Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : X-Men Intégrale 1980

Ça y est ! Nous entamons les années 1980 avec cette Intégrale. Et au programme Chris Claremont va nous proposer une des sagas emblématiques (que je vais découvrir ici) des X-Men. Une saga cosmique culte qui va être le point d’orgue d’un travail sur Jean entamé il y a déjà un petit moment. Plus les années passent, plus suivre ces aventures est véritable régal. Replonger, et même plonger pour moi, dans ce glorieux passé me confirme que cette période pour les X-Men est bénie.

 

Chris Claremont et John Byrne signent l’une des plus belles pages de l’histoire des X-Men avec l’arrivée de Dazzler et de Kitty Pryde, mais aussi avec la saga du Phénix Noir et sa dramatique conclusion. La réédition très attendue de la cinquième intégrale consacrée aux X-Men avec une des sagas les plus cultes de la franchise. Elle s’inscrit dans un programme de réédition de l’ensemble des volumes de la collection.

Les mutants - ces êtres supérieurs dotés d'un facteur X dans leur ADN qui leur confère des pouvoirs extraordinaires - sont parmi nous. Le professeur Charles Xavier a réuni une équipe sous le nom de X-Men pour réaliser son rêve : voir un jour humains et mutants vivre en paix. Une noble cause qui est loin de faire l'unanimité... Ce volume rassemble les épisodes Uncanny X-Men (1963) #129 à 140, signés Chris Claremont et John Byrne, ainsi que le quatrième Annual de la série, mis en images par John Romita Jr.

Je pense que l’on peut facilement dire que la période Chris Claremont/John Byrne est l’une des meilleures qui soit. Plus les années passent, plus les histoires gagnent en profondeur et en intérêt.

 

Après une longue séparation et des aventures séparées, les X-Men sont enfin réunis. Tous réalisent qu’ils sont tous vivants, et la peur d’avoir perdu un être cher, ou un ami s’est envolée. Mais ce n’est pas pour autant que les X-Men n’ont plus à s’en faire. Au contraire, les ennuis ne sont jamais loin des mutants.

 

Alors que l’équipe se sépare à nouveau (de leur plein gré cette fois-ci) pour partir à la rencontre de deux nouveaux mutants. Deux mutantes très exactement. Et pas n’importe lesquelles, puisque c’est Dazzler et Kitty Pryde ! Deux personnages iconiques pour les X-Men. La première cherche à devenir une sorte de popstar, capable de transformer le son en lumière, tandis que la seconde, beaucoup plus jeune, traverse les objets et la matière.

Mais les X-Men ne sont pas les seuls à vouloir retrouver ces jeunes mutantes. Le Club des Damnés. De terribles combats vont avoir lieu. Des oppositions qui vont montrer aux X-Men, et aux lecteurs que le Club des Damnés est une menace bien plus dangereuse que ce qu’ils ont connu jusque là.


D’autant qu’au sein de ce club se trouve Jason Wyngarde, le même homme qui manipule Jean depuis de nombreux mois. Et les choses vont prendre une nouvelle tournure, lorsque sa nouvelle personnalité prend le dessus. Exit Jean Grey, et bonjour la Reine Noire du Club des Damnées. Les X-Men sont battus en un rien de temps lorsqu’ils pénètrent la demeure du club. Mais le fait d’avoir son cerveau devenu le terrain de jeu d’un psychopathe, va libérer une puissance incroyable et effroyable en Jean. La Force Phénix, une force élémentaire primordiale et cosmique du chaos.

 

Jean disparaît complètement et devient une entité affamée ! Elle s’envole pour l’espace et cause l’annihilation de toute une planète ! Des millions de morts ! Il n’en faut pas plus pour la Garde Impériale Shiars décident de régler le problème du Phénix Noir ! Nous assistons dès lors à une intrigue spatiale dantesque ! Culte ! Bourrée d’action ! Et d’une intensité émotionnelle ! Une saga qu’il faut lire !

La fin, on l’a connaît, mais dans le doute je n’en parle pas plus. De retour sur terre, nos héros sont en deuil. Mais les vilains s’en fichent ! Un membre quitte l’équipe, tandis que Kitty s’intègre peu à peu. Un voyage dans l’Enfer de Dante en compagnie du Docteur Strange, ou le retour du fils prodigue, Wolverine, au Canada. Voici le programme de cette fin de tome.

 

Ce tome est juste fantastique ! Incroyable ! Un plaisir à lire du début à la fin. De nouveaux personnages qui vont marquer la licence, une intrigue qui va marquer les lecteurs, Des scènes d’anthologie, des combats de dingues. Les mots sont simples et faciles, mais ils résument simplement et facilement la claque que donnent ces histoires.

 

Et elles ne seraient pas aussi exceptionnelles sans les dessins de John Byrne. Si les combats coupent le souffle, si les émotions sont aussi intenses, si on est autant et aussi facilement emporté dans ces histoires. C’est beau, tout simplement beau.

 

Bref, quel plaisir de lecture. Magnifique ! Culte ! Inoubliable !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article