Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Avengers/Champions "Mondes en Collision"

Bon, ce n’est un secret pour personne, mais je ne suis absolument pas fan des Champions, et de la jeune garde de personnages Marvel. C’est période où nos héros étaient remplacés par des personnages plus jeunes, fut une véritable calamité. Heureusement, ce ne fut qu’une période, et les Champions en perdu en importance et en mise en avant. Il reste cependant quelques histoires à découvrir avant de voir, j’espère, disparaître ce groupe des radars. Une fois de plus, même s’ils ne veulent plus rien avoir à faire avec les Avengers, les Champions vont devoir faire équipe avec leurs anciens modèles.

 

Le diabolique Maître de l’Évolution a placé la Terre sur la trajectoire de sa planète jumelle, la Contre-Terre. Les catastrophes commencent alors à s’enchaîner sur les deux mondes. Deux équipes de héros vont devoir oublier leurs différents et leurs anciennes rancœurs pour combattre de nouveau côte à côte. Réussiront-ils, pour autant, à empêcher un désastre de dimension cosmique ?

La magistrale épopée When Worlds Collide entraîne dans le tourbillon Legacy deux des équipes Marvel les plus populaires de tous les temps : les Avengers aguerris et les jeunes Champions.

(Contient les épisodes Avengers (1963) #672 à 674 et Champions (2016) #13 à 15)

Les Avengers, composés du Faucon, Thor (Jane Foster), Hercule, la Guêpe (Nadya Pym) et la Vision, et les Champions, composés de Nova (Sam Alexander), Hulk (Amadeus Cho), Viv Vision, Cyclope (le jeune), Spider-Man (Miles Morales) et Miss Marvel (Kamala Khan), vont devoir s’unir face à une menace commune.

 

En effet, le Maître de l’Évolution a décidé de détruire notre Terre en faisant en sorte que sa Contre-Terre se synchronise avec notre planète pour la détruire. Deux planètes « jumelles » ne peuvent se trouver au même endroit, dans le même espace, au même moment.

 

Les deux équipes, qui interviennent à différents endroits, face à ce même problème, vont devoir mettre leurs divergences, leurs tensions et leurs nombreuses rancœurs de côté pour tenter de remédier à cela et de sauver la Terre. Ils vont devoir se rendre sur la Contre-Terre pour tenter de mettre fin aux agissements du Maître de l’Évolution, pris d’une nouvelle crise existentielle.

 

L’épreuve va être compliqué, mais va surtout va déboucher sur un véritable rebondissement pour le moins inattendu et surprenant. En même temps, peut-on réellement être encore surpris par un tel personnage que le Maître de l’Évolution. Ce personnage est doté d’un égo tellement démesuré. Est-ce vraiment étonnant de tomber sur ce personnage inédit dans les sous-sols de son repère ?

Une intrigue assez banale, pas spécialement passionnante. Il faut bien reconnaître que le petit rebondissement ne m’a pas ému, ne m’a pas fait vibré. Et ne parlons pas du final, qui fait tirer sur la corde. Comme une histoire que ne veut jamais se finir et qui traîne en longueur.

 

Et puis ces Champions, cela devient physique, ils m’insupportent, me donnent des boutons. Néanmoins je dois bien reconnaître, que le travail de Mark Waid pour mettre en lumière, de façon subtile, les tensions entre les personnages des deux équipes. Des piques sont lancées, des mots sont dits plus haut que d’autres, mais les deux équipes parviennent cependant à travailler ensemble. Il y a énormément de mésentente, de tensions, mais le groupe fonctionne. Un excellent travail sur les nombreuses interactions entre les personnages.

Graphiquement, on oscille entre l’excellence, avec les dessins de Jesus Saiz sur les épisodes des Avengers, et le nettement moins bon et Humberto Ramos sur les épisodes des Champions. De plus deux styles tellement différents. Le premier nous propose des dessins assez réalistes, d’une grande qualité, tandis que le second est beaucoup trop cartoony, certes cela est top au niveau action, mais on est trop proche du manga.

 

Bref, un tome très moyen, bien écrit, mais avec une équipe en perte de vitesse en terme d’intérêts, et une deuxième que je ne peux plus voir en photo tant elle me sort par le nez.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article