Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : All-New Wolverine tome 4 "Immunisée"

Autant je prend plaisir à plonger dans les aventures de Old Man Logan, autant j’ai un peu plus de mal avec la série Wolverine, depuis que Laura, X-23 en est l’héroïne. Il faut dire que Tom Taylor nous propose des intrigues très inégales, rarement passionnantes, et surtout, à aucun moment, en ne suivant ces aventures, je me dis, « tiens, je lis du Wolverine ! » Et lorsque je vois que ce quatrième tome me propose une saga cosmique, je ne suis pas sûr d’être rassuré…

 

Lorsqu’un mystérieux vaisseau s’écrase en plein Manhattan, un virus mortel commence à se répandre parmi la population. Avec l’aide d’Ironheart et des autres héros présents sur place, Wolverine et Gabby jouent un rôle crucial pour protéger la ville et ses habitants. Un rôle qui les emmènera jusque dans l’espace pour affronter les Broods aux côtés des Gardiens de la Galaxie.

Tom Taylor (X-Men Red) est rejoint par Leonard Kirk (Solo : Imperial Cadet) pour une saga en deux parties où tout l’univers Marvel est convié.

(Contient les épisodes All-New Wolverine (2016) #19 à 24)

La découverte d’une « petite sœur » avec Gabby, un affrontement avec Fin Fang Foom, un échange de corps avec la Spider-Gwen d’une autre Terre, un aventure avec des écureuils, la rencontre bizarre avec Old Man Logan, et plus récemment, sa libération de l’influence des phéromones qui l’a rendait folle et incontrôlable.

 

Beaucoup de choses, beaucoup d’évènements, mais rien de véritablement transcendant, rien qui ne donne un véritable intérêt à la série de Tom Taylor.

 

Dans ce tome, Ironheart assiste au crash d’un vaisseau spatial. Une fois sur place, elle découvre que le lieu de crash devient le foyer d’une terrible et virulente contagion. La seule passagère du vaisseau, mal en point également, ne sait dire qu’une chose dans notre langue, « Laura Kinney ».

 

Une fois sur place, notre héroïne n’a pas le temps de chercher à comprendre quoi que ce soit, puisque son facteur guérisseur, associé à ceux de Gabby, Old Man Logan et Daken, semblent être les seules choses capable d’endiguer cette pandémie.

Il reste alors à comprendre le pourquoi du comment de ce crash, et surtout découvrir qui était cette enfant dans le vaisseau, et pourquoi elle connaissait le nom de Laura. C’est ainsi que Wolverine, et Gabby, partent dans l’espace en compagnie des Gardiens de la Galaxie pour découvrir le fin mot de cette histoire.

 

Une odyssée spatiale qui va conduire tout ce petit monde, après un long voyage, jusqu’à une colonie extraterrestre assiégée par des Broods !

 

Encore une fois, une intrigue qui se laisse lire, qui n’est pas mauvaise, mais très franchement, on ne rentre pas dedans, l’intérêt n’est pas là. Et surtout, une fois le livre refermé, c’est déjà oublié.

Autant j’aime beaucoup le travail de Tom Taylor sur les mini-séries ou les titres un peu parallèles que j’ai pu lire, autant, je n’accroche pas du tout avec son travail sur un titre comme Wolverine. Puis surtout, pour le dédouaner un peu, on a peu l’impression que Marvel a lancer ce titre parce qu’il fallait un titre Wolverine, alors que le vrai est mort, et qu’ils surffaient alors sur une vague de personnages jeunes.

 

Graphiquement, c’est un peu pareil, Leonard Kirk fait un travail pas trop vilain, mais c’e n’est vraiment pas exceptionnel, et ça ne marquera personne.

 

Bref, toujours aussi quelconque et peu intéressant. C’est dommage, cela donne l’impression de sacrifier le personnage, pourtant passionnant qu’est Laura.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article