Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Deadpool tome #7 "L'Axe du Mal"

Comme pour beaucoup titres Marvel Now, Deadpool, après avoir traversé les événements d’Original Sin, se prépare à vivre ceux d’Avengers & X-Men : Axis !

Pour Original Sin, Gerry Duggan et Brian Posehn ont superbement bien travaillé. Les secrets délivrés par l’oeil du Gardien Uatu, nous ont permis de faire la connaissance d’Ellie, la fille de Deadpool, que Butler avait caché. Et malgré ce que notre anti-héros avait dit, il s’est jeté comme un mort la faim dans la bataille pour tenter de la sauver. Mais nous avons également découvert, avec horreur, que Butler, dans le passé, a donné l’ordre à Deadpool d’assassiner ses parents ! Un souvenir qu’heureusement, le mercenaire n’a aucun souvenir…

 

Wade Wilson combat Crâne Rouge aux côtés des X-Men et des Avengers lorsque son esprit est soudainement altéré. Deadpool devient laors Zenpool, le mercenaire pacifiste ! Mais contre tout attente, les X-Men se retournent contre lui et décident de l’éliminer… Les mutants auraient-ils perdu la tête ?

Gerry Duggan, Brian Posehn, Scott Koblish et Mike Hawthorne plongent le Mercenaire Disert dans la tourmente d’Avengers & X-Men : Axis.

(Contient les épisodes #35 à 40)

Avant de plonger dans Axis, Deadpool est très occupé. Il s’applique a passer du temps avec Ellie, sa fille, qui habite avec la famille de Preston. Il tient à se faire, un minimum, pardonner par la mère de Carmelita. Et surtout, il tient à trouver un foyer pour Kim et ses amis, et tout faire pour les aider. C’est donc tout naturellement qu’il frappe à la porte des X-Men, persuadé qu’ils seront chez eux à l’école Jean Grey et que le Fauve pourra les aider.

 

N’oublions pas Dracula, qui tient absolument et par tous les moyens à se venger du Mercenaire Disert qui l’a humilié et piqué sa femme, Shiklah ! Une femme, avec qui Deadpool a biend u mal a passer du temps. En même temps, et aussi jolie soit-elle, cela se comprend.

 

Mais alors qu’il essaie tant bien que mal de gérer sa nouvelle vie, Deadpool reçoit la visite de Magneto qui lui demande de l’aide pour vaincre Crâne Rouge qui a propagé une vague de haine sur le monde ! Alors qu’il se bat tant bien que mal, l’étrange et surprenant groupe de Magneto l’horloge moral de tous ceux se trouvant sur le champ de bataille !

Les gentils deviennent méchant et les méchants deviennent gentil ! Le Deadpool que l’on connaît devient, en quelque sorte la petite voix que l’on avait l’habitude de lire le temps des épisodes de Daniel Way, et c’est Zenpool qui devient le contrôleur du corps de notre héros. Un Deadpool prônant la non violence, la non vulgarité et qui cherche à trouver le meilleur de chacun.

 

Une transformation qui n’est pas du tout au goût de Shiklah… Il faut dire que ce Deadpool fait pitié ! Un véritable lâche qui s’écrase devant tout le monde.

 

Mais Deadpool est loin d’être le seul à avoir vécu ce processus d’inversion. Les X-Men sont devenus des personnages égoïstes, agressifs et méchants. Imbus d’eux-mêmes, ils ne supportent plus la présence, simplement la vue de Kim et ses amis mourrants. Ces derniers se retrouvent enfermés dans une salle des dangers, où les protections ont été retiré ! Kim et ses amis risquent la mort à chaque instant !

 

Malgré son dégoût pour la violence, Zenpool n’hésite pas une seconde à se rendre chez les X-Men pour tenter de sauver ses amis. Mais les X-Men ne semblent pas être prêts à laisser tout se petit monde envie… Et derrière c’est un affrontement contre Apocalypse qui attend Zenpool !…

Je dois bien avouer que je n’ai pas du tout aimé cette version de Deadpool. Même si c’est l’idée de base, être l’inverse de ce que l’on connaît, ce Zenpool n’a aucune saveur. Un personnage qui n’est pas drôle, pas intéressant, on a envie de le taper, et l’on regrette presque que les X-Men ne parviennent pas à nous en débarasser. Pour autant, l’intrigue est amusante à lire. Si le personnage n’est pas amusant, la réaction de ses proches l’est beaucoup plus. Notamment Shiklah

 

Graphiquement, après l’affreux John Lucas, on retrouve Mike Hawthorne aux dessins. Ce n’est clairement pas le meilleur dessinateur de comics, mais sons tyle colle parfaitement au titre. Il alterne merveilleusement entre l’humour et le trash, entre l’action et les combats. J’aime vraiment son travail sur le personnage.

 

Bref, un septième tome qui m’a beaucoup moins intéressé que les précédents. La faute à un personnage, Zenpool, qui m’a carrément révulsé ! Et puis, même si leur histoire est tragique, je me fous un peu, beaucoup de ce qui arrive à Kim et ses amis. Ce n’est pas mauvais, c’est juste que cela ne m’a pas intéressé.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article