Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Street Fighter tome #2 "L'Ombre de Shadaloo"

Si le premier tome de Street Fighter était plaisant à lire, avec une bonne dose de nostalgie, nous étions loin, également du chef-d’œuvre, ou simplement de la très bonne lecture. Graphiquement, nous replongions en plein milieu des années 90 avec des muscles à tout va, à ne plus savoir quoi en faire, et des personnages féminins sexy à outrance, aux formes démesurées et à deux doigts du vulgaire.

Mais nous découvrions l’histoire de Street Fighter et les différents liens pouvant unir les différents personnages. C’est avec plaisir que je me plonge dans ce second tome.

 

Chun-Li et Guile ont retrouvé la trace de Charlie Nash, sous l’emprise et désormais aux ordres de l’organisation de M. Bison : Shadaloo. Libéré de sa prison mentale grâce à ses amis, Charlie se sacrifia cependant dans un affrontement à mort contre Bison. De leur côté, Ryu et Ken ont remonté la piste du meurtre de Maître Gouken jusqu’à affronter Akuma qui les épargnera, et donnera rendez-vous à Ryu lorsque celui-ci aura progressé sur la voie du Satsui No Hado

(Contient les épisodes #7 à 14)

Si on voit, encore une fois, énormément de personnages, c’est indéniablement la jolie Cammy qui prend la plus de place dans ce second tome. La jeune femme, « sauvée » par la mystérieuse Rose, a complètement perdu la mémoire. Et alors qu’elle pourrait s’orienter vers une vie plus calme, loin de tous ces combats, elle se retrouve au coeur de l’équipe Delta Red !

 

Très rapidement, Cammy en est devenu un membre essentiel, incroyablement puissante, d’une grande vitesse et d’un grand charisme. Cependant, sa perte de mémoire, le fait qu’elle ne se souvienne de rien l’handicape, malgré tout, un peu. Elle cherche à faire remonter ses souvenirs. Seule, elle n’y arrive pas. Mais face à une personne qu’elle est censée connaître, et sa rencontre avec Chun-Li va débloquer pas mal de choses !

 

Si elle est devenue un élément clé de la lutte contre Shadaloo, elle demeure, également, la cible prioritaire de ces derniers ! Shadaloo semblant prêt à tout pour la récupérer.

 

Pendant ce temps, Ryu, qui n’a absolument rien pu faire contre Akuma, l’assassin de son maître, a décidé de prendre la route à travers le Japon, et même le monde pour perfectionner sa technique. Dans ses bagages, un peu malgré lui, il se retrouve avec la jeune et pétillante Sakura ! La jeune femme voue un véritable culte au combattant solitaire.

D’abord réticent, Ryu fini par apprécier, sans le dire, petit à petit, la présence de Sakura à ses côtés. La jeune femme lui apporte une fraîcheur et une joie de vivre, dont il n’est pas spécialement le plus grand représentant en temps normal.

 

Leur voyage va les conduire aux côtés de Ken, lors de son mariage, ou encore à devoir affronter des ennemis redoutables comme Adon, Vega ou encore Balrog. Des affrontements qui montre à Ryu qu’il est sur la bonne voie, mais doit continuer l’entraînement.

 

Chun-Li, quant à elle, après une passe un peu compliquée, se lance encore plus violemment et ardemment dans son combat contre Shadaloo ! Pour venger son père, la jeune femme est prête à tout ! C’est ainsi qu’elle se retrouve avec un acteur, Fei Long, et son maître mourant, Gen face aux triades !

 

Pendant ce temps, les ennuis se préparent à Shadaloo, avec le retour de...

Graphiquement, les jeunes femmes sont moins vulgaires c’est indéniable. Toujours une petite culotte par endroit, un peu de boobs à d’autres, mais les personnages sont plus « classiques », « normaux ». L’ensemble graphique est même plus sympathique sur ce deuxième tome. Si certains artistes sont plus faibles en solo, de manière générale, les dessins sont vraiment plaisants et rendent véritablement bien l’action. J’aime beaucoup le rendu de Chun-Li et Cammy la plupart du temps. Des personnages sexy mais qui n’ont pas besoin d’être à poil ou avec des formes de dingues pour se démarquer.

 

Bref, un second tome un peu pauvre en terme de narration. Riche en personnages certes, l’intrigue n’avance pas vraiment ici. Nous avons surtout le droit à une mise en avant des personnages de Ryu, Chun-Li et surtout Cammy. Beaucoup de bagarre, de combats mais cela se fait un peu au détriment de l’histoire. Certes les combats sont l’essence même de Street Fighter, mais cela n’empêchait pas le premier tome de nous proposer une histoire sympa.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article