Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : X-O Manowar Intégrale #1

De tous les titres Valiant, et ce depuis les premiers épisodes mal expédiés par Panini, X-O Manowar a toujours été le titre qui m’a le plus intéressé, qui m’a tout de suite fait dire « Il faut que je me lance tout de suite dedans ! ». De façon surprenante, c’est le titre où j’ai eu le plus de mal à me décider d’effectivement me lancer, et avec cette Intégrale, de Bliss, à replonger dedans.

Bon là, il faut dire que j’attendais d’avoir les trois énormes pavés composant les l’intégrale du titre. Histoire, comme avec l’ancien éditeur n’en ayant rien à faire de ses lecteurs, de ne pas me retrouver en rade en plein milieu d’une intrigue.

 

En l’an 402 de notre ère, Aric est l’héritier du trône wisigoth, ce peuple arraché à sa terre de Dacie et contraint de lutter pour sa liberté contre l’empire romain. Une nuit, pensant prendre en embuscade des légionnaires, Aric est enlevé par une race alien très avancée, les Vignes, et réduit en esclavage avec plusieurs des siens. Captif dans l’espace à bord d’un immense vaisseau , il finit par briser ses chaînes et se lier à l’artefact le plus sacré du peuple Vigne : l’armure Shanhara. Grâce à elle, il gagne des pouvoirs incroyables et est prêt à rentrer sur Terre pour exercer sa vengeance sur l’empire romain… Mais il découvre qu’au profit des lois de la physique, ce qui n’étaient que quelques années pour lui a représenté 1600 ans sur Terre. Aric se retrouve de nos jours, privé de se terre et de son époque, dans une armure le rendant quasi invulnérable… L’adaptation risque d’être difficile !

(Contient les épisodes X-O Manowar #1 à 22 et Unity #1 à 4)

Très franchement, j’ai tout de suite été convaincu ! Il faut dire que l’intrigue de base est vraiment forte et des plus originales. L’avantage, avec ces Intégrales, c’est qu’avec autant d’épisodes, elles permettent une immersion totale.

 

Nous sommes donc en 402 après Jésus Christ, le monde est barbare et violent. L’Empire Romain, l’un des plus grand du monde, et ce, de tous les temps, n’a eu de cesse de faire gonfler les rangs de son armée en incorporant des soldats des différents peuples qu’ils écrasent. Avec le temps, des rébellions ont lieu, les différents peuples voulant recouvrer leur liberté ! C’est le cas du peuple d’Aric, les Wisigoths.

 

Jeune homme impétueux et fougueux, il ne vit que pour tuer du Romain, sans prendre garde aux ordres de son roi. C’est ainsi, qu’un soir, pensant prendre des légionnaires par surprise, il se retrouve, avec les soldats l’accompagnant, pris à leur propre jeu par des étranges créatures ! Des extraterrestres gigantesques à la force prodigieuse, les Vignes ! En un rien de temps, les Wisigoths sont défaits et embarqués dans des vaisseaux spatiaux !

 

Lorsque Aric revient à lui, il est déjà loin de la Terre, en plein cœur de l’espace. Lui, le guerrier implacable se retrouve comme simple esclave devant travailler encore et encore dans les jardins des Vignes. Mais malgré son infériorité, sa faiblesse, Aric ne cesse d’espérer de fuir. Il essaie. A de nombreuses reprises, mais cela ne fonctionne jamais, et tout ce qu’il gagne c’est une main coupée ! Le temps passe, et Aric apprend la patience, la stratégie, et au bout de quelques années, il parvient fomenter une rébellion ! Qui fonctionne bien mieux, du moins… au départ ! Mais alors qu’il pensait être perdu, il parvient, sans savoir comment, à fusionner avec un artefact vénéré par les Vignes, une armure incroyable, Shanhara !

Aric, ainsi vêtu, parvient à défaire les Vignes et à s’enfuir de cette horrible prison, bien décidé à rentrer chez lui. Mais alors qu’il atterri au cœur du Colisée à Rome, quel choc, alors qu’il n’a passé que quelques années dans la prison des Vignes, de réaliser, que sur Terre, plus de mille six cents ans se sont écoulés !

 

Mais cela, Aric a du mal à le concevoir. Tout ce qu’il souhaite c’est rentrer chez lui, retrouver sa femme Deirdre et tuer du Romain à tour de bras ! Surtout avec les pouvoirs prodigieux et sans limite que lui procure Shanhara !

