Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Black Widow tome 1 "Le Lion Blessé"

Je suis fan de Black Widow ! Que ce soit la version comics bien entendu, que la version du MCU avec Scarlett Johansson. Je suis fan du duo Mark Waid et Chris Samnee ! Le duo avait fait des merveilles sur Daredevil, me faisant adorer le personnage ! Alors ce duo sur le titre Black Widow, forcément j’étais très, très impatient ! Sans même savoir de quoi l’intrigue allait parler, je savais déjà que j’allais me jeter dessus sans hésiter.

 

La vie de Natasha Romanoff est empreinte de mystère, et lorsque certains de ses plus sombres secrets sont révélés, personne n’est à l’abri. Traquée par le S.H.I.E.L.D., Black Widow est en quête de réponses, mais pour les obtenir, elle va devoir revivre des moments dramatiques de son passé.

Récompensés aux Eisner Awards pour leur prestation sur Daredevil, Mark Waid et Chris Samnee précipitent la dangereuse Avenger dans un tourbillon d’action.

(Contient les épisodes Black Widow (2016) #1 à 6)

Je vais commencer par les dessins. Je suis totalement fan de Chris Samnee ! Je trouve que cet artiste à une telle capacité à nous embarquer dans une histoire, à nous emmener dans l’action, c’est tellement vivant !

 

Et avec le premier épisode, Chris Samnee nous emporte immédiatement avec les vingts premières pages où l’on suit, le souffle court et haletant, la fuite épique et tonitruante de Natasha Romanoff. Une scène d’intro, de la taille d’un chapitre, qui fait clairement un clin d’œil aux scènes d’ouverture des James Bond. C’est juste explosif !

 

La force des dessins de Chris Samnee c’est qu’ils n’ont pas besoin de texte les accompagnant pour que l’on comprenne l’histoire. Une narration visuelle qui raconte les neuf dixième d’une histoire à elle seule. Un grand travail sur le mouvement, les ombres, les noirs pour guider le lecteurs, pour mettre un certain degré d’importance dans ce qu’il se passe. Il utilise aussi l’intelligence du lecteur. A partir de quelques clichés visuels, de quelques repères, il nous permet de comprendre la scène, son environnement, et c’est nous qui finissons le travail qu’il avait amorcer avec seulement quelques éléments.

Chris Samnee respecte le lecteur, il le met en valeur j’ai envie de dire en le faisant travailler de la sorte, en lui faisant confiance pour suivre les petits cailloux visuels qu’il a disséminé. Ses dessins sont toujours justes, toujours parfaits, il n’y a jamais de surplus. Chris Samnee raconte des histoires, nous plonge au cœur d’une action, donne littéralement vie à l’action, c’est parfait du début à la fin. Et je trouve même que son style est absolument idéal pour un titre comme Black Widow. Ce passage de scènes d’action incroyables et vivantes à des scènes plus furtives comme des assassinats, c’est bluffant.

 

Mais arrêtons avec les dessins, tout aussi parfaits qu’ils soient, pour nous concentrer sur l’histoire.

 

Comme dit plus haut, le tome s’ouvre avec une scène époustouflante, une fuite, une course poursuite entre des agents du S.H.I.E.L.D. et… Black Widow !

 

Une semaine plus tôt, Black Widow est dans un cimetière, de façon incognito, pour l’enterrement d’un agent du S.H.I.E.L.D.. Après quelques coups de feu, Black Widow est capturée et se retrouve aux mains du Lion Blessé. Un criminel que Natasha connaît de renom. Ce dernier lui explique qu’il dispose d’informations plus que compromettantes contre elle. Si elle ne veut pas que ces informations, qui pourrait ruiner sa réputation auprès des Avengers, et du monde, ne soient divulgués, elle va devoir travailler pour lui !

En commençant par voler des informations sur un Héliporteur du S.H.I.E.L.D., premier épisode, avant de devoir replonger dans son douloureux passé et retourner sur le site de la Chambre Rouge ! Un retour aux sources, là où la Proviseure a fait d’elle la femme qu’elle est aujourd’hui, du moins en a planté les graines. Des souvenirs qui vont être douloureux pour notre héroïne, au même point que ce voyage en lui-même, notamment en retrouvant Anya…

 

Ce retour au source n’est qu’une des nombreuses étapes qui attendent encore Natasha. Les choses qu’elle va devoir faire à cause du Lion Blessé, ne vont qu’emballer la vie de Black Widow. Une course poursuite en ville, un tête-à-tête avec Iron Man.

 

Une aventure menée tambour battant. De l’action non stop, une plongée dans le passé tortueux d’une héroïne toujours sur le fil du rasoir.

 

Bref, une fois de plus le duo Mark Waid et Chris Samnee fonctionne à merveille. Une intrigue qui nous montre à quel point Black Widow navigue en eaux troubles, toujours sur le fil du rasoir, et des dessins absolument époustouflants, entre interventions coup de poing et immersions discrètes. Le seul défaut, s’il faut chercher la petite bête, ce serait que ce premier tome se termine bien trop vite.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article