Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Flash Rebirth tome 2 "La Vitesse de l'Ombre"

Si je n’ai pas retrouvé le côté absolument génial du Flash version New52, le premier tome de Flash version Rebirth fut un véritable plaisir de lecture. Malgré la difficulté a rentrer rapidement dans l’histoire, à cause des dessins de Carmine Di Giandomenico, j’ai beaucoup apprécié la première intrigue de Joshua Williamson. Voir Flash reprendre son rôle de mentor, c’est une bonne chose ! Avec en plus un excellent méchant avec Godspeed, et le petit coup de cœur avec Meena Dhawan, partie bien trop rapidement, malheureusement.

 

Depuis peu, Flash, l’homme le plus rapide du monde, entraîne Wally West en vue de lui apprendre à utiliser ses pouvoirs de vitesse et de lui enseigner le code moral qui le guide. Un enseignement que le jeune homme va pouvoir mettre à profit en affrontant des ennemis capables de manipuler les énergies noires… Mais une nouvelle donne vient compliquer l’affaire puisque le nouveau Kid Flash va également rencontrer son double d’une dimension parallèle, un autre Wally West !

Flash Rebirth ou les nouvelles aventures du Bolide Écarlate. Aidé de plusieurs illustrateurs au dessin, dont Davide Gianfelice (Northlanders) ou encore Felipe Watanabe (Cyborg), le scénariste Joshua Williamson (Deathstroke) livre un récit haut en couleur, mené tambour battant en donnant au personnage de Flash une nouvelle responsabilité, qu’il endosse en parallèle de son rôle de protecteur de Central City : celui d’un professeur intègre, toujours soucieux de transmettre les valeurs de justice et d’équité qu’on lui connaît.

(Contient les épisodes #9 à 13)

Si les choses sont rentrées dans l’ordre à Central City, il n’y a plus de nouveaux bolides qui courent partout en ville, et que Godspeed est derrière les barreaux, Flash va continuer à avoir un rôle de mentor, avec le jeune Wally West.

 

Ce deuxième tome va s’orienter vers ce qu’il de plus conflictuel dans une relation entre professeur et élève. En effet, Wally veut impressionner Flash, il veut le rendre fier. Cela l’accapare tellement, que cela le déconcentre de temps à autre. Forcément, Flash ne peut avoir, déjà, une confiance absolue en Wally. Cela choque le jeune héros, qui souffre de ce manque de confiance.


Un sentiment qui s’accentue encore davantage, alors qu’il cherche désespérément à découvrir l’identité secrète de Flash, lorsqu’il découvre que l’autre Wally West, l’autre Kid Flash, connaît cette identité. Une tension se crée alors entre Wally et Barry.


Wally est un gamin, réagit comme un gamin, mais réfléchi très vite comme quelqu’un de plus mûr. Il comprend qu’afin que Flash lui fasse confiance, il doit faire ses preuves. Malheureusement, il commence, face à Papercut, un nouveau criminel se prenant pour un Lascar, en faisant fie de tout ce que Flash lui a appris, et en cherchant plus à se faire prendre en photo qu’à assurer la sécurité de tous.

Ce premier essai ne fait qu’accentuer un peu plus le fossé qui s’installe entre les deux bolides. Mais cela ne va pas décourager le jeune Wally ! Lorsqu’il apprend qu’une étrange ombre déambule dans les rues de Central City en faisant peur aux gens, Wally décide de mener l’enquête. Hélas, il ne s’agit pas d’une simple ombre, Wally est loin d’être à la hauteur et se retrouve aspirer par l’ombre.

 

Barry, inquiet de ne plus voir Wally, décide de le chercher, en tant que Flash, accompagné d’Iris. Ils vont à leur tour être emportés par les ombre, et Flash va reconnaître un vieil ennemi, l’Ombre ! Flash est surpris de retrouver ce méchant qu’il pensait repenti, mais ce dernier lui explique qu’il ne contrôle plus rien dans la Terre d’Ombre ! Les ombres s’étant emparés de Hope, sa fiancée ! Et cette dernière est bien décidée à libérer les Ombres sur Terre avec l’aide de sa nouvelle acolyte, Iris !

 

Un terrible combat est sur le point de démarrer dans cette terre ténébreuse, un combat où Flash et Wally vont devoir se faire confiance s’ils veulent, non seulement mettre fin à cette effrayante menace, mais également parvenir à sauver Iris !

Très franchement, j’avoue avoir eu beaucoup de mal à m’intéresser à cette intrigue ! Tout simplement à cause de ce jeune Wally West omniprésent que je ne supporte pas, n’apprécie pas. Je déteste ce personnage, il ne m’intéresse tellement pas ! Se retrouver avec une intrigue où il est l’un des protagonistes principaux. Ensuite, j’ai adoré le personnage de Meena Dhawan, et je ne suis pas fan de cette Iris, du coup ce début de relation ne m’intéresse pas vraiment, non plus.

 

Graphiquement, c’est également une catastrophe ! Aucun des quatre dessinateurs ne parvient à se démarquer. C’est vraiment très pauvre artistiquement, pour ne pas dire très moche. C’est assez compliqué de se retrouver avec de tels dessins après ceux de la période New52. Passer de Francis Manapul ou Bret Booth à cela, c’est douloureux pour les yeux.

 

Bref, un deuxième tome pas mauvais (bien que graphiquement...), mais qui ne m’intéresse pas du tout ! Je ne supporte pas ce gamin ! Espérons qu’il ne sera pas aussi présent dans les tomes suivants...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article