Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : X-Men tome #3 "Liens de Sang"

Avec le relaunch Marvel Now, on ne peut vraiment pas dire que les mutants aies gagné au change. L’arrivée de Brian M. Bendis sur l’univers des X-Men et des autres mutants a été comme un coup de massue n’apportant rien de bon au final. Une impression de lire du vent. Il restait néanmoins une autre série pour sauver la donne, avec le titre X-Men de Brian Wood. Mais si on nous propose, ici, quelque chose d’un peu plus concret, le tome #2 ayant même été une belle surprise. Il n’en demeure pas moins que les mutants ont du mal. J’espère donc que ce troisième et dernier tome, pour la série X-Men par Brian Wood, me proposera, comme pour le précédent volume, quelque chose de plaisant à lire, alors que j’en finis avec les mutants version Marvel Now.

 

L’Ecole Jean Grey est une nouvelle fois attaquée. Dans la tourmente, Jubilé s’interroge : a-t-elle bien fait de venir élever son enfant Shogo au sein de la famille des X-Men ? Et réussira-t-elle à le protéger des hommes qui lui veulent du mal ?

Découvrez le dernier tome de la série X-Men de Brian Wood (Moon Knight), illustré par Clay Mann (X-Men Legacy) et Phil Briones (Amazing Spider-Man).

(Contient les épisodes #13 à 17)

Ce titre aurait tout aussi bien pu s’appeler X-Women, étant donné, qu’entre Tornade, Monet, Rachel Summers, Psyclocke et Jubilé, il n’y a que des personnages féminins. On retrouve, surtout, les personnages mis sur la touche par Bendis dans ses deux séries, All-New X-Men et Uncanny X-Men.

 

Ce n’est pas la plus grande des symbioses qui règne entre toutes ces femmes à fort caractère. Il y a principalement des tensions entre Tornade et Rachel. Des petites frictions quand à la façon de diriger cette équipe, qui n’en est officiellement pas une. Mais cela va devoir être mis de côté alors que Primal est abattu en plein match de base-ball et qu’Etincelle est empoisonnée en pleine nuit au cœur de l’école !

 

Au même moment, Jubilé reçoit un message du Futur (c’est le nom d’un personnage, pas un message qui vient de l’avenir hein. Oui, c’est un nom totalement bidon…), lui annonçant qu’il sait qu’elle possède son fils, et qu’il vient pour le récupérer ! Il n’en faut pas plus à Jubilé pour être totalement en panique ! Il faut dire que lorsqu’on voit avec quelle facilité il s’en est pris à deux élèves, sans que l’on puisse remonter sa piste, il y a de quoi avoir peur !

Les X-Men semblent complètement dépassés et le Fauve est en grande difficulté pour tenter de sauver les deux élèves blessés. Le Futur (je n’ai toujours pas compris le pourquoi du comment de sa puissance, je suis dépassé qu’un personnage tel que lui puisse être un tel ennemi pour nos héroïnes) est bien décidé a raser l’école et se débarrasser des mutants, si c’est le seule moyen de récupérer son bien, son fils. Et il semble, déjà, savoir comment cela va se terminer.

 

Mais les X-Men ont un atout dans leur manche, une pièce maîtresse qui ne rentre pas en compte dans les déductions implacables, et toujours sans faille, du Futur ! Il s’agit de Kymera, la fille de Tornade venue du futur. Un personnage, il faut bien le reconnaître, ne servait strictement rien juste à maintenant. Il y a d’ailleurs tellement peu de synergie entre ce personnage et sa mère. Et comme par hasard, il s’avère qu’elle est la meilleure amie de Shogo… Là au bon endroit, au bon moment…

 

Une intrigue avec un ennemi sans charisme, sans intérêt et ne je ne comprend toujours pas comment on peut se retrouver avec un tel personnage face aux X-Men. L’histoire n’est pas tellement prenante, la synergie des personnages ne fonctionnent pas et je ne suis vraiment pas fan du personnage de Jubilé. Clairement un personnage dont on ne sait pas quoi faire. On lui retire ses pouvoirs, on la transforme en vampire (…) et voilà qu’on l’affuble d’un bébé...

Graphiquement, les dessins de Clay Mann et Phil Briones sont vraiment très moyens. Les deux artistes ne sont vraiment pas au top de leur forme et cela se ressent bien lorsqu’on regarde les planches. Comme pour l’intrigue, je crois bien que les artistes ont abandonner le navire.

 

Bref, un dernier tome décevant, avec une intrigue molle et peu inspirante, un ennemi ridicule et n’ayant pas sa place ici, des dessins plus que moyens, des personnages sans saveur, une Jubilé dont on ne sait que faire. Au moins, en terme de morosité et de médiocrité, on est raccord sur tous les titres mutants.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article