Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Tales of Suspence "Hawkeye et le SOldat de l'Hiver"

Tales of Suspence Hawkeye et le Soldat de l’Hiver. Lorsque je suis tombé dessus, je ne savais absolument pas de quoi il était question. Mais mon œil a été happé par la superbe couverture de Marco Checchetto. Il y a tout sur cette couverture ! L’action, le mystère ! Et puis, il y a Black Widow. J’ai voulu me lancer une première fois dedans, sans savoir qu’il fallait, d’abord, avoir lu Secret Empire. Aussitôt la chose faite, je me suis vite replongé dans ce comics.

 

Black Widow est morte. Pourtant, dans l’ombre, quelqu’un élimine un à un ses ennemis. Le cœur lourd, son ex-petit ami Hawkeye décide de mener l’enquête pour découvrir qui se cache derrière ces agissements. Mais les recherches s’annoncent compliquées, d’autant plus que toutes les personnes qui auraient pu l’aider sont décédées… Toutes sauf une : un ancien amant de Natasha Romanoff… le Soldat de l’Hiver.

Matthew Rosenberg (The Punisher, Kingpin) et Travel Foreman (Ultimates 2) signent une histoire poignante et sombre centrée sur deux héros hors du commun.

(Contient les épisodes #100 à 104)

Bon, si les couvertures sont magnifiques, ce n’est pas vraiment la même chose à l’intérieur. Je ne suis pas fan de ce que propose Travel Foreman, du moins pas ici. Je trouve cela très statique, je n’adhère pas à ses personnages, pas toujours anatomiquement justes. C’est très graphique, ce que j’aime en général, mais trop abstrait.

 

Durant Secret Empire, alors que Captain America imposait d’une main de fer les dogmes de l’Hydra, Black Widow faisait partie de la « résistance ». Mais elle s’est très vite retrouvée seule en voulant, non pas arrêter Steve, mais le tuer ! Malheureusement, sa mission est un échec et elle fini par mourir des mains de celui qu’elle voulait abattre.

 

Peu de temps après, alors que les choses sont rentrées dans l’ordre, ils commencent à pleuvoir des morts. Tous des gens que Natasha Romanoff voudrait voir morts ! Si personne ne remarque rien, pour Hawkeye, le doute est permis, Natasha est peut-être toujours vivante et s’est lancée dans une vendetta meurtrière.

Malheureusement, Hawkeye n’est pas un espion, loin de là. Et son enquête prend vite la tournure d’un énorme fiasco. Mais ce n’est pas cela qui va arrêter notre archer. Non, ce qui va le ralentir c’est un Soldat de l’Hiver ! En effet, Bucky, lui aussi ancien amant de Black Widow, enquête lui aussi sur ces étranges meurtres. Mais là où Hawkeye voit le retour prodigue de Natasha, Bucky, lui, penche plus pour un imitateur.

 

Malgré eux, les deux hommes vont devoir faire équipe, sans savoir dans quoi ils mettent le pied ! Il y a des vérités que l’on préférerait éviter de connaître. Ni l’un ni l’autre n’est prêt à entendre la vérité qui se cache derrière ces morts…

 

Le duo Clint Barton/Bucky Barnes fonctionne plutôt bien. On se retrouve avec deux personnages tellement différents, tellement aux antipodes l’un de l’autre. Le pragmatisme face à la « folie », le sérieux face à l’humour. L’un ne peut pas supporter l’autre, et inversement. C’est justement cette tension, cette agressivité entre les deux personnages, qui rend leur duo si savoureux.

L’intrigue est captivante et rythmée, on plonge assez facilement dans l’histoire que nous propose Matthew Rosenberg, mais il faut bien reconnaître que cela part un peu en vrille plus on avance dans l’intrigue. Déjà que je trouvais cette hypothétique « résurrection » trop rapide, on part dans des explications, des révélations totalement tirées par les cheveux. On part d’une enquête, d’un polar, sur un film d’action à gros budgets avec des explosions, des cascades et des morts.

 

Bref, une histoire sympathique, un peu tirée par les cheveux, qui arrive trop vite et avec des dessins qui me repoussent un peu. Rien d’extraordinaire, rien de mauvais non plus, mais clairement pas une histoire que l’on retiendra.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article