Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Green Lantern Rebirth tome 2 "Ennemis Rapprochés"

Le premier tome de Green Lantern Rebirth fut le théâtre de nombreux rebondissements et autres surprises. Le Corps des Green Lantern a disparu, l’univers est régit par le Corps de Sinestro, Hal Jordan se forge sont propre anneau à partir de sa volonté, le Corps des Green Lantern est de retour, Hal et Sinestro s’affrontent dans un combat épique, dans lequel ils disparaîtront tous les deux.

Il est l’heure après tout cela, pour le Corps des Green Lantern de se reconstruire, et de reprendre sa place dans l’univers.

 

Grâce au sacrifice de leur leader Hal Jordan, le Corps des Green Lantern est enfin revenu au cœur de la galaxie ! Désormais, John Stewart et Soranik Natu, les deux leaders des corps stellaires, doivent trouver un terrain d’entente, tandis que dans l’ombre, Larfleeze, champion de l’avarice, fait son grand retour !

Green Lantern Rebirth ou la nouvelle série consacrée au Corps des policiers intergalactiques de l’Univers DC. Robert Venditti (Flash) reprend les personnages d’Hal Jordan, Sinestro, John Stewart et Guy Gardner pour des aventures inédites aux confins de la galaxie, sublimées par les dessins spectaculaires de Rafa Sandoval (Catwoman) et Ethan Van Sciver (Green Lantern : la Résurrection d’Hal Jordan).

(Contient les épisodes de Hal Jordan and the Green Lantern Corps #8 à 13)

Hormis la tragique disparition de Hal Jordan, qui s’est héroïquement sacrifié pour mettre fin à la folie de Sinestro, les choses reprennent leur place normale. Le Corps des Green Lantern, maintenant dirigé par John Stewart (profonde tristesse) est de retour au coeur de l’univers, installé sur Mogo. Ils vont devoir tout rebâtir, corriger les erreurs du Corps de Sinestro et surtout regagner la confiance des habitants de l’univers ! Sans doute la tâche la plus ardue qui les attend.

 

Et il faut régler le problème de Soranik Natu, nouvelle cheffe du restant du Corps de Sinestro. Ces derniers n’ont pas hésité à se battre contre les leurs, persuadé que la peur peut être mieux utilisée. Comme le faisait Soranik avant le retour en forme de son père. John ne fait pas confiance aux hommes de Soranik Natu et leur demande de ne rien faire tant qu’il n’a pas statué sur ce qu’il compte faire d’eux. Mais Soranik Natu est bien décidée à protéger et défendre l’univers à sa façon, ne devant aucune obéissance aux Green Lantern.

 

Mais l’opposition est vite stoppée puis une alerte est lancée ! Xudar est victime d’une attaque d’envergure, des centaines de milliers d’habitants de la planète de Tomar-Tu sont victimes d’une attaque psychique de Starro !

John Stewart et les Green Lantern subissent une violente défaite, et même l’arrivée de Natu et ses partenaires ne change rien. Mais lorsque la planète, et donc les Lantern, se retrouve enfermé dans un bocal en verre, John comprend que Starro n’était qu’un leurre. Brainiac ! Lorsqu’une lumière orange les éblouisse, ils réalisent que c’est un ennemi bien plus dangereux et fou qui se dresse devant eux !

 

Un ennemi qui a forcé les deux Corps à agir de concert.

 

Pendant ce temps, Sayd et Ganthet sont découverts par l’anneau de Hal Jordan. Ils réalisent avec amusement, qu’une nouvelle fois ce dernier a montré à quel point il était le plus grand des Green Lantern ! Ils font appel à Kyle Rayner pour tenter de ramener Hal, coincé dans l’Espace d’Émeraude !

Un second tome qui, personnellement, perd en intensité vis-à-vis du premier. Une intrigue moins intéressante que dans le premier tome, et puis cette guerre entre Stewart et Natu est juste ridicule, je m’en fiche royalement. Je dois bien reconnaître que j’ai beaucoup de mal avec Stewart qui fait clairement office de chef par défaut et ne s’en rend même pas compte.

 

Graphiquement, c’est magnifique, dans la majeure partie du tome. Ethan Van Sciver est définitivement associé au titre Green Lantern. Il n’y a pas meilleur artiste pour travailler sur la faune galactique. Ses créatures et ses extraterrestres sont juste incroyables. Quant à Rafa Sandoval, c’est fluide, l’action est vivante sous nos yeux !

 

Bref, ce n’est pas un mauvais tome mais je ne suis pas rentré dedans. Les intrigues avec Stewart ne m’intéressent pas du tout. Je veux Hal Jordan.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article