Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

L'Oeil dans l'Objectif #17,5 : Yann KA

Bonjour, bonjour !

Cette chronique est compliquée à faire vivre, mais j'y tiens énormément. Le travail du photographe est essentiel dans le rendu de celui du cosplayeur ou du modèle. Et cela se ressent encore plus avec un photographe comme Yann Ka

Je suis fier de pouvoir enfin vous proposer sa seconde interview.

L'Oeil dans l'Objectif #17,5 : Yann KA

Il se dégage toujours quelque chose de vos photos, c’est une volonté ce travail sur les émotions à chaque cliché ?

Il faut que je sois touché en effet, le plaisir de travailler avec plusieurs personnes, c’est de découvrir leurs palettes expressives personnelles, et c’est souvent très riche ! J’ai souvent cette volonté dans mes projets, de faire passer au second plan les décors, les accessoires, pour laisser transparaître l’individu et ses émotions.

 

Il serait inconcevable de travailler dans la photo ?

Non bien sûr, mais je pense que je ne serai pas libre de choisir mes sujets. Le travail de commande, pourquoi pas mais comment garder le goût de la création personnelle avec un média qui serait son support de travail ? Si j’étais photographe de métier, je m’exprimerai sûrement dans une autre direction, avec la peinture ou les installations vidéo par exemple.

 

Où vas-tu chercher toutes ces idées ? Il y a beaucoup d’imagination dans ton travail.

Je ne sais pas vraiment, j’ai toujours eu plusieurs idées en même temps, c’est assez frustrant, je n’ai jamais le temps de tout faire ! Ce qui fait que je réalise par exemple depuis deux ans un projet que j’avais en tête au milieu des années 1990 !

L'Oeil dans l'Objectif #17,5 : Yann KA

Tu as déjà vécu de mauvaises expériences sur des séances de shootings ? Avec des cosplayeurs ?

Non pas vraiment, je n’ai jamais connu de situations conflictuelles ou autres crises d’égo. J’ai juste parfois des déceptions quand je travaille avec des gens qui ne sont pas à l’écoute, pas dans le partage. Ceux-ci viennent me voir avec une idée précise de ce qu’ils recherchent, sans chercher à s’impliquer dans mes projets. Souvent ces gens-là ne connaissent même pas mon travail. Je ne suis pas un prestataire. J’aime faire des nouvelles rencontres mais c’est parfois le risque d’être déçu. En général, je propose un fifty/fifty, où on commence la séance par l’idée apportée par le modèle, et on termine par un de mes projets choisi conjointement au préalable. Globalement, j’ai des bonnes surprises, je rencontre des gens extraordinaires !

Les éventuelles vraies mauvaises expériences viennent plus souvent après la séance. Ça m’est arrivé de voir mes photos recadrées ou modifiées avec les filtres Instagram par exemple, voire même de voir mon filigrane remplacé par un autre ! Parfois il vaut mieux en rire, comme quand une modèle m’a dit que les photos prises au smartphone étaient meilleures que les miennes.

Je n’ai pas assez d’expérience avec les cosplayeurs pour établir des généralités, mais ce sont des gens très investis pour lesquels j’ai beaucoup de respect. Je n’ai jamais eu de souci avec eux. Au moins c’est carré, on se ressemble au fond sur ce côté pleinement axé vers son projet, perfectionniste et peu porté sur le mainstream ou le désir de plaire à tout le monde.

 

Quand on suit un peu le cosplay, on ressent de plus en plus souvent une certaine forme « je me prend pour un star », tu le ressens aussi pendant tes shootings ?

Non pas du tout dans le milieu cosplay. Mais là encore j’ai peu d’expérience. Pour ce qui est des shootings que je pratique, je ne le ressens que ponctuellement, avec des gens parfois peu fiables qui vous portent aux nues et vous balayent ensuite sans préavis par exemple. Je m’éloigne de plus en plus de ce genre de personnes qui ne m’apportent rien, qui sont dans le monologue. Les modèles avec lesquelles je travaille régulièrement ne sont pas du tout atteintes de ce syndrome de starification.

L'Oeil dans l'Objectif #17,5 : Yann KA

Lullaby

Tu as d’autres passions ?

Oui bien sûr, une passion en sommeil qui attend que je réanime la flamme, la peinture. Je suis assez cinéphile aussi, j’ai réalisé quelques courts métrages plus jeune, cela fait partie des projets qui couvent. J’aime beaucoup la musique, de manière assez éclectique, allant de Billie Holliday à Mansfield Tya, de Sonic Youth à Eric Satie… La lecture prend aussi une bonne partie de mon temps, j’ai eu ma période Série Noire, Jules Verne, SF space opéra, John Fante, Bukowski, Burroughs… Ma dernière vraie claque en lecture, c’était Middlesex de Jeffrey Eugenides. La BD m’intéresse beaucoup aussi, je garde précieusement les vieux exemplaires de Fluide Glacial, Métal Hurlant ou l’Echo des Savanes.

 

C’est mieux de shooter en intérieur ou en extérieur ?

Bien sûr, ça dépend du projet ! J’aime beaucoup le studio mais je finis par vouloir sortir, l’hiver est parfois long ! Les contraintes d’éclairages sont différentes et obligent souvent à être inventif en extérieur. Contrairement à une idée répandue, l’éclairage est plus complexe à maîtriser en extérieur, quand on y est sensible. Pour beaucoup de mes projets, je suis réceptif aux relations entre le corps et la nature, aussi bien pour les poses induites par les contraintes du terrain que pour l’onirisme inhérent aux éléments. Ma série River Venus par exemple, est une série où le paysage est très présent. Le traitement de cette série accentue je l’espère la charge poétique de l’eau et du ciel.

 

Qui décide que la photo est bonne à la fin ? Le photographe ou le cosplayeur ?

Pour moi, une seule réponse possible : les deux mon général ! En effet c’est ma conception d’une collaboration. Le photographe apporte son regard et son interprétation. Le modèle a le dernier mot quant à l’utilisation de son image. Nous sélectionnons ensemble celles que nous pourrons publier.

L'Oeil dans l'Objectif #17,5 : Yann KA

Que peut-on te souhaiter pour la suite ?

De continuer à rencontrer des belles personnes, peut-être de pouvoir exposer un jour, ça me plairait beaucoup.

 

Un petit mot pour les lecteurs ?

N’oubliez jamais que c’est vous qui avez raison de vivre votre passion ! Chaque passion, que ce soit la photo comme le cosplay par exemple, véhicule son lot de généralisations et de préjugés. Hauts les cœurs ! Éloignons nous de la fadeur et du bon goût officiel, rien n’est plus authentique que l’expression de soi au travers de l’art qu’on se choisi !

 

Nomine la prochaine personne interviewée.

Je nomine mon amie Milena Modèle !

L'Oeil dans l'Objectif #17,5 : Yann KA

En voyant le travail de Yann, et en échangeant avec lui, ma conviction de continuer cette chronique est décuplée.

Je vous invite à suivre son travail ici !

 

A très vite !

L'Oeil dans l'Objectif #17,5 : Yann KA
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article