Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Superman Rebirth tome 1 "Le Fils de Superman"

Alors que je suis à jour sur Aquaman et Flash, que j’ai un peu, beaucoup, énormément, de mal avec Batman, que j’attends que Wonder Woman soit terminé pour tout lire d’une traite, je me décide à me lancer dans un nouveau titre, et mon choix je pose assez rapidement sur Superman. Sans doute de par l’arrivée des deux premiers tomes de Clark Kent : Superman par Brian M. Bendis. Et puis quel plaisir de retrouver le véritable Superman !

 

A la mort du Superman de la Renaissance, l’esprit de vérité et de justice qu’il représentait a semblé disparaître avec lui. Mais un Homme d’Acier bien plus aguerri restait à l’affût, opérant dans l’ombre. Et il est grand temps pour ce protecteur d’une Metropolis parallèle de reprendre le flambeau, car l’Eradicator est en route pour la Terre, et aucune forme de vie ne semble pouvoir lui résister…

Superman Rebirth ou les nouvelles aventures de l’Homme d’Acier. Dans ce premier tome, qui marque le début d’une nouvelle ère pour le Dernier Fils de Krypton, Peter J. Tomasi (Superman – Requiem) s’associe à Patrick Gleason (Robin – Fils de Batman) pour reprendre les aventures du Superman de la période pré-Flashpoint. Sous le trait rond et subtil de Gleason, et la colorisation de John Kalisz, c’est entouré de parents aimants et attentionnés que le fils du couple originel va apprendre à maîtriser ses nouveaux pouvoirs, et il risque d’en avoir rapidement besoin…

(Contient les épisodes #1 à 6)

Après une série, un peu ronflante, avec un super-héros manquant de charisme, le Superman des New52 a fini par rendre l’âme, lors d’une dernière intrigue palpitante, et montrant, enfin, des qualités que l’on s’attend à retrouver chez Superman.

 

Superman mort, le monde se retrouve sans protecteur ! Chose impensable, impossible ! Heureusement, un deuxième Superman habite cette Terre, le Superman d’avant le Flashpoint ! Si jusqu’alors il vivait caché, avec sa femme Lois et leur fils Jon, agissant dans l’ombre, sans le costume, le temps est venu pour Superman de reprendre sa place de protecteur de la Terre ! Le vrai Superman !

 

Cependant, dans un premier temps, le Superman pré-Flashpoint, pense, espère pouvoir ramener le Superman de cette Terre à la vie, comme cela lui était arrivé après avoir été tué par Doomsday. Accompagné de Lana Lang, il va comprendre, que cette fois-ci c’est impossible. Il doit donc reprendre le costume et prendre la place du Superman disparu.

 

Néanmoins, ce n’est pas son rôle de justicier qui va le plus l’accaparer au début, c’est son fils, Jon. Le jeune garçon commence, comme lui à l’époque à son âge, à voir ses incroyables pouvoirs se réveiller. Et bien qu’excité à l’idée de devenir aussi puissant et incroyable que son père, Jon n’en est pas moins un enfant et ne sait pas comment faire pour contrôler les pouvoirs qui émergent les uns après les autres.

Si notre Superman a toujours pu compter sur des parents formidables, les Kent, ces derniers n’ont jamais su ce que vivait réellement le petit Clark Kent. Là, les choses sont bien différentes ! Ce que vit Jon, Clark l’a vécu également. Et quelle meilleure méthode, que d’emmener Jon sur le terrain avec lui, pour que le jeune garçon puisse observer son père sur le terrain, dans le feu de l’action ?

 

Savoir contrôler ses formidables pouvoirs, puisque Jon va, en effet, devenir la cible d’un ennemi de son père revenu d’on ne sait où, l’Eradicator !

 

Après avoir expliquer à Superman ce qui lui était arrivé, il raconte que son but est de sauver Krypton, de permettre à Krypton de renaître, et l’existence même de Jon est la clé pour arriver à cela. Malheureusement, si l’Eradicator semble, au départ, être un allié, lorsqu’il commence à vouloir assimiler Jon, pour le débarrasser de sa part humaine, Superman comprendre vite, et aisément, qu’il est toujours un adversaire implacable et qu’il est impossible de raisonner.

 

Superman livre ici son premier combat, non pas pour le bien de l’Humanité, ou une planète lointaine, mais pour sauver son fils ! Mine de rien, cette paternité n’est pas anodine. Superman est un papa, et lorsqu’on voit ce qu’un père peut faire pour ses enfants, imaginez ce que peut faire un père comme Superman pour son fils ! Et qui de mieux que Peter J. Tomasi, qui a déjà magnifiquement travaillé sur une relation père/fils et le titre Batman & Robin, pour nous narrer ces aventures ? J’ai vraiment hâte de voir ce qu’il va nous proposer.

Au dessin, nous retrouvons trois dessinateurs. Doug Mahnke, toujours aussi doué pour nous imposer la puissance et le charisme de Superman, Patrick Gleason, toujours aussi incroyable sur son travail des émotions, quelle justesse et quelle finesse. Et enfin, Jorge Jimenez, un artiste que je découvre ici, avec un style très nerveux, très intéressant. Trois dessinateurs incroyables mais aux styles tellement différents, c’est vraiment dommage, sur une même intrigue de se retrouver avec des dessins si différents.

 

Bref, un bon premier tome pour ce Superman Rebirth. Je suis fan du duo Tomasi/Gleason, et j’ai vraiment hâte de découvrir ce qu’il vont nous proposer avec ce Superman que je suis si content de retrouver mais tellement différent avec la présence de ce fils à ses côtés.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article