Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Riverdale présente Archie tome #1

Franchement, avant de me lancer dans ce premier tome de Riverdale présente Archie, je ne connaissais absolument pas cette licence. Mais de nombreuses critiques et de nombreux influenceurs ont réussi à me convaincre de donner sa chance, au moins au premier tome. Il faut dire, qu’un titre avec Mark Waid et scénario, et surtout Fiona Staples au dessin, il y a pire comme découverte !

 

Bienvenue à Riverdale !

Venez découvrir l’ado sportif et altruiste du lycée de Riverdale, Archie ; son meilleur ami excentrique, mélancolique et grand amateur de burgers, Jughead ; la fille d’à côté , Betty ; et la riche snob, Veronica, tandis qu’ils se retrouvent embarqués dans une version moderne du monde d’Archie. Mark Waid et Fiona Staples (Saga) donnent un nouveau souffle à l’histoire d’Archie, le lycéen le plus célèbre de l’histoire du neuvième art d’Outre-Atlantique ! Humour, charme, triangle amoureux… tout y est, mais dans une vision moderne pour une série très fraîche sur l’amour et la jeunesse, que le grand public a récemment découvert dans la série T.V. à succès Riverdale.

(Contient les chapitres 1 à 6)

Commençons par un petit coup de gueule ! On nous vend ce premier tome avec Fiona Staples au dessins, très bien ! Formidable même ! Le souci, une fois que l’on ouvre le bouquin, c’est que l’artiste n’est créditée que sur trois chapitres, sur six… C’est assez rageant, même si Annie Wu et Veronica Fish proposent un travail dans la lignée de ce que Staples propose avant elles. Cela reste, malgré tout différent, on ne retrouve pas la même richesse, pas exactement la même qualité de travail.

 

Les trois premiers chapitres sont juste magnifiques ! Fiona Staples nous plongent dans une ambiance rétro, ado et coloré. C’est vivant, frais, et bien rythmé. Un vrai plaisir pour les yeux. Si l’on peut voir que peu de différences sur le travail d’Annie Wu, moins détaillé malgré tout, cela se dégrade, quand même, beaucoup sur les deux derniers chapitres signés Veronica Fish. C’est beaucoup plus laborieux, c’est moins immersif, moins frais, moins drôle, moins beau tout simplement.

 

En me lançant dans ce premier tome, je ne sais vraiment pas à quoi m’attendre. Et il faut bien dire que le résumé, en quatrième de couverture, n’aide pas énormément.

Mais les choses nous sont présentés par Archie Andrews lui-même. Notre héros, star de son lycée à Riverdale, nous présente ses principaux amis, les autres personnages principaux du titre, et va nous servir de narrateur tout au long de la série. On découvre Jughead, son meilleur ami, des plus originaux, pour ne pas dire marginal, et surtout Betty, le grand amour d’Archie ! Mais aujourd’hui, Archie et Betty ne sont plus ensemble à cause de l’incident du rouge à lèvre ! Un truc tout bête, une simple rupture, mais que Mark Waid parvient à rendre palpitant avec son aspect « tabou » !

 

On suit donc la vie trépidante, quand on a cet âge là et que l’on doit « survivre » dans la jungle implacable du lycée, d’un groupe d’amis. Déboires amoureux, bal de l’école, arrivée de nouveaux étudiants et la jalousie qui peut en découler !

 

Et nous sommes, là, en plein cœur de ce premier tome, avec l’arrivée de Veronica, une brune incendiaire et fortunée, parfaite opposée de Betty et qui va faire s’emballer le cœur du jeune Archie. Ce dernier va être littéralement subjugué par cette troublante Veronica, au grand dam de Betty, qui ressent toujours quelque chose pour l’homme de sa vie. Mais les choses de la vie, les petits détails, les quiproquos mais aussi, et surtout l’égo peuvent être de terribles obstacles !

C’est nunuche, c’est à ranger dans des trucs comme Buffy contre les Vampires, sans l’aspect « monstre » bien entendu, ou encore Hélène et les Garçons, mais Mark Waid, par son écriture, ses idées, parvient à rendre le truc intéressant. Cela se lit vite, on a envie de découvrir ce qui va se passer. Quel est le plan de Reggie Mantle, qu’est ce qui se cache sous ce problème de rouge à lèvres, et surtout que va-t-il se passer dans ce triangle amoureux ! Un thème classique, facile, mais qui fonctionne toujours ! Surtout avec deux personnages aussi charismatiques que différents que le sont Betty et Veronica !

 

Bref, Riverdale présente Archie est une lecture plutôt amusante, qui se lit vite mais pas sûr que cela me tienne en haleine très longtemps. Surtout si Fiona Staples n’apparaît plus aux crédits par la suite. Les personnages sont forts et charismatiques, mais il faudra un « petit truc » pour se démarquer d’autres titres, ou séries, du genre, au risque de rester un titre purement pour adolescent.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article