Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Inhumans "Rois d'Hier et de Demain"

J’aime beaucoup les Inhumains, malheureusement on ne peut pas dire que c’est forcément le cas de tout le monde. Difficile d’avoir, dans ce cas, une série régulière, il faut donc se cantonner à des mini-séries. Elles ne sont pas légion, mais Panini, en France, s’active depuis quelques années à nous proposer le plus de matériel sur cette licence. Des 100%, des Deluxes et même des Intégrales. Au programme du jour Rois d’Hier et de Demain, une mini-série de 2017.

 

Depuis des décennies, Flèche Noire et Médusa règnent sur les Inhumains avec l’aide de Gorgone, Karnak, Crystal, Triton et, parfois, Maximus le Fou. Mais avant le couronnement du couple, c’est l’Innommable qui dirigeait la cité d’Attilan, alors que les membres de l’actuelle famille royale n’étaient encore que des adolescents. Le récit présenté dans ces pages à cette époque tourmentée.

Christopher Priest (Black Panther) et Phil Noto (Poe Dameron) nous transportent dans le passé des Inhumains.

(Contient les épisodes #1 à 5)

Je vais commencer par les dessins. Phil Noto. Un artiste que j’affectionne particulièrement mais que l’on voit trop peu ces derniers temps. J’aime ses traits fins, son absence de superflu. C’est un artiste qui va à l’essentiel mais parvenant à nous happer avec ses détails incisifs.

 

Et puis quel talent pour transmettre des émotions avec ses visages. J’ai rarement vu des visages, des yeux aussi expressifs. Certes, l’action n’est pas spécialement vivante, mais c’est pour mieux nous emporter dans l’instant présent avec ces arrêts sur image percutants.

 

Un travail excellent sur cette série. Ses personnages sont incroyables, mention spéciale à Médusa, et sa chevelure implacable. Un vrai régal pour les yeux que cet album. Comme avec la mini-série Chewbacca, on réalise que les dessins de Phil Noto pourraient, peuvent, suffire à la compréhension d’une histoire.

 

L’histoire justement, Christopher Priest (scénariste avec qui j’ai beaucoup de mal) nous plonge dans le passé des Inhumains. Maximus et Flèche Noire ne sont que des enfants, et ce dernier n’est pas encore roi. Il n’est que destiné à le devenir pour le moment. C’est l’Innommable qui effectue la régence en attendant que Flèche Noire ait l’âge pour gouverner.

Au cours d’une promenade, Flèche Noire, Maximus et l’Innommable sont la cible d’une attaque de Primitifs Alpha, l’équivalent des esclaves pour les humains mais sans les nommer. On préfère dire que certains sont nés pour gouverner et diriger, d’autres pour servir. Le souci, c’est que les Primitifs Alpha ne sont pas censé être en position de commettre tels actes, surtout avec, en mains, une telle technologie.

 

Alors que tous, sur Attilan, prennent les Primitifs Alpha pour ce qu’ils sont, des esclaves, mais on ne dit pas le mot, Flèche Noire, lui tient à comprendre ce qu’il s’est passé. Le pourquoi du comment. Et tant pis si pour cela il doit se mettre l’Innommable et tout Attilan sur le dos. Le futur roi, son frère, sa future promise, un Primitif Alpha intelligent et un énorme chien se retrouvent alors pourchassés, et se téléportent en plein cœur de New York !

 

Tout en évitant de se faire prendre par le limier de l’Innommable, Kadlec le Pisteur, en affrontant Spider-Man, en se faisant manipuler par le Sorcier, les quatre jeunes Inhumains doivent découvrir qui a manipulé les Primitifs Alpha pour s’en prendre ainsi à leur peuple.

Une histoire pleine d’action qui nous plonge dans la jeunesse de nos personnages. L’occasion également d’en apprendre, d’en voir un peu plus sur l’Innommable, personnage récemment introduit dans l’univers Marvel grâce à Dan Slott. Cette mini-série nous permet de découvrir Médusa, Flèche Noire et Maximus, entre autres, alors tout jeune et d’en apprendre un peu plus sur eux,sur les pourquoi de certaines évolutions. Notamment avec Maximus.

 

Bref, une mini-série agréable à lire, Christopher Priest nous propose un bon travail sur les personnages centraux des Inhumains. Pas un titre exceptionnel, mais qui fait le job, nous proposant une bonne lecture, de très bons dessins.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article