Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Je suis Doctor Strange

Qui dit nouveau film du Marvel Cinematique Universe, dit une nouvelle anthologie de la part de Panini ! Et le Docteur Strange ne déroge pas à la règle ! Alors que le film avec Benedict Cumberbatch débarque au cinéma, Panini Comics nous propose Je suis Doctor Strange ! Pour un lecteur, comme moi, désireux de se plonger dans le passé du personnage, cela tombe à point nommé avant de me lancer dans ses Intégrales !

 

Avec les débuts de Doctor Strange, le monde de la magie entre de plain-pied dans l’univers Marvel, introduisant des dimensions fascinantes et des créatures fantastiques, comme le cruel Dormammu et la belle Cléa. Le mérite en revient à des auteurs aussi talentueux que Steve Ditko, Stan Lee, Roy Thomas et Gene Colan qui ont dirigés la destinée du Sorcier Suprême pendant plus de cinquante ans. Vous découvrirez dans cet album les événements les plus marquants de l’histoire du maître des arts mystiques, ainsi qu’un grand nombre d’articles qui vous révéleront tout ce que vous devez savoir sur le personnage et son monde mystérieux.

(Contient les épisodes Strange Tales #110 à 115, #142 à 146, Amazing SpiderMan Annual #2, Dr. Strange(1968) #177, Marvel Premier #3, Dr. Strange(1974) #13, 14, 68, Tomb of Dracula #44, Dr. Strange Annual #1, Dr. Strange : Sorcerer Supreme Annual #2, Stan Lee Meets DR. Strange #1 et New Avengers Annual #1)

Comme avec toutes les autres anthologie, celle-ci démarre avec les origines du Docteur Strange. On y découvre un personnage assez froid, au premier abord, et évoluant dans un univers complètement différent de ce à quoi nous avions le droit habituellement chez Marvel. Avec le Docteur Strange, Stan Lee et Steve Ditko plongent le lecteur au cœur du monde magique ! Un monde à part et bien différent de ce que nous pouvions vivre avec les autres super-héros.

 

Pouvoirs magiques incroyables, intrigues forcément différentes, ennemis uniques et surpuissants, le monde du Docteur Strange est vraiment différent du reste de l’univers Marvel. Le Docteur Strange voyage sur d’autres plans d’existences, dans d’autres dimensions, peuplées de créatures effroyables et monstrueuses. On trouve le terrible Dormammu au premier rang. Le maître de la Dimension Noire déteste le Docteur Strange ! Ce dernier est le dernier rempart de la Terre pour s’opposer à l’invasion de notre planète.

 

Avec ce recueil dédié au Sorcier Suprême, nous avons le droit aux aventures les plus incroyables, aux combats les plus fantastiques et improbables. Il n’y a qu’à voir les deux épisodes qui nous narrent le combat opposant le Docteur Strange, désireux de venger son fidèle Wong, contre Dracula, le vampire le plus connu sur Terre. On se rend compte, à quel point les ennemis de Strange sont incroyables. Le résultat est une intrigue qui l’est tout autant.

Face à des adversaires issus de la magie, c’est tout un éventail de sortilèges magiques qui nous sont proposés, et il amusant de découvrir l’origine de nombreux mots employés par Strange. Car si la magie, dans les comics, est un travail visuel, assez incroyable et artistique, il est aussi verbal ! C’est grâce à ses mots que Strange parvient à faire de sa magie une arme !

 

Le Docteur Strange, depuis de nombreuses années, avant la série de Jason Aaron, est un personnage plus habitué à participer à d’autres titres que d’avoir sa propre série. On réalise, avec ces épisodes, que cela est fort dommage. Une aventure avec les Défenseurs, sa tentative pour sauver Éternité, son histoire d’amour avec Cléa, ses combats avec Dormammu, ce formidable monde magique qui tourne autour de lui, tous les éléments sont là pour en faire un personnage incontournable. Une chose est certaine, ces quelques épisodes ont suffit à me convaincre de me lancer dans ses Intégrales.

Graphiquement, on a quasiment que des épisodes d’avant 1985, hormis les quatre derniers. Forcément, on se retrouve avec des artistes que l’on ne voit malheureusement plus aujourd’hui. Mais si certains dessins ont mal vieilli, on réalise à quel point d’autres artistes, comme Gene Colan ou Steve Ditko sont intemporels ! C’est un véritable plaisir de retrouver leurs traits, leurs coups de crayons. Et avec un univers aussi farfelu que celui de Strange, leur imagination est leur seule limite !

 

Difficile de choisir un épisode qui m’ait plus plu que les autres. J’ai beaucoup aimé le combat entre Strange et Dracula, ainsi que son opposition avec Éternité. Mais je pense, avoir un faible pour « Et il y aura des Mondes Nouveaux », le Docteur Strange Annual #1. Strange vit une aventure incroyable pour tenter de retrouver sa douce Cléa. Une quête alors que notre héros n’est plus le Sorcier Suprême.

 

Notons, encore une fois, l’excellent travail éditorial de Panini, nous proposant d’excellents articles sur le Docteur Strange, d’une grande richesse et d’un grand intérêt.

 

Bref, une anthologie absolument géniale ! Des épisodes hauts en couleurs, riches en action et démontrant, si cela était encore nécessaire, de l’importance, de l’intérêt du Docteur Strange !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article