 

Mais sur Terre, les Vignes sont là aussi ! Non seulement ces créatures capturaient des esclaves lors de leurs raids sur Terre, mais ils échangeaient également quelques bébés dans les tribus alentour afin d’avoir des agents sur la planète. Des Vignes à visage humain, et qui peuvent communiquer entre eux, peu importe où ils se trouvent, sur Terre ou dans l’espace, sur une sorte de plan astral où ils projettent leur conscience !

 

Les Vignes savent donc qu’il est sur Terre ! Donc, non seulement Aric va devoir affronter un monde totalement nouveau, qu’il ne connaît absolument pas, mais également les Vignes de la Terre, chargé de tout faire pour le stopper en attendant l’arrivée des vaisseaux spatiaux. Et pour tenter de stopper Aric, tout en récupérant l’armure, les Vignes de la Terre lui envoie Ninjak ! Un adversaire redoutable ! Mais cela ne va pas se passer comme le voudrais les Vignes…

Aric comprend, par la suite, que pour être tranquille, de façon définitive, qu’il doit retourner dans l’espace pour mettre fin aux agissements des Vignes. C’est ainsi que dans « Planète Mort », Aric se rend sur la planète des Vignes. Mais il va découvrir que de très nombreux esclaves y résident, dont beaucoup de Wisigoths ! (Dont certains n’ont jamais vu la Terre !)

 

Aric ne sera pas seul face aux Vignes, puisque les « religieux » des Vignes, vouant un véritable culte à Shanhara, vont l’aider, reconnaissant en Aric l’élu qu’ils attendaient depuis des siècle pour porter l’armure sacrée.

 

Mais s’il parvient à libérer tous ces esclaves, il va falloir les ramener chez eux, puis retourner sur Terre ! Sauf qu’Aric est un gars de l’an 402, simple, rustre, fougueux et têtu. Il considère qu’on lui a volé sa vie, aussi, il décide de récupérer ce qui lui revient de droit, le trône de Dacie ! Sauf que lorsqu’il débarque en plein cœur d’un parc en Roumanie, Aric ne se doute pas, ne peut même pas savoir, concevoir les représailles qui se préparent. D’anciens amis, comme le Guerrier Eternel, vient le prévenir qu’il commet une terrible erreur. Mais Aric se fiche royalement de ce qu’on peut lui dire, il a décidé que lui et son peuple étaient chez eux en Dacie, au cœur de la Roumanie, et rien ne pourra le faire changer d’avis ! Et il a son armure pour les protéger.

 

Mais si en 402, on se battait avec des arcs et des flèches, des glaives, des lances et des haches. Non les Russes n’hésitent pas à penser à l’arme nucléaire tandis que les États-Unis demandent de l’aide à Toyo Harada ! Le psiotique le plus puissant de la Terre, qui va s’entourer d’alliés incroyables comme le Guerrier Eternel, Ninjak ou Livewire ! Un psiotique capable de contrôler n’importe quelle technologie !…

Franchement, je trouvais X-O Manowar passionnant et d’une grande richesse après le premier tome chez Panini. Avec cette première Intégrale, je me rend compte à quel point j’étais loin de la vérité ! Aric est un personnage fascinant, un barbare perdu à notre époque, plus de mille ans dans son futur. Forcément, venant d’aussi loin dans le temps, Aric ne voit pas la vie de la même façon, et difficile de lui faire comprendre notre vision des choses, le décalage est trop grand.

 

L’autre intérêt de ce titre, ce sont les intrigues proposées par Robert Venditti. Il n’y a aucun temps mort, il se passe beaucoup de chose et cela est toujours passionnant ! Le kidnapping et le bond dans le temps, la découverte de notre monde, des combats dans l’espace, la guerre sur Terre avec d’autres héros de l’éditeur Valiant. Plus les épisodes passent et plus la synergie entre Aric et l’armure est totale, autant que l’intérêt des lecteurs pour les aventures d’Aric.

 

Graphiquement, trois dessinateurs se partagent le tome. Cary Nord, Lee Garbett et Trevor Hairsine. Et on peut dire que c’est un ensemble graphique très agréable, très correct. J’ai pris un très grand plaisir à regarder ces quelques huit cents pages. Une unité graphique cohérente, avec une grande richesse dans les détails et les designs.

 

Bref, ce premier tome de l’Intégrale de X-O Manowar est une pure merveille ! Un tome qu’il est obligatoire d’avoir dans sa bibliothèque ! Les aventures d’Aric sont d’une richesse et d’une originalité incroyables !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article