Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Le Batman qui Rit "Les Infectés"

Le Batman qui Rit ! Voilà un personnage que j’adore, sortant tout droit du Batman Metal de Scott Snyder. Bruce Wayne « jokérisé » provenant d’une Terre du multivers noir, il a plongé notre planète dans le chaos avec les autres Chevaliers Noirs pour le compte de Barbatos ! Malgré la défaite, si on peut véritablement appelé cela une défaite, quand on voit ce qui résulte de cette saga. La Légion Fatale de Luthor l’avait emprisonné, mais il est impossible de tenir le Batman qui Rit en cage. Il s’est libéré et a fait « venir » des Bruce Wayne d’autres Terres pour les tuer violemment et tenter de faire basculer notre Bruce Wayne après l’avoir infecté. Avec l’aide de Gordon et de son fils James Jr. en plein traitement. Et c’est ainsi que le Batman qui Rit se retrouve une nouvelle fois enfermé, cette fois-ci par Batman, dans un lieu secret. Mais à quel prix ? N’est-ce pas ce que voulait ce Batman complètement fou ?

 

Rescapé de l’affrontement final entre la Ligue de Justice et les Chevaliers Noirs, le Batman qui Rit rassemble depuis les éléments d’un plan machiavélique visant à s’emparer de notre dimension. Utilisant les pouvoirs du Multivers Noir, il parvient à corrompre six héros de la Terre qu’il ne va pas tarder à opposer aux deux plus grands protecteurs du monde : Superman et Batman !

La Batman qui Rit – les Infectés est un récit complet qui fait le lien entre les événements de Batman Metal et le Batman qui Rit et ceux du prochain événement DC Comics intitulé Death Metal. Écrit par Joshua Williamson (Flash Rebirth), et dessiné par David Marquez (Invincible Iron Man), il développe six nouveaux opposants appelés à devenir des menaces récurrentes sur les prochains titres de l’Univers DC.

(Contient les épisodes de Batman/Superman #1 à 5, Black Adam : Year of the Villain #1, The Infected : King Shazam #1, The Infected : Scarab #1, The Infected : Deathbringer #1, The Infected : The Commissioner #1, Supergirl annual #2)

Gordon convoque Batman et Superman sur le toit du commissariat central de Gotham City. Un jeune enfant a disparu, et les seuls indices laissent comme seul suspect, un Superman qui riait ! Les deux héros se lancent sur cette nouvelle enquête, sans douter, comme nous avions pu le découvrir à la fin du précédent tome, que Gordon est maintenant à la solde du Batman qui Rit.

 

Ils tombent alors sur une étrange grotte, sans nul doute un endroit utilisé par le Batman qui Rit, avec de nombreux éléments qui inquiètent Batman et Superman, notamment cette boîte qui contenait des batarangs et présentait des traces de métal N ! Mais pas le temps de s’en inquiéter, ils sont attaqué par le petit Danny, déguisé en un terrifiant Robin du Batman qui Rit !

 

Avec effroi, ils réalisent qu’il ne s’agit pas de Danny, mais de Billy, que le Batman qui Rit a infecté avec un de ces fameux batarangs de métal N ! Après le commissaire Gordon, voilà que Shazam est infecté à son tour ! Et nos deux héros se font rétamer en beauté !

Batman est obligé de mettre Superman dans la confidence de l’emprisonnement du Batman qui Rit ! Après la débâcle contre Shazam, il paraît évident que d’autres héros vont être la cible du Batman qui Rit, et que Superman a une place de choix parmi les victimes potentielles. Mais nos héros ne savent absolument rien d’autre du plan du fou dément. Superman va devoir feindre d’être infecté pour en apprendre plus. Mais on ne manipule pas le Batman qui Rit.

 

Il apparaît clairement que nos deux héros ne sont que spectateurs de l’action, comme depuis sa création le Batman qui Rit est le chef d’orchestre des intrigues où il apparaît, tout se déroule toujours selon son bon vouloir, selon ses plans. Rien ni personne ne semble en mesure de contrecarrer ses actions. Batman, Superman et les lecteurs vont le réaliser alors que les héros qu’il a choisi d’infecter, le sont tous sans exception.

 

C’est ainsi que l’on se retrouve avec un Blue Beetle terrifiant, une Supergirl et une Donna Troy sans la contrainte du bien pour les arrêter rejoindre Gordon, Hawkman et Shazam. Six héros infectés, six héros surpuissants se retrouvant aux ordres du Batman qui Rit et ayant perdu notion de justice, seuls le mal et le chaos comptant à leurs yeux dorénavant.

D’ailleurs, j’ai vraiment adoré les épisode one-shot nous présentant les héros infectés. Comment ils ont fini par laisser, presque d’eux-mêmes, le Batman qui Rit les infecter.

 

Si on ne sait toujours pas le plan du Batman qui Rit, on sait que ce tome marque un tournant important pour lui dans sa quête, et il y signe surtout une victoire de plus !

 

Graphiquement, David Marquez produit un travail incroyable. C’est bourré d’action, c’est vivant, ses personnages sont incroyables, son Superman transpire la puissance. C’est vraiment une belle surprise de le retrouver chez DC Comics, après tant d’années chez Marvel. Je trouve qu’il a gagné en détails, ses personnages sont moins lisses, les visages plus marqués.

 

Bref, une excellente lecture ! J’adore ce personnage, et j’aime la façon dont il manipule tout le monde, la façon dont il fait ce qu’il veut se prêter la moindre attention, le moindre intérêts à nos héros. Très plaisant également de retrouver le titre Batman/Superman. (D’ailleurs si Urban voulait bien éditer la version New52 avec Jae Lee…) En tous cas, vivement la suite !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article