Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Nous Sommes les X-Men

Bien avant les Avengers, mes premiers héros de comics, se sont les X-Men ! C’est avec eux que j’ai découvert les plaisirs et les joies des comics, il y a presque vingt ans maintenant. Je me souviens, c’est avec le prélude à Magneto War que j’ai acheté mon premier kiosque X-Men, il y avait encore le fameux Joseph. Les X-Men, avant cette sinistre période qui dure depuis l’arrivée de Brian M. Bendis sur la licence des mutants, nous ont offerts des histoires incroyables et une richesse de personnages sans limite. Nous avons le droit à tellement d’histoires fantastiques et de tout genre. Il a donc du être difficile, à mon avis, pour Panini de savoir quoi sélectionner pour cette anthologie Nous sommes les X-Men.

 

Haïs et craints par un monde qu’ils ont juré de protéger.

Cette anthologie présente les moments-clés de l’histoire des X-Men au travers de sagas signées par les auteurs qui ont marqué le destin des mutants. Explorez également l’univers des héros grâce à de nombreux articles qui retracent l’évolution de l’équipe des années 60 à nos jours.

(Contient les épisodes Uncanny X-Men #1, #57, #137, #141-142 et annual #12, Giant Size X-Men #1, Classic X-Men #39, X-Men #85, New X-Men #114 à 116)

Déjà qu’il est compliqué, en temps normal, de faire un review sur une des anthologies de Panini, cela l’est encore plus pour celle des X-Men. Tellement de personnages, tellement d’évolutions, tellement de sagas incroyables, tellement de changements, tellement de voyages dans le temps.

 

Bien entendu, comme à chaque anthologie, nous démarrons avec les origines, le premier épisode ! Un épisode signé Stan Lee et Jack Kirby ! Nous y faisons la rencontre de Cyclope, Angel, Iceberg, le Fauve, Marvel Girl et bien entendu le Professeur Xavier ! Les membres originels de cette équipe fantastique vouée à voir des dizaines, des centaines d’autres mutants défiler dans ses rangs.

 

Ici, pas d’expérience scientifique, pas de manipulation, pas d’armure high-tech, les mutants ont leurs pouvoirs de façon génétique ! Les mutants sont une évolution génétique de l’humain ! Ils n’y sont pour rien ! Mais bien entendu, leur différence, leurs pouvoirs, et surtout leur statut d’espèce évoluée en font une menace effrayante pour l’humain ! Les mutants deviennent la cible de la haine et de la peur dans ce qu’elles ont de plus barbare et sauvage. En contact des mutants, le pire de l’Homme nous éclabousse de façon limpide.

 

Très rapidement, nous avons le droit à un épisode nous présentant d’autres membres historiques de l’équipe, Tornade, Colossus, Diablo et surtout Wolverine !

Mais que seraient les X-Men sans un méchant emblématique, charismatique et implacable ? C’est également dans le premier épisode de ce tome que l’on nous présente Magnéto ! Le Maître du Magnétisme est un méchant culte pour les X-Men (pour les comics en général d’ailleurs), de par sa relation si particulière avec Charles Xavier mais aussi son passé dans les camps.

 

Qui dit X-Men, pense forcément à Chris Claremont ! On retrouve donc des histoires cultes et emblématiques du scénariste sur les mutants. Le terrible procès de Jean Grey, suite aux actes horribles du Phénix Noir, qui conduisent l’équipe à l’un des moments les plus difficiles de leur histoire ! Encore le cultissime Days of Future Past qui nous montre un futur incroyable, apocalyptique pour les mutants. Les quelques survivants décident alors d’envoyer l’esprit de Kate Pryde, trente ans en arrière dans le corps de la toute jeune Kitty Pryde qui vient d’intégrer l’école du Professeur Xavier.

 

Si Chris Claremont est un peu le père des X-Men moderne, celui qui a le plus marqué les mutants ces derniers temps (bon cela remonte quand même au tout début des années 2000) c’est Grant Morrison ! Le génial écossais a littéralement bouleversé l’univers des X-Men. On a le droit ici aux trois premiers épisodes de son run d’anthologie, avec la destruction de Génosha, et la mort de plus de seize millions de mutants de la main de Cassandra Nova, la jumelle maléfique de Xavier !

On termine le tome avec les X-Babies de Mojo.

 

On pourra toujours dire qu’il manque tel ou tel épisode, on aurait pu avoir un épisode de Josh Whedon, un épisode avec Cable, de l’Inferno et j’en passe… (On peut surtout remercier Panini de ne pas avoir mis d’épisode de Brian M. Bendis ! Bien que je ne sais pas si la série avait déjà commencé en France au moment de la sortie de cette anthologie.) L’important c’est de se demander si ce que l’on nous propose ici est représentatif de ce que sont les X-Men, et la réponse est oui ! Des personnages forts, charismatiques, une menace principale qui n’est autre que l’Homme et sa haine à son encontre et des histoires formidables !

 

Si au niveau des scénarios nous avons le droit à ce qui se fait de meilleur, Stan Lee, Chris Claremont, Grant Morrison ou encore Roy Thomas et Len Wein, pour les dessins c’est également la fête ! Jack Kirby, Neal Adams, John Byrne, Alan Davis, Arthur Adams ou encore Frank Quitely. Même en étant difficile, il est compliqué de ne pas avoir les yeux qui pétillent. C’est un véritable régal, juste un festival de superbes dessins.

 

Bref, une anthologie indispensable ! A l’image des X-Men pour Marvel. Surtout, toutes ces fantastiques aventures, nous montrent à quel point il est bon de lire du bon X-Men. Une belle nostalgie, et l’on espère qu’une chose, vibrer à nouveau avec nos héros préférés. Après des années de souffrance, peut-être est-ce le pari que va réussir Jonathan Hickman !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article