Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Hulk par Bruce Jones tome 2

La série Hulk par Bruce Jones est un formidable road movie ! En effet, Hulk est devenu une cible traquée par toutes les agences des États-Unis ! Le monstre a commis l’impensable en tuant un enfant, le petit Ricky Myers. C’est surtout une organisation secrète, la Base, qui lance ses meilleurs agents à la poursuite de Bruce Banner, qui a décidé de fuir à travers le pays. Malgré la force de Hulk, les agents de la Base sont de véritables menaces pour le Colosse de Jade. Heureusement, il peut compter sur l’aide du mystérieux Monsieur Bleu !

Au cours du premier tome, on comprend que Ricky n’est pas mort, que tout cela n’est qu’un vaste plan mis en place par la Base pour obtenir, par tous les moyens un peu de sang de Hulk. Ils sont même prêt à lâcher l’Abomination sur le monde, après Hulk pour y parvenir. Mais pourquoi cette quête aussi pressante pour du sang de Hulk ?

 

Bruce Banner est toujours en fuite et toujours plus paranoïaque. Et tandis que Hulk doit faire face à l’Homme-Absorbant et à Iron Man, les révélations se succèdent sur l’identité du mystérieux M. Bleu, l’implication du Doc Samson et l’organisation à l’origine du complot contre le Colosse de Jade. Suite et fin de la prestation de Bruce Jones (Savage Sword of Conan, Ka-Zar) sur The Incredible Hulk, accompagné de Mike Deodato Jr (Original Sin, Thanos) et Doug Braithwaite (Universe X, Punisher) au dessin.

(Contient les épisodes The Incredible Hulk #55 à 76)

Si le premier tome des aventures de Hulk par Bruce Jones était une sorte de road movie, comme je le dis plus haut, ce second tome est beaucoup plus vif dans l’action ! Après la fuite, Bruce Banner se retrouve, malgré lui, obligé de faire face à la Base et leur énigmatique chef !

 

Avant cela, la Base octroie une petite pause à notre géant vert. Mais ce n’est pas pour autant en vacances, bien au contraire. Bruce Banner va se retrouver dans une situation bien périlleuse. L’Homme-Absorbant, Victor Creel, enfermé dans une prison bien particulière, sans le moindre contact avec quelque objet que ce soit. D’ailleurs, le super-vilain est dans une sorte de coma… du moins c’est ce que pensent ses gardiens.

 

D’on ne sait où, Creel, étant complètement incapable d’absorber quoique ce soit de matériel, s’est développé un nouveau pouvoir en pénétrant l’esprit des gens et en les manipulant ! C’est ainsi qu’il tombe sur Bruce Banner, et quoi de mieux qu’un Hulk pour détruire la prison où il est enfermé ?

 

Une intrigue qui détonne du premier tome et casse passablement le rythme de l’intrigue principale.

 

Heureusement, les choses reprennent vite le bon chemin, alors Sandra, la mère de Ricky, retrouve le père de ce dernier, Doc Samson, et que Nadia, très éprise de Bruce depuis son séjour chez elle, reçoit la visite d’une jeune femme blessée, poursuivit par la Base et qui semble éprouver terriblement de jalousie envers Nadia. Rien de bien étonnant, puisqu’il s’agit de Betty ! L’épouse de Bruce !

Ces quatre personnages vont se retrouver chez Nadia, et vont devenir la cible d’étranges créatures, envoyées par la Base, et ne servant qu’à une chose, prélever du sang à Hulk ! Et le Colosse de Jade va justement débarquer sur place pour sauver tout le monde ! A partir de l’arrivée de Bruce, c’est le chaos qui va emporter ces cinq personnages.

 

Betty veut tout faire, pour une fois, être celle qui sauve Bruce, et non l’inverse, Samson veut protéger Betty, Nadia veut être avec Bruce, Sandra veut retrouver son fils, Hulk veut qu’on lui foute la paix ! Les choses ne vont faire que d’aller de mal en pis, et à chaque décision difficile à prendre, à chaque acte ignoble à exécuter, tous vont fermer les yeux et faire en sorte que ce soit à Bruce de la prendre, prétextant que c’est moins grave si c’est Hulk !

 

Bruce Banner est certes pourchassé par la Base, mais il est aussi la proie de la faiblesse, la lâcheté de ses amis. Ce n’est pour autant qu’il va les abandonner. Malheureusement, plus nous avançons dans l’histoire plus ce chaos devient dramatique ! Et nous découvrons, enfin, qui se cache derrière la Base !

Une fois n’est pas coutume, il est plus facile, une fois la menace passée, une fois que l’on pleure les morts, une fois que la pression redescend, pour les proches de Bruce Banner, de tout lui mettre sur le dos, plutôt que de reconnaître ses tords. Il est plus facile de traiter Hulk de monstre que de voir dans le miroir que l’on en est un nous-même !

 

Graphiquement, on retrouve Mike Deodato Jr. C’est toujours aussi beau, toujours un travail incroyable sur les jeux d’ombres, sur ses prouesses dans le noir. Mais il faut reconnaître deux défauts. D’abord on a du mal, par moment à différencier les personnages. Bonne chance pour différencier les personnages de Betty et de Sandra. Ensuite, et c’est assez surprenant de sa part, j’ai l’impression que l’artiste a passer ce second tome à déshabiller ses trois héroïnes ! Cela n’apporte absolument rien, et l’on voit vraiment que c’est fait juste pour les foutre à poil...

 

Bref, une fin d’intrigue qui va à cent à l’heure, bourrée d’action, et qui nous montre une fois de plus à quel point Bruce Banner est un personnage de comics tragique baignant dans le drame et la mort. Bruce Jones a véritablement su nous proposer une intrigue absolument parfaite, peut-être un peu compliquée au début, mais qui nous montre à merveille la complexité, l’horreur qu’est la vie de Hulk, un monstre à la puissance inimaginable, mais toujours blessé, non pas par ses ennemis, mais par l’apparente humanité de ses proches.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article