Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : All-New les Gardiens de la Galaxie tome 1 "Ni Vu, Ni Connu"

Lorsque je me lance dans ce premier tome des aventures des Gardiens de la Galaxie par Gerry Duggan, je suis plein d’espoir. L’espoir de me retrouver avec une histoire qui va quelque part, avec une intrigue, un fil conducteur. L’espoir de lire autre chose que du vent. Le passage de Brian Michael Bendis, s’il n’a rien apporté au titre, reste traumatisant tant la déception de ne rien avoir d’intéressant à lire sur cette équipe que j’aime tant fut grande. Beaucoup d’espoir en Gerry Duggan donc.

 

Après un séjour forcé sur Terre, Star-Lord, Rocket, Gamora, Drax le Destructeur et Groot repartent vers les vastes étendues du cosmos. Pour les Gardiens de la Galaxie, beaucoup de choses ont changé depuis la dernière fois qu’on les a vus réunis : l’un cache un lourd secret, un a autre a pris une décision inattendue, tandis qu’un troisième subit une transformation sans même savoir pourquoi…

Les Gardiens reprennent le chemin des étoiles sous l’égide d’un duo artistique composé de Gerry Duggan (Deadpool, Nova) et Aaron Kuder (Death of X, Infinity Countdown).

(Contient les épisodes All-New Guardians of the Galaxy (2017) #1 à 6)

Nous avions quitter les Gardiens de la Galaxie alors qu’ils venaient de se réconcilier après avoir frôlé la catastrophe d’une séparation définitive. On retrouve l’équipe quelques temps plus tard, sans savoir ce qu’il s’est passé. Mais une chose est sûre, on ne retrouve pas notre équipe d’avant. Loin de là ! Les tensions sont toujours présentes, elles sont même plus pesantes. Et surtout, surtout, les personnages ont beaucoup changés !

 

Drax refuse, dorénavant, catégoriquement de se battre. Il prône la non-violence, même en cas de danger, de danger mortel. Gamora cache quelque chose et agit dans le dos, dans l’ombre de l’équipe. Elle semble plus à l’écart de d’habitude, et de son propre chef. Quant à Groot, il est passé d’arbre gigantesque et majestueux à petite allumette un peu sur les nerfs. Tous ces changements, assez radicaux pour Drax et Groot ne nous sont pas expliqués, on doit faire avec pour le moment.

 

Pour ce qui est de l’intrigue, on plonge en plein cœur de l’action. Les Gardiens sont en plein casse pour le Grand Maître ! Une mission de dingue qui nécessite un faux Galactus et une grosse dose de chance. On pourrait se dire qu’une fois la mission accomplie les Gardiens allaient pouvoir partir vers d’autres horizons, mais il n’en est rien. Cette mission hors du commun n’était qu’un « test » avant la vraie mission, aller cambrioler le Collectionneur !

Non seulement, les Gardiens n’ont pas vraiment le choix, mais en plus Gamora est plus qu’insistante pour accepter cette nouvelle mission. Il ne fait plus aucun doute, que la femme la plus dangereuse de l’univers cache quelque chose.

 

Une première intrigue plaisante à lire. Pas la plus géniale qui soit, mais Gerry Duggan parvient à donner de l’intérêt pour sa série, particulièrement avec les changements opérés sur les personnages. On a envie de savoir ce qu’il s’est passé. Le pourquoi du comment. Et que dire de ce qu’il se passe autour de Groot et de ses « frères »…

 

Nous avons le droit à quelques explications pour ce qu’il se passe avec Gamora. Gerry Duggan nous replonge dans l’un des plus glorieux pans de l’histoire des Gardiens, et de l’univers cosmique de Marvel. Je trouve la quête de Gamora plus que prometteuse. En seulement quelques pages Gerry Duggan parvient à nous embarquer dans sa série, il parvient à donner plus d’intérêt au titre que Bendis sur tout son run.

 

Graphiquement, c’est un plaisir de retrouver Aaron Kuder. Un artiste que j’apprécie toujours un peu plus, à chaque fois que je tombe sur l’un de ses travaux. C’est cartoony, c’est coloré, c’est esthétiquement vraiment sympa, l’action est incroyable, les scènes de combats excellentes. On plonge vraiment au cœur de l’action, au cœur de l’intrigue.

Et comment ne pas savourer le chapitre signé par le maître Chris Samnee ? Toujours une claque pour les yeux. Tout comme l’épisode de Frazer Irving qui nous plonge dans l’enfer de Gamora. Difficile de trouver un choix plus judicieux.

 

Bref, un premier tome qui efface tout ce qu’il s’est pass… ce qu’il ne s’est pas passé auparavant. Les Gardiens sont de retour et cela fait plaisir. Maintenant, Duggan ouvre beaucoup d’intrigues, elles ont l’air intéressantes, espérons qu’elles seront toutes à la hauteur de nos attentes.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article