Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Parle-moi Cosplay #412 : Hyliana

Hello tout le monde !

On fini de rattraper notre retard avec l'interview de la charmante Hyliana !

Parle-moi Cosplay #412 : Hyliana

Ahri, photo Florent J.

Peux-tu te présenter un peu ? Nous en dire un peu plus sur toi ?

Je m'appelle Tara mais pour le cosplay j'utilise le pseudo Hyliana. J'ai 23 ans et je suis couturière - brodeuse d'art de formation. J'ai une obsession pour tout ce qui brille, les frou-frous, les costumes historiques et/ou de princesse, les choses fluffy et les chats.

 

Depuis combien de temps fais-tu du cosplay ? Ton premier costume ?

Je fais du cosplay depuis juin 2010 mais ce n'était pas très intensif, ce n'est donc pas un très bon indicateur. Ayant commencé à 14 ans, mes études sont passées par là et j'ai du faire des pauses par moment.

J'ai tendance à dire que j'ai deux "premier cosplay": le premier porté et le premier confectionné moi-même.

Lorsque j'ai voulu commencer le cosplay, ma mère m'a amené chez ma grand-mère en disant : "tu ne devineras jamais ce que ta petite fille s'est mis en tête !". S'en est suivi un débat à coup de "T'y arriveras pas, laisse moi faire" et "Mais je dois le faire moi même !" xD

C'est ainsi que j'ai pu porter Chii (robe rose) pour la deuxième convention de ma vie.

Boostée par ce débat constructif avec ma grand-mère, j'ai enchainé avec le cosplay de Miku version Cantarella de Vocaloid que je voulais absolument porter sur scène. Fini en novembre pour une convention en février, ça a été la seule fois de mon existence de cosplayeuse que je n'ai pas rushé.

 

Qu'est ce qui t'a donné envie de faire du Cosplay ?

Il y avait un petit festival en plein air à Montpellier en accès libre. Ma mère sachant que je lisais beaucoup de mangas s'est dit que ça me plairait et nous avons regardé le programme avant de décider d'y aller. "Cosplay" y était indiqué alors comme deux bonnes incultes nous avons ouvert google. Depuis toute petite j'adore me déguiser et je rêvais de porter des robes de princesses, autant dire que je ne me suis pas vraiment demandé si je voulais en faire, je le DEVAIS !

Peu de temps après, je découvrais le World Cosplay Summit grâce à une amie ramenant de belles photos des cosplays de Nikita et Sikay après leur sélection à Japan Expo. C'est à ce moment là que je me suis dit que je voulais monter sur scène et c'est resté une constante qui m'a empêchée de jeter l'éponge en me gardant motivée.

Parle-moi Cosplay #412 : Hyliana

Cendrillon, photo Tiffonkey

Comment ta passion est-elle perçue par tes proches?

Plutôt bien, cela m'a vraiment permis de m'épanouir et combattre ma timidité, mais je pense que ça leur a causé quelques inquiétudes aussi, le cosplay est un loisir épuisant, je me met beaucoup de pression et le rush fait ressortir le pire en chacun de nous (là c'est le moment où je sors la lampe torche sous le menton en faisant une grosse voix).

En fait, comme dit en petit 2) c'est ma mère qui m'a permis de commencer. Mes parents m'ont toujours soutenue dans ce loisir mais en m'imposant tout de même des limites. Ils ont même rushé avec moi, essuyé mes larmes, rattrapé mes bourdes de dernière minute... A mes débuts, étant mineure, je devais aussi avoir ma mère avec moi pour participer aux concours.

En dehors de mes parents, j'ai la sensation que les gens sont quelques peu perplexes et dubitatifs surtout les proches qui ne sont pas vraiment dans l'univers geek, mais ça c'était surtout à mes débuts. Avec le temps, et surtout en quittant l'école, j'ai construit mon entourage et maintenant tout le monde est de près ou de loin lié au cosplay.

 

Cette passion te prend beaucoup de temps ?

C'est chronophage, c'est clair, mais je suis beaucoup moins investie que d'autres cosplayeur(ses). J'ai jamais dépassé les trois cosplays par an. Cependant, je suis une personne perfectionniste, en particulier quand je m'attaque à un projet qui me tient à coeur (98% des cas) je défais et refais beaucoup de parties de costume.

 

Comment se passe une création de costume ?

Cela dépend du projet mais généralement ça commence par un coup de coeur. Un personnage, un univers, une ambiance ou juste une jolie tenue qui anime une flamme au fond de moi qui me sert de fuel pour surpasser les obstacles qui vont suivre. Faire un cosplay c'est le parcours du combattant, on fait beaucoup d'erreurs et c'est la foire aux jurons.

Je commence par collecter des images de référence, ça peut durer des mois car il n'y a rien de pire que de découvrir un nouveau détail après avoir commencé son ouvrage. Généralement je commence cette étape pendant que je travaille sur un autre cosplay.

