vivant, l’action est formidablement bien retranscrite. Comme dit plus haut, Daredevil qui se bat avec une épée, c’est juste une super scène. Si les personnages en costumes sont sympas, sans c’est moins joli, souvent mal caractérisé. L’artiste est aussi un peu avare en terme de détails.

 

Bref, un tome percutant en terme de rythme, mais bien moins percutant que le premier tome. Espérons que le dernier tome nous propose quelque chose avec enfin plus de consistance, car il y aura fort à parier qu’on ne retiendra rien de ce run.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article