Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

J'ai vu ! #355 : Venom

Venom, le pauvre film s’est fait descendre sur internet avant même qu’il ne soit sorti ! Preuve supplémentaire de l’objectivité de ce média et des réseaux sociaux. Une campagne de bashing incroyable et véhémente. On pouvait, comme toujours, lire tout et n’importe quoi. Allant de ceux qui ne comprenaient pourquoi il n’y avait pas Spider-Man, à ceux qui nous expliquaient que le film était le pire fait par Marvel… Ça tombe bien, c’est un film Sony… Pourtant, malgré tout ça le film fut un carton au box-office mondial. Si les chiffres ne sont pas gage de qualité, autant de monde, cela prouve, quand même que le film n’est pas si mauvais que cela.

 

Abordons, donc, tout de suite le sujet « Spider-Man ». Le film est un film Sony, rien à voir avec Marvel Studios. Comme les studios Sony laisse Marvel Studios utiliser Spider-Man pour ses films solo pour pour Avengers, ils ont donc aborder Venom sous un point de vue inédit, sans avoir, pouvoir, à aborder le sujet du Tisseur. Forcément, donc, le terrible symbiote voit ses origines modifiées pour permettre son introduction, au cinéma, de la meilleure façon possible.

 

Personnellement, j’ai abordé le film, comme s’il n’avait rien à voir avec l’univers Spider-Man, mais quelque-chose de totalement à part. Il n’y a qu’à voir le costume, il n’a pas les toiles blanches de dessinées.

Les graphismes maintenant ! Promis, après on parle du scénario. Mais le film oscille franchement entre le « plutôt pas mal » et la « bouilli informatique » indigeste. Dans l’ensemble le film, graphiquement, est sympathique à regarder. Venom est badass et le voir bouger, et agir, à l’écran, cela rend bien. Mais quand intervient le grand final, l’ultime combat, c’est une horreur ! Cela pique les yeux ! On ne comprend rien de ce qu’il se passe et on a vraiment l’impression de se retrouver avec une sorte de bouilli graphique et informatique absolument dégueulasse ! Désolé du terme, mais il n’y a pas d’autres mot, c’est juste complètement moche, totalement foiré.

 

Un ensemble vraiment mitigé, donc. De nos jours, on est en droit à s’attendre à autre chose que cela ! A bien mieux !

 

L’histoire maintenant !

 

On démarre avec le retour d’une expédition spatial, de la Life Foundation, avec à bord de le navette, quatre échantillons de symbiotes extraterrestres. L’entrée dans l’atmosphère est mal géré et le vaisseau s’écrase en Malaisie. Le PDG de la Life Foundation, Carlton Drake (Riz Ahmed), homme puissant, intelligent et mystérieux, parvient à faire rapatrier, à San Francisco, trois des symbiotes, le quatrième s’étant enfoui en prenant possession d’un corps !

 

Quelques jours plus tard, à San Francisco, Eddie Brock (Tom Hardy) journaliste très apprécié et suivi sur les réseaux sociaux pour son côté direct et sans filtre, est sommé, par son rédac chef, d’interviewer Carlton Drake ! Mais Eddie sait que Carlton Drake a des secrets, pas très jolis et que Life Fondation est victime de nombreuses prétendant qu’ils utilisent des cobayes humains ! Il trouve d’ailleurs quelques éléments corroborant ces rumeurs dans les dossiers de sa fiancée, Anne Weying (Michelle Williams), avocate dans un cabinet travaillant avec Life Foundation.

 

Alors qu’il devait faire une interview simple pour mettre en avant Life Foundation, Eddie n’hésite pas à accuser publiquement Carlton Drake de tuer ses cobayes humains. Sans preuve. Il est aussitôt renvoyer de son travail, tout comme sa fiancée, qui le quitte et garde leur appartement. Une longue traversée du désert pour Eddie commence.

J'ai vu ! #355 : Venom

Six mois plus tard, la vie d’Eddie est peu réjouissante, pas de boulot, un appartement miteux… Pendant ce temps Carlton Drake conduit des expériences d’union entre les symbiotes extraterrestres et des cobayes humains. Des expériences qui finissent toujours pas la mort des cobayes !

 

Choqué, Dora Skirth (Jenny Slate), une proche collaboratrice de Carlton, décide d’informer Eddie Brock et même, de le faire pénétrer dans le laboratoire pour qu’il puisse prouver qu’il avait raison ! Mais le journaliste est « infecté » par l’un des symbiotes, qui prend petit-à-petit le contrôle de son corps et de son esprit ! Il le comprend alors qu’il se retrouve capable de sauter par-dessus des arbres, qu’il possède une force incroyable, que son corps résiste aux balles, qu’il peut créer différentes choses ou armes avec ses bras, ou bien encore en dévorer la tête de ses ennemis !

 

Le symbiote fini par se présenter comme Venom ! Il tient à rester sur Terre pour en faire son nouveau terrain de jeu. Mais en passant du temps avec Eddie, il fini par comprendre que cette cohabitation est plutôt bénéfique, et décide de rester sur Terre mais en s’assurant qu’il est le seul symbiote présent sur Terre ! Pour cela, il va devoir se débarrasser de Riot, une sorte de chef chez les symbiotes, bien décidé à retourner dans l’espace pour aller chercher les autres symbiotes !

 

L’intrigue, bien qu’assez simple, se laisse bien regarder. On est loin de la bouse annoncée dans les médias. Certes ce n’est pas un film exceptionnel, mais il n’est pas mauvais non plus. J’ai bien aimé l’humour, notamment avec la cohabitation Eddie/Venom. Puis tout le monde n’a pas les moyens et le savoir-faire de Marvel Studios.

 

Bref, un film qui se laisse regarder et divertissant. Néanmoins, un casting pas sensationnel et des effets spéciaux plutôt ratés dans l’ensemble. Mais je ne regrette pas de l’avoir vu.

J'ai vu ! #355 : Venom
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article