Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Nova tome #6 "Retrouvailles"

Et bien ça y est ! Le calvaire prend fin ! Avec ce sixième tome, la série Nova, version Sam Alexander se termine. Enfin, pour laisser place à Secret Wars, mais le titre reviendra avec un nouveau numéro #1. Mais la série sera encore moins intéressante, sans doute pour cela que Panini ne nous le proposera pas en librairie.

Après un cinquième tome, un poil plus intéressant que les précédents, du moins avec un Sam Alexander qui montre qu’à défaut d’être intéressant, il est courageux, notre héros doit faire en sorte de réparer son casque, s’il veut pouvoir reprendre la quête de son père disparu.

 

Sam Alexander doit réparer son casque de Black Nova s’il souhaite retrouver son père. Pour accomplir cette tâche, l’adolescent demande de l’aide à tous les héros qu’il a croisés lors de ses précédentes aventures : Rocket Raccoon, Cosmo, Beta Ray Bill et même l’incroyable Hulk.

Gerry Duggan (Deadpool) et David Baldeon (Scarlet Spider) concluent leur prestation sur les aventures du jeune Nova.

(Contient les épisodes #28 à 31 et annual #1)

La dernière fois que le jeune Sam s’est retrouvé aux côtés de Hulk, cela ne s’est pas très bien passé pour lui. S’il est parvenu à se débarrasser de façon héroïque de Kluh, lors d’Axis, il a subit une violente raclée, le blessant gravement, et endommageant, de façon terrible, son casque de Black Nova ! Depuis, être Nova s’avère particulièrement dangereux pour le jeune garçon !

 

Malheureusement pour lui, Mister Fantastic, le Fauve ou encore Iron Man sont soit absent, soit incapable de résoudre le problème. Sam doit donc se tourner vers Hulk ! Ou plutôt le Doc Green, cette nouvelle itération du Colosse de Jade, né grâce au virus Extremis ! Même si le danger semble qu’un lointain souvenir, Sam reste prudent ! D’autant que Doc Green sait comment réparer le casque de Nova !

 

C’est ainsi que Nova et Doc Green se retrouvent dans l’espace, direction Xandar !

 

Une fois de nouveau opérationnel, Nova décide de passer la seconde dans sa mission pour retrouver son père ! Au grands maux, les grands remèdes ! Il décide alors d’offrir une prime à tous ceux susceptibles de lui fournir des informations sur son père et sa horde de gladiateurs en fuite à la Spartacus.

 

Bien entendu, vu son jeune âge, Sam n’a absolument pas les moyens d’honorer une telle somme d’argent, il décide alors de braquer les Chitauris ! Et voilà comment l’envie de sauver, de retrouver son père, se transforme en une succession de très mauvaises idées ! C’est d’ailleurs se que vont se dire tous les alliés de Sam en entendant son message galactique.

Si Nova va se retrouver avec de réelles bonnes informations sur son père, il va surtout mettre la Terre en danger ! Un danger immédiat et risquant purement, et simplement, l’annihilation totale de notre planète ! Bien joué Nova !! Heureusement, Nova, malgré son jeune âge et son immaturité, a su s’entourer d’amis puissants et fiables…

 

Six tomes, plus de trente épisodes, et l’on se dit, en regardant en arrière, hormis, la recherche de son père, il n’y a pas eu la moindre trame de fond principale. Un personnage sans saveur vivant des aventures rarement passionnantes. Il y a de meilleures façons pour nous faire découvrir et apprécier un nouveau personnage.

 

Franchement, cette envie de rajeunissement, de féminisation et de chamboulement dans le roster super-héroïque Marvel, commence à m’agacer. Je ne comprend pas l’intérêt de vouloir changer aussi drastiquement tous nos héros. Si cela peut être intéressant comme avec Thor ou novateur et passionnant comme avec Ms Marvel, la plupart du temps cela ne donne rien de passionnant et je finis, comme beaucoup, par délaisser le ou les personnages. Ce qui me rassure, c’est que je suis loin d’être le seul, puisque Marvel fait machine arrière, enfin !

Graphiquement, c’est du David Baldeon ! C’est très cartoony, très coloré, bourré d’action et franchement pas très beau… Il suffit de regarder les personnages, et lorsqu’on se retrouve avec un Nova avec le cou aussi large qu’une tête d’épingle, on se demande comment la colonne ne se rompt pas sous le poids du casque…

 

Bref, le titre de Nova se termine sur un happy end attendu. A l’image de l’ensemble de la série, Sam n’aura pas su évoluer et sera resté ce jeune garçon intrépide, insouciant et irresponsable. Clairement le genre de personnage auquel il m’est impossible de m’identifier, encore moins de m’attacher, ou d’éprouver la moindre empathie.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article