Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Superman Rebirth tome #3 "Mes Doubles et Moi"

Superman Rebirth redonne vraiment ses lettres de noblesse au plus grand super-héros qui soit. Certes le titre n’est pas, encore, exceptionnel, on sent que Peter J. Tomasi tâtonne encore un petit peu, notamment avec la relation Clark/Jon, mais on sent que tous les éléments sont là pour se retrouver, enfin, avec un grand titre Superman. C’est ce qui manquait avec le Superman de la période New52, j’avais l’impression que les différents auteurs ayant œuvré avant Peter J. Tomasi n’ont pas saisi que c’est le cœur de Superman qui fait de lui héros et non ses pouvoirs.

 

Sous les yeux de Superman, des extraterrestres viennent de s’en prendre à… Superman Red Son ! Face à ces nouveaux adversaires, Kal-El, le protecteur de la planète Terre, comprend que l’ensemble des Superman du Multivers sont menacés par une puissance cosmique sans précédent. Et le prochain sur la liste semble être le nouveau Super-Man de Chine, Kenan Kong. Pour sauver ce dernier et stopper cette terreur trans-dimensionelle, l’Homme d’Acier n’aura d’autre choix que de s’allier à une équipe d’êtres hors norme : la Ligue de Justice Incarnée.

Superman Rebirth ou la suite des aventures de l’Homme d’Acier de la période pré-Flashpoint. Après avoir mis en scène les derniers instants du Superman de la Renaissance (dans Superman Requiem), Peter J. Tomasi s’associe à Patrick Gleason (Robin, Fils de Batman) pour reprendre les aventures de Clark Kent et de sa famille. Soutenus par le trait percutant de Jorge Jiménez (Super Sons) ainsi qu’Ivan Reis (Justice League) ou encore Tony S. Daniel (Superman/Wonder Woman), les deux scénaristes convoquent l’ensemble des Superman des Terres parallèles de l’univers DC pour mettre au point une intrigue pleine de rebondissements.

(Contient les épisodes #14 à 17 et annual #1)

Le tome commence avec un sublime annual. Tant par les dessins (l’excellent Jorge Jiménez) que par l’intrigue. Le Comté de Hamilton est en proie à une terrible sécheresse. Clark Kent tente d’en comprendre les raisons, c’est alors qu’il est attaqué par la Créature des Marais. Cette dernière apprend à notre héros que c’est lui qui est responsable de ce dérèglement. Swamp Thing va alors entreprendre de remédier à tout cela, et nous allons vivre un incroyable voyage !

 

Un épisode superbe, artistiquement, et très poétique. Il est assez rare que j’accroche avec un annual.

 

Nous avons ensuite l’arc « Mes Doubles et Moi ». En plein cœur de la nuit, Superman tombe sur Superman Red Son, bien mal en point. Le surhomme de la Russie, d’une autre planète Terre, est gravement blessé et se trouve être la cible de monstrueuses créatures. Malgré la puissance de deux Superman ensemble, les créatures prennent le dessus. C’est à ce moment que débarque la Ligue de Justice Incarnée !

 

Une Justice League rassemblant différents membres de plusieurs Terres du multivers. On retrouve notamment le Superman de la Terre 23, un monde où le Superman est président, ou encore l’Aquawoman de la Terre 11. Un Justice League qui se rassemble pour régler les problèmes d’ordre cosmique au niveau du multivers.

Ce qui arrive au Superman Red Son est clairement un de ces problèmes. Un être cosmique, Prophecy, s’en prend à de nombreux Superman du multivers, il les traque, les torture et finit par les enfermer. Et alors que Superman et ses nouveaux compagnons discutent, se présentent, de nouveaux Superman sont attaqué, et l’un des prochain doit être Kenan Kong, le Super-Man de Chine (que je ne connais absolument pas) !

 

Plus le temps de discuter, Superman prend les choses en mains et décide de partir sur le monde de Prophecy pour l’affronter directement ! Ne plus être sur la défensive, mais passer à l’attaque. Mais cet affrontement va avoir de tristes conséquences… Et surtout, Prophecy annonce quelque chose de terrible pour le futur !...

 

Une intrigue sympathique, mais trop rapide. Un méchant inédit, trop vite expédié, une menace intéressante mais on n’a pas vraiment le temps de nous y plonger. Et puis il y a beaucoup de personnages, tous plus passionnants qu’inédits. On a envie d’en savoir plus, de découvrir leurs Terres. Trois épisodes pour une telle intrigue, c’est peu, trop peu, le double aurait largement convenu.

Graphiquement, il y a beaucoup trop d’artistes. Alors oui c’est très beau, Ivan Reis, Clay Mann…, mais ce n’est pas agréable d’avoir autant de styles différents rien que sur un épisode. C’est beau, mais pas limpide. C’est dommage. J’aurais adoré trois épisodes intégralement dessinés par Ivan Reis.

 

Le tome se termine avec un épisode centré sur Jon, complètement absent jusque là. Un virée cauchemardesque avec sa petite voisine, Kathy, dans les bois non loin de chez eux. Un épisode haletant mais assez compliqué à comprendre. Je ne vois pas vraiment où le scénariste veut en venir.

 

Bref, un troisième tome plaisant à lire, mais frustrant. J’en aurais voulu plus. J’attends tellement de ce titre que je me montre impatient. Il faudrait que l’essai se transforme maintenant.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article