Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Invincible Iron Man Ironheart tome 2 "La Cour des Grands"

Je désespérais de retrouver enfin une bonne série écrit par Brian M. Bendis. Avec All-New X-Men et les Gardiens de la Galaxie, on était tombé très, très bas. Avec son arrivée sur Iron Man et la mise en orbite de la jeune Riri Williams, j’avais peur de constater qu’il avait perdu sa petite flamme intérieure. Mais le premier tome m’a vite rassuré, tout comme son Infamous Iron Man (et le Docteur Fatalis en armure d’Iron Man) ou son International Iron Man (et la quête de ses véritables parents, de Tony). J’avais donc hâte de découvrir ce deuxième tome, en espérant, que cela fonctionne toujours.

 

Ironheart est la super-héroïne dont tout le monde parle. Non seulement elle porte une armure semblable à celle d’Iron Man, mais elle est aussi brillante et courageuse que Tony Stark. Du S.H.I.E.L.D. au M.I.T., en passant par Stark Industries, ils veulent tous la recruter ! Mais avant de décider quelle proposition accepter, Riri devra se comprendre elle-même et trouver le moyen de réconcilier ses idéaux avec la dure réalité qui l’entoure…

Brian M. Bendis (Guardians of the Galaxy) et Stefano Caselli (All-New Inhumans) continuent de nous conter les aventures de celle qui a pris la relève du célèbre génie milliardaire.

(Contient les épisodes #6 à 11)

Dire que la vie de Riri Williams a basculé est un doux euphémisme. En un rien de temps elle est passée du statut de jeune fille prometteuse à super génie précoce remplaçante de Tony Stark ! Il y a quelques mois elle bricolait encore dans son garage, et voilà qu’elle vole dans le ciel, dans une armure n’ayant rien a envier à son illustre prédécesseur, dont l’I.A. n’est rien d’autre que Tony Stark !

 

Bon, nous passerons sur les énièmes origines larmoyantes, comme si on ne pouvait pas devenir un super-héros si les trois quarts de notre famille n’est pas morte, que les coups durs se soient enchaînés durant notre jeunesse et que l’on fasse partie d’une communauté ethnique ou religieuse bien loin de l’homme blanc catholique.

 

Aujourd’hui Riri se retrouve a un carrefour important de sa vie. En effet, après ses récents exploits, la jeune fille devient la cible prioritaire du S.H.I.E.L.D., du M.I.T. et de Stark Industries. Tous veulent voir Riri venir les rejoindre. Il faut bien reconnaître que l’offre de la mère de Tony fait de l’œil à Riri. En même temps, elle n’a pas confiance en le S.H.I.E.L.D. et a fait ses études au M.I.T.

Mais Riri reste une enfant, malgré son QI, ses capacités et son armure. Et elle est facilement manipulable, ne comprend pas toutes les subtilités de ces « leaders ». Et c’est ainsi que l’on retrouve Riri en Lavtérie, pour s’opposer à Lucia Von Bardas, allant jusqu’à prendre une décision pour le moins… surprenante ! Ahurissante !

 

Mais si elle reste jeune est crédule, elle est aussi innocente et pure, sans arrière pensée, et agit donc en conséquence.

 

Une intrigue surprenante, mais qui ne fait qu’aimer davantage ce personnage. Elle est tellement pure, tellement gentille, tellement le cœur sur la main, qu’on a qu’une envie, qu’il ne lui arrive rien, qu’elle reste toujours ainsi, que le monde ne finisse jamais par la corrompre, la gangrener, la salir.

 

Nous avons également le droit à un épisode, mettant en avant MJ et la véritable mère biologique de Tony. Un épisode assez moyen mais qui sert à « justifier » la présence de ces deux personnages au casting de la série. Enfin, surtout pour MJ. Jusqu’au cliff final, qui nous lancera sur la dernière intrigue de Bendis sur le personnage.

Graphiquement, Stefano Caselli, c’est toujours très propre, très soigné, très beau. C’est un artiste que j’affectionne particulièrement, que j’adore. Ses visages sont d’une telle qualité, d’une telle profondeur, d’une telle richesse dans les émotions. C’est toujours un vrai plaisir de retomber sur son travail.

 

Bref, un tome fort sympathique à lire. Riri est un personnage terriblement attachant. Du moins dans sa série solo, c’est autre chose en groupe, comme avec les Champions. Une intrigue en Lavtérie absolument surprenante et illustrant à merveille ce qu’est Riri !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article