Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : X-O Manowar tome 3 "Héros"

Et bien voilà, Matt Kindt conclut son run sur X-O Manowar. Après nous avoir proposé une odyssée dans l’espace, sur la lointaine planète Gorin, où notre héros est passé du rang de simple paysan à celui de chef de guerre, puis d’empereur, voilà qu’il est temps pour X-O Manowar de rentrer sur Terre. Cependant, il va vite découvrir que le monde, que la Terre ne l’a pas attendu pour continuer de « vivre » sans lui.

 

Il a laissé derrière lui la planète Gorin, et doit retrouver sa place de plus grand héros de la Terre. Mais pour surmonter ses doutes et trouver le courage de se confronter aux Wisigoths qu’il a abandonnés un an plus tôt, il devra plonger dans son passé, et se souvenir de ses aventures à Rome aux côtés d’un curieux compagnon, venu d’une contrée lointaine… tout comme les chasseurs de primes auxquels il avait échappé alors qu’il était encore empereur de Gorin ! Bien après leur défaite contre X-O, ils arrivent sur Terre avec la ferme intention de se venger… et cette fois, plus question de le capturer vivant !

Après l’avoir mis à nu, fait gravir les marches du pouvoir et déchu de son trône, l’auteur récompensé de Rai et Du Sang sur les mains, Matt Kindt, conclut sa brillante saga sur Aric de Dacie. Il retrouve pour l’occasion Trevor Hairsine (Divinity), Juan José Ryp (Britannia) et Tomas Giorello (Harbinger Wars : Blackout). Une œuvre incontournable, dense et épique, nommée aux Eisner Awards.

(Contient les épisodes #15 à 26)

Ce retour sur Terre n’est pas des plus simples pour Aric. Il a en effet beaucoup d’appréhension à retourner sur sa planète d’origine. Il faut dire qu’il est parti comme un voleur, il y a un peu plus d’un an, en abandonnant sa femme, après un drame, et tout son peuple. C’est à ce moment que sa fidèle armure, peu rancunière après les récents événements.

 

Elle va plonger Aric dans ses souvenirs pour l’aider à surmonter ses doutes. C’est ainsi que la première intrigue de cet ultime tome nous replonge en 393, au cœur de l’empire romain, dans une période plus que trouble pour les Wisigoths. Au cours d’une tentative pour tenter de récupérer le jeune frère de son meilleur ami, il se retrouve à Rome et ne doit sa survie qu’à un mystérieux étranger qui semble au courant d’énormément de choses sur l’avenir.

 

Une première intrigue assez longue, trop longue, qui sert principalement à présenter un nouveau personnage. Long à lire et avec les dessins d’un Trevor Harisine méconnaissable. J’adore ce dessinateur, mais j’ai été assez surpris de voir de tels dessins, si pauvres, si brouillons de sa part. C’est même, à mes yeux, assez moche.

 

Dans la seconde intrigue, le retour d’Aric sur Terre est pleinement effective. Il va devoir affronter son peuple, il va devoir soutenir le regard de sa femme, un regard empli de haine. Mais si tout est compliqué pour X-O Manowar ces derniers temps, c’est aussi le cas pour la colonelle Jamie Capshaw !

Les récents événements, la perte du Pacific Princess a été une perte énorme pour le gouvernement, et la jeune femme est la seule responsable de ce désastre. Alors qu’elle était persuadé d’être renvoyée, après l’incroyable soufflante qu’elle s’est prise, voilà qu’elle comprend qu’elle reste en poste. En effet, alors qu’une nouvelle menace se présente en Australie, X-O Manowar est le seul à pouvoir y faire face. Et notre héros n’accepte de parler uniquement avec Capshaw !

 

Ce petit séjour en Australie, en tête-à-tête avec Capshaw, va opposer à X-O Manowar un sorte de gourou de secte des plus loufoques, une police interstellaire et une « déesse » de l’espace kidnappée.

 

Une intrigue amusante, grâce à des personnages hauts en couleurs. Merveilleusement mis en image par les dessins de Juan José Ryp. J’aime beaucoup le style agressif et percutant de cet artiste. Il se dégage un tel charisme, une telle puissance de ses personnages.

 

Le tome, et le rune de Matt Kindt, se terminent avec sa dernière intrigue. Capshaw est de nouveau dans les bonnes grâces du gouvernement. Une belle victoire et un nouveau vaisseau de guerre, qui ridiculise le précédent, et voilà que tout est oublié. Pour Aric, les choses semblent se tasser. Il parvient, petit-à-petit, à retourner à sa vie d’avant. Même, si, après un tel drame (celui provoquant son départ de la Terre avant le premier tome), il n’est jamais évident de pouvoir, vraiment, reprendre comme avant...

C’est à ce moment, que Hesnid, et son comparse, les deux tueurs venus sur Gorin pour tuer l’empereur Aric, sont de retour. Ils sont plus dangereux que jamais et comptent bien profiter des doutes de notre héros pour se débarrasser de lui et ainsi obtenir vengeance. A moins qu’une jeune femme de son passé…

 

Cette dernière intrigue est plus qu’expéditive. Je regrette même presque que cela soit si rapide… Les choses sont trop rapidement expédiées. La phase de doute pour Aric n’est pas assez longue et perd tout son intérêt. L’action est trop omniprésente, la « défaite » d’Aric est trop vite effacée. La remise en route de sa relation revient trop vite. Et puis, je dois bien reconnaître que j’attendais quelque chose de plus épique pour conclure ce run. Surtout après deux tomes aussi riches.

 

Graphiquement, cette dernière intrigue est dessinée par Tomas Giorello. L’artiste idéal pour une telle bataille ! Un artiste de très grand talent que j’aimerais beaucoup voir débarquer chez Marvel ou DC.

 

Bref, une page se tourne pour Aric mais une nouvelle, encore vierge se présente à lui. Le run de Matt Kindt fut épique, intense et riche en action.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article