Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Avengers : l'Affrontement tome 2 "La Bataille de Pleasant Hill"

Avengers : L’Affrontement est un crossover qui intervient très tôt alors que les titres Marvel n’en sont qu’au tout début de leur relaunch après le fantastique Secret Wars de Jonathan Hickman. Si je prenais cela, au départ pour une tentative de rectifier le tir assez rapidement pour les licences Avengers, on comprend très vite que c’est pour les titres Captain America, de Nick Spencer, que ce petit crossover est déterminant ! Il est même le point de départ pour Secret Empire !

 

Les Avengers d’Iron Man et la Division Unité de Malicia sont prisonniers de Pleasant Hill, où le Baron Zémo règne en maître. Le salut pourrait venir de Captain America mais, suite à sa rencontre avec Kobik, la Légende Vivante va changer du tout au tout. Pour sortir de ce mauvais pas, les héros devront dépasser leurs différends…

Nick Spencer (Secret Empire), Mark Waid (Champions), Gerry Duggan (Deadpool), Adam Kubert (Peter Parker : Spectacular Spider-Man), Ryan Stegman (Uncanny Avengers), Paul Renaud (Secret Wars) et Daniel Acuna (Captain America : Sam Wilson) concluent le crossover Avengers : L’Affrontement.

(Contient les épisodes Capatain America : Sam Wilson #7 et 8, Uncanny Avengers (2015 (II)) #8, All-New All-Different Avengers #8 et Avengers Standoff : Assault on Pleasant Hill Omega #1)

Une nouvelle fois Maria Hill n’en a fait qu’à sa tête, alors qu’il lui avait été demandé d’arrêter toute expériences avec les fragments de Cube Cosmique, elle a créé Kobik ! Une petite fille avec le pouvoir de jouer avec la réalité même comme vous pourriez jouer au Lego ! Grâce à cette Kobik, Maria Hill et le S.H.I.E.L.D. ont lancé une nouvelle expérience, Pleasant Hill !

 

Sous ses airs de petite ville idyllique et typique de l’Amérique, ce cache en fait une prison d’un genre totalement inédit. En effet, les super-vilains qui y sont enfermés sans le savoir, sont persuadés d’être d’honnêtes citoyens de la ville de Pleasant Hill ! Grâce à Kobik leur personnalité a été complètement effacée et remplacée par celle d’une personne lambda !

 

Malheureusement, et sans surprise, le Baron Zémo, et quelques autres, parviennent à échapper à l’influence de Kobik. S’ils sont de terribles criminels, ils n’en demeurent pas moins des êtres humains, et c’est l’indignation qui s’emparent de tous ces super-vilains qui se réveillent. Une indignation très vite remplacé par la profonde envie de se venger et de retourner la situation à leur avantage !

C’est ainsi que l’on se retrouve avec les Avengers et l’équipe Unité, à leur tour, « transformés » en simples habitants de la paisible Pleasant Hill. Nos héros ne se connaissent plus, n’ont plus conscience des formidables pouvoirs qui les habitent et vivent une toute nouvelle vie, monotone et quelconque.

 

Heureusement pour nos héros, Malicia, qui a été formé par le plus grand et le plus puissant télépathe du monde, Charles Xavier, s’est implantée, par le passé, des défenses contre ce genre « d’attaques » psychiques. Elle va à son tour, réussir à sortir de l’influence de Kobik et va avoir du mal à réaliser, à comprendre ce qu’il se passe à Pleasant Hill ! Ce qui est certain, c’est qu’elle doit trouver les autres !

 

Mais même une fois « réveillés », les membres des deux équipe d’Avengers ne savent pas vraiment quoi faire. Il faut dire qu’ils sont à des lieux de s’imaginer ce que Maria Hill a trafiqué ici.

 

Dans le même temps, Steve Rogers, qui savait que tout cela allait mal se terminer, tente désespérément de mettre la main sur Kobik, pour tenter, comme il le peut, de la convaincre de rectifier le tir. La petite fille aux pouvoirs cosmiques ne comprenant pas tout ce qu’il se passe autour d’elle, persuadé de faire les choses bien. Mais dans sa quête, Steve tombe sur Crossbones, et ce dernier n’a que faire de l’âge avancé de notre héros, il est bien décidé à en finir une bonne fois pour toute !

Kobik va alors intervenir, et la vie de Steve Rogers va basculer du tout au tout. Mais, ça, nous ne savons pas encore à quel point…

 

Franchement, quand j’ai vu ce qu’avait fait Kobik à Steve Rogers, j’étais fou de joie. Je n’ai pensé qu’au moment présent, qu’au rebondissement inattendu sur le coup. J’étais loin d’imaginer ce que Kobik, et Nick Spencer à travers elle, avait vraiment fait ! Les débuts de Secret Empire !

 

Graphiquement, avec autant de titres, on se retrouve avec cinq dessinateurs. Des styles différents, mais comme on a quatre séries, on fait avec. Si les styles diffèrent, on se retrouve quand même avec du lourd, du très lourd, de grands talents que sont Adam Kubert, Paul Renaud, Angel Unzueta et Daniel Acuna. Une nouvelle fois, ce sont vraiment les dessins de Ryan Stegman qui vont tâches au milieu de tout ça.

 

Bref, un petit event plaisant à lire, avec une idée farfelue mais qui prête à réflexion. On pourrait, surtout, croire, qu’il est assez anodin, mais Avengers : L’Affrontement est véritablement le point de départ de Secret Empire, c’est ici que Nick Spencer place les premiers pions de son méga event ! Nous ne savons pas encore pourquoi et à quel point ces épisodes ne sont pas si anodin, surtout pour Captain America...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article