Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : All-New les Gardiens de la Galaxie tome 4 "Coincés sur Terre"

Les choses vont de plus en plus mal pour les Gardiens de la Galaxie ! En venant sur Terre pour aider Carol, Captain Marvel, dans son affrontement avec Iron Man, durant Civil War II, l’équipe perd son vaisseau et se retrouve bloquée sur Terre. Au grand dam de tous ! Pire, le groupe se sépare, explose ! Du moins, tous se séparent de Peter Quill. Tous lui en voulant de ses décisions unilatérales, des ses secrets avec Kitty, de ses mensonges. Ce quatrième tome est, enfin, le dernier tome de Brian M. Bendis sur la licence.

 

Depuis que le vaisseau des Gardiens de la Galaxie a été détruit lors de Civil War II, ils sont coincés sur Terre. Pour ne rien arranger, l’équipe est en train de se dissoudre. Gamora est devenue l’ennemie du S.H.I.E.L.D. qui compte bien l’arrêter avant qu’elle ne ravage la planète entière, alors qu’elle ratisse les quatre coins du monde à la recherche de la prison où est incarcéré Thanos. De son côté, la Chose replonge dans les rues de New York sans ses amis de toujours. Quant à Groot, il vit une étrange aventure e, solo. Enfin, Angela tente de retrouver quelqu’un qu’elle a perdu de vue depuis longtemps.

Le long voyage durant lequel Brian M. Bendis (Iron Man) a accompagné les Gardiens de la Galaxie s’achève sur des épisodes riches en émotions. Servi par les dessins de Valerio Schiti (Journey into Mistery) et épaulé par une palette d’artistes d’exceptions, le scénariste américain tire sa révérence après avoir montré les héros sous un jour nouveau.

(Contient les épisodes Guardians of the Galaxy (2015) #15 à 19)

L’équipe s’est donc séparée. Chacun partant de son côté pour tenter de « survivre » sur cette planète Terre qu’ils semblent tous détester. Chacun essayant de se faire à l’idée, de poursuivre une idée fixe, ou simplement essayer de fuir cette planète.

 

C’est pour la Chose que ce retour est le moins difficile. Encore que… Notre héros retrouve sa vie sur Terre, si ce n’est qu’il est toujours seul. Johnny étant partie de son côté depuis la « mort » de Reed, Sue et les enfants. Mais il va vite se trouver un nouveau job en apprenant que le Docteur Fatalis a décidé, soi disant, de se racheter une conduite en devenant le nouvelle Iron Man. La Chose décide de mener l’enquête pour le S.H.I.E.L.D. !

 

Angela, alors qu’elle est à la recherche d’une amie disparue, se retrouve la cible d’un chasseur de prime galactique. Comme toujours avec la rousse incendiaire, ce n’est que chaos et sang dans son sillage.

 

Groot, lui, savoure son séjour sur Terre. Il découvre que notre planète n’est pas si « nulle » que cela, qu’il peu y faire bon vivre. Les habitants, à l’exception du Tatou, ne sont pas tous de véritables plaies. C’est bien le seul membre de l’équipe à profiter de ces « vacances » au grand dam de Rocket, qui lui est en pleine dépression.

Les choses sont plus compliquées pour Gamora. Cette dernière est hors d’elle en apprenant que ses amis lui ont caché la présence de Thanos. Elle est tellement ivre de rage qu’elle est devenue une cible prioritaire de Captain Marvel, épaulée pour l’occasion par Miss America, Spectrum, Aurora et Sasquatch. Il faut au moins cela pour parvenir à stopper la femme la plus dangereuse de l’univers.

 

Bien entendu, toutes ces petites histoires ne sont qu’une simple pause dans l’histoire des Gardiens. On se doute bien que cette cassure, cette césure dans la longue trame de nos héros n’est que temporaire. L’équipe va forcément se rassembler, et rien de tel qu’une nouvelle attaque de Thanos pour battre le rappel !

 

Alors, je ne vais pas m’attarder trop longtemps sur cet affrontement, il n’est qu’un prétexte pour que l’équipe se rassemble et puisse repartir pour de nouvelles aventures sous la direction d‘un nouveau scénariste. Peut-être, enfin, le retour d’intrigues intéressantes et marquantes pour nos héros.

Graphiquement, Valerio Schiti fait le job. C’est vraiment beau et agréable à regarder. L’action est vivante, les personnages super beaux. C’est toujours un plaisir de retrouver cet artiste. Cela est presque dommage de se retrouver avec le dernier épisode chorale, comme Bendis aime le faire lorsqu’il quitte un titre. Même s’il y a de jolis noms.

 

Bref, un ultime tome à l’image de tout le run de Bendis sur le titre. On oublie aussi vite que l’on lit. C’est sans saveur, sans importance, sans intérêt. On réalise en fermant ce dernier tome, que Bendis n’avait aucune idée de là où il voulait aller avec cette équipe.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article