Ensuite, je fais un recueil de techniques, de tutos, d'images concrètes des moyens que je veux employer, je rassemble toute mes inspirations autres que les références officielles. Actuellement, j'utilise pinterest pour ça mais avant je faisais des doc microsoft ou juste des dossiers fourre-tout dans mon pc. Cette étape est très importante car elle permet de cibler le rendu final que je recherche et généralement j'y joins aussi un dessin annoté et un brainstorm autour du costume. En clair, c'est une sorte de moodboard.

Je peux après sélectionner mes matériaux et rechercher les meilleurs prix. Je fais beaucoup de récup et j'achète très peu en boutique physique car je n'y trouve jamais tout, ça prend un temps fou et je suis tellement indécise que si le produit que je cherchais initialement n'est pas là, je repars souvent bredouille.

Vient le tour du patronnage, je fais tout moi même autant que possible, souvent en modifiant un patron du commerce, par moulage ou encore avec la technique du scotch.

Le patron donne ensuite une toile (=brouillon) qui permet de remodifier le patron qui permet de refaire une toile, etc. jusqu'à être satisfaite, mais souvent je m'arrête à une seule toile, ça me suffit à corriger ce qui n'allait vraiment pas. Je fais mes test en vieux tissus hérités de ma grand-mère ou grâce à des chutes d'anciens costumes.

Une fois toute cette partie pénible effectuée, c'est l'éclate, la couture pure, le modèle qui prend forme dans les bonnes couleurs et bonnes matières, les essayages qui font apparaitre petit à petit le personnage.

Les décorations s'appliquent soit avant, pendant ou après couture selon leur nature et là encore c'est l'éclate et ça permet de se mettre à jour sur netflix eheh x)

Je finis souvent par réaliser les accessoires et la perruque et comme souvent je rush je n'ai pas le temps de tester le maquillage alors que j'adore ça.

Parle-moi Cosplay #412 : Hyliana

Chii, photo Esby

Comment se passe une journée en salon ? (préparation, photo, rencontre avec les fans)

Honnêtement ? C'est le YOLO le plus total pour ma part.

Si je suis simple visiteuse je ne me fixe aucun impératif et je m'offre parfois le luxe de dormir un peu le matin. J'y vais à mon rythme. Je n'aime pas beaucoup les conventions, si ce n'était pour les rencontres, je m'y ennuirais. Si je veux vraiment profiter j'y vais sans costume, car c'est vraiment inconfortable et épuisant, sinon je peux y aller en cosplay mais je finis par me changer assez vite, surtout s'il fait chaud ou que je vois qu'on me bouscule beaucoup.

Si je participe au concours je m'en tiens au planning qu'on nous envoie. Réveil tôt, maquillage, transport, arrivée sur place, validation et checkup sur place avec les organisateurs puis je file dans les vestiaires pour me mettre en costume et j'en sors très peu car ils m'offrent un coin calme pour pouvoir parler avec les autres participants. Cela me rend assez difficile à trouver, généralement je finis par etre curieuse et je sors le bout de mon nez, je fais quelques photos avec ceux qui demandent puis je retourne dans mon terrier xD

 

Points positifs et négatifs du cosplay ?

Y en a tellement ! Je commence par le négatif comme ça on finit sur du positif.

Négatif :

Les mentalités puériles, le jugement physique, les dramas (et pas les petits potins croustillants qu'on se raconte en privé entre copines, non non, les gros lavages de linge sale en public), le coût, le temps que ça prend et donc la fatigue et les pervers. Ces problèmes n'ont pas attendu l'invention du cosplay pour exister mais le côté compétitif et le fait que ça touche un jeune public n'aide pas.

Le positif (Y en a tellement plus que de négatif, heureusement ❤ ) :

La créativité, la transformation, l'apprentissage, les rencontres, l'ouverture que ce soit celle dont fait preuve la communauté que celle dont on apprend nous même à faire preuve pour pouvoir se montrer en cosplay, les passions, l'expression, le soutien, les restos d'après convention, l'effervescence générale, la scène, les étoiles dans les yeux des fans du personnage qu'on cosplay, et surtout porter des tenues incroyables.

Parle-moi Cosplay #412 : Hyliana

Elsa

Ton cosplay préféré ?

Princess Kraehe, c'était un rêve de gosse de porter un tutu, j'ai finalement pu le réaliser et c'est le personnage dans lequel je me sens la plus à l'aise physiquement mais c'est aussi un rôleplay dans lequel j'ai été incroyablement à l'aise et j'en garde un super souvenir.

 

Ton prochain cosplay ?

Ariel du film La Petite Sirène !

 

Le cosplay que tu rêverais de faire ?

Y en a beaucoup qui arrivent à un pied d'égalité mais si je devais être concise, ce serait Christine Daaé en version Elissa du Fantôme de l'Opéra (dont je suis une fan inconditionnelle) mais aussi certaines versions d'Esther Blanchett et Seth Nightroad de Trinity Blood (dont je suis aussi une fan inconditionnelle).

Parle-moi Cosplay #412 : Hyliana

Kraehe, photo Atmg

Quelle claque ! Une artiste incroyable, tellement talentueuse, à l'univers si riche !

Pour la suivre, c'est ici !

 

A très vite !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article