Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Superior Spider-man Prélude

Je dois bien avouer que je n’ai pas du tout, mais alors pas du tout, apprécié la période Superior Spider-Man de Dan Slott. Si tout n’était pas à jeter, pas complètement mauvais, j’ai trouvé que cette partie du run de Dan Slott sur le Tisseur, se résumait à de la destruction pure et simple.

Avec ce nouveau tome prélude, au tome 0, Panini Comics permet aux lecteurs ne sachant pas comment cela s’est produit, les mystères se cachant derrière cet échange, saugrenu, de corps entre Spider-Man et le Docteur Octopus.

 

N’ayant plus que quelques jours à vivre, le Docteur Octopus n’a plus rien à perdre. Il va alors mettre toutes ses forces dans une ultime bataille contre Spider-Man afin de prouver à Peter Parker qu’il lui est supérieur.

Dan Slott (Silver Surfer) et Humberto Ramos (Extraordinary X-Men) écrivent l’une des pages les plus importantes de l’histoire du Tisseur.

(Contient les épisodes #698 à 700 d’Amazing Spider-Man (1963))

Le Docteur Octopus est mourant ! A un stade bien avancé puisqu’il ne lui reste que très peu de jours à vivre. On pourrait même dire à survivre, vu son état. Ce n’est pas pour autant que la sécurité autour de sa cellule, au Raft, n’est pas à la hauteur de la menace qu’il a représenté jadis.

 

Alors qu’il semble en proie à une nouvelle défaillance cardiaque, et sentant son heure venir, bientôt, il émet le souhait de voir une dernière fois son ennemi de toujours, Spider-Man. Et là quel choc ! Alors que les deux protagonistes se retrouvent seuls, face-à-face, on réalise, on comprend que c’est Otto Octavius qui se trouve dans le corps de Spider-Man et Peter Parker dans celui, mourant, du Docteur Octopus !

 

Vu son état, il est impossible pour Peter d’expliquer la situation à ses amis. De toutes façons, vu le corps dans lequel il se trouve, lequel de ses amis serait assez fou pour accepter de venir l’écouter. Peter est prisonnier et sur le point de mourir. Mais si Otto possède tous les souvenirs, les connaissances de Peter en se trouvant dans son corps, l’inverse est vraie également. Ce qui permet à notre héros de découvrir comment une telle chose à pu se produire (et c’est sacrément tiré par les cheveux), et aussi d’organiser son évasion pour tenter de remettre les choses à la normale (dans un plan tout aussi tiré par les cheveux…).

C’est comme ça que Peter, dans un corps qu’il ne contrôle pas et qui va bientôt cesser de fonctionner, se retrouve en cavale avec le Piégeur, Hydro-Man et le Scorpion pour l’aider ! Il va alors être très compliqué pour notre héros de rester éveillé, de réfléchir à un plan, de faire en sorte que ses « collègues » ne tuent personnes, de ne pas penser à toutes les horreurs qu’Otto peut faire à sa famille tout en tentant de ne pas mourir !

 

Peter a rarement été dans une si mauvaise passe. Et le pire, Peter étant aux abois et n’ayant pas le temps, donc, de se poser deux secondes pour réfléchir, c’est qu’Octopus le devance sur toutes ses décisions. Rien ne semble pouvoir sortir Peter de cette course contre la montre mortelle.

 

Lire ces épisodes après coup, après avoir lu Superior Spider-Man, casse un peu le truc. On sait que Peter Parker ne gagnera pas cette fois-ci. Reste à découvrir la transmission de témoin entre Peter et Otto pour convaincre le méchant de devenir un super-héros, à sa manière. Un passage de témoin assez bien écrit, émouvant et très touchant.

J’ai beaucoup apprécié ces épisodes à l’époque. Je ne me doutais pas encore du supplice que cela allait être par la suite. Même après coup, je trouve ces épisodes bouleversants et vraiment bien écrits.

 

Graphiquement, Humberto Ramos n’est pas mon dessinateur préféré. C’est trop cartony et trop manga pour moi. Pourtant, il faut bien reconnaître que l’artiste fait des efforts et s’améliore dans le temps. Ses personnages sont, d’un point de vue anatomique, plus crédibles, surtout au niveau des chevilles et des poignets. Le travail sur les émotions est bien rendu.

 

Bref, si on fait abstraction de ce qui suit, on se retrouve avec trois excellents épisodes. Beaucoup d’émotion, d’intensité. C’est une excellente lecture. Si on pense aux épisodes qui suivent, on se dit que c’est le début de la fin, pour une longue période...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article