Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Injustice Ground Zéro tome 2

Déjà que je lisais Injustice de façon un peu saccadée, mais avec Ground Zero cela est devenu encore pire ! Le premier tome fut une telle plaie à lire que j’ai laissé passer quelques mois avant de me lancer dans le second, et dernier volume. Et pourtant j’ai hâte de me lancer dans Injustice 2.

Un premier tome où l’intrigue principale n’avance quasiment pas, certes la série aime traîner en longueur, mais là c’est plus qu’abuser. Et la plupart du tome se résumant à Harley Quinn qui part dans ses délires à nous raconter tout ce qu’on a déjà vécu, lu, selon son point de vue très… personnel.

 

Depuis la mort du Joker, Harley Quinn s’est découvert une âme de leader. Elle souhaite désormais faire partie du clan des justes, combattre la tyrannie instaurée par l’Homme d’Acier et protéger du mieux qu’elle peut ses petits soldats masqués. Même le retour inopiné d’un « Joker bis » n’y change rien. Avec le soutien du clan du Joker, de Shazam et des insurgés, Harley ne reculera devant rien pour mettre à mal le règne de Superman.

Injustice : Gods Among Us, devenu en peu de temps une référence du jeu de combat, est aujourd’hui l’une des adaptations de jeu vidéo les plus populaires. Forte de ce succès, renforcée par la richesse des personnages DC et l’approche inédite adoptée par les auteurs, la série se poursuit aujourd’hui avec Injustice Ground Zero et proposera aux lecteurs de revivre le scénario du premier jeu à travers les yeux d’Harley Quinn. Suivra ensuite Injustice 2 !

(Contient les épisodes #7 à 12)

Alors qu’elle nous a gonflé durant six chapitres en expliquant à un mystérieux interlocuteur qu’elle a changé, on découvre, lorsque apparaît le Joker de la dimension pancake (oui je trouve, moi aussi, cette idée de nom de dimension absolument ridicule et pas drôle), que Harley reste la même. Impossible pour la jeune femme déjantée de dire non au Joker ! Peu importe qu’il vienne de cette Terre ou d’une autre.

 

Pourtant, Harley aimerait lui résister, elle sait qu’elle ne devrait plus se soumettre. Mais rien n’y fait. Comme elle ne peut pas s’en débarrasser elle-même, elle décide de tenter de le faire par procuration. En l’emmenant à eux, elle espère que Docteur Fate et Zatanna puissent le tuer. Mais le Docteur Fate comprend la machination de Harley et lui fait comprendre que la « libération » ne viendra que d’un mot, « non » !

 

Notre héroïne n’en est malheureusement pas capable, et ce sont ses nouveaux amis, son clan, qui vont en faire les frais ! Il faudra la mort d’un « véritable héros » pour lui apporter le courage de se ressaisir et de comprendre que ce n’est pas elle, Harley, qui est un boulet pour le Joker, mais le Joker qui est un frein à son propre essor !

 

Hormis cette émancipation, qu’on n’osait plus espérer, ce second tome d’Injustice : Ground Zero se plonge un peu dans l’intrigue principale d’Injustice et nous propose enfin, et vraiment cette fois-ci, la conclusion de cette intrigue de longue haleine, de cette opposition sanglante entre le régime de Superman et les insurgés de Batman.

 

Une nouvelle fois, cela ne se fera pas sans de nombreuses morts !

Batman a donc fait venir tous les membres d’une Justice League (hormis Superman, tant qu’à éviter d’en avoir deux sur le dos !) d’une autre Terre. Ce n’est plus la même force d’opposition qui se dressent face aux forces du régime ! Il est moins aisé pour Sinestro, Damian Wayne ou encore Hal Jordan et son anneau jaune (je me demande, d’ailleurs, encore sur le pourquoi de Catwoman dans leur rang ??!!) de devoir se battre contre deux Batman, Aquaman, Green Arrow ou encore Wonder Woman.

 

La balance commence enfin à pencher de l’autre côté. Superman craque de plus en plus, mais au sein de sa garde rapprochée le chaos règne ! Trahison, mort, plus rien ne va ! Et lorsque le tyran commet un nouveau meurtre en direct à la télé, l’opinion bascule complètement ! Néanmoins, ce n’est pas un plus pour les insurgés, un Superman fou qui n’a plus rien à perdre c’est encore plus dangereux qu’un Superman fou qui cherche à maintenir l’ordre.

 

De plus, les différents plans des deux Batman ne fonctionnent pas, ne parviennent pas à venir à bout de Superman. Il semble ne rester qu’une seule chose à faire, faire également venir le Superman de cette autre Terre pour un combat qui s’annonce incroyable !

Aussi surprenant que cela puisse paraître, au vue du premier tome, et malgré la narration chaotique et triste de Harley Quinn, ce dernier tome d’Injustice : Ground Zero, est plutôt plaisant à lire ! Déjà, simplement, parce qu’enfin l’intrigue prend fin ! Enfin nous avons le droit au grand dénouement de ce terrible combat entre Superman et Batman ! Un combat de fou qui aura vu un nombre de morts impensable. Ensuite, parce que voir Harley se déchaîner sur le Joker, cela n’a pas de prix.

 

Graphiquement, c’est vraiment très moyen, même pour du Injustice.

 

Bref, si j’aurais préféré un grand final entre Batman et Superman, je savoure enfin cette fin d’intrigue. Il aura fallu lutter pour y avoir le droit. Loin d’être mauvais, cette série Injustice aura été bien trop longue et poussif. Le pompon étant ces deux tomes d’Injustice : Ground Zero, cela aurait pu être raccourci en quelques chapitres. Du coup on se retrouve avec quelque chose de très lent, sans rythme, où il est toujours difficile de retourner entre chaque tome. Sans doute cela qu’il y a autant de morts et de rebondissements, pour jouer sur le côté fan service. Maintenant, j’espère que Injustice 2 sera construit différemment.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article