Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Doctor Strange tome #4 "Récidive"

Jason Aaron a su nous proposer quelque chose d’énorme en arrivant sur Docteur Strange (pas comme un certain Brian M. Bendis sur les X-Men…) en faisant disparaître la magie de notre univers ! Voilà un Docteur Strange bien dans l’embarras et mal en point. Si, bien entendu, le bon docteur a fini par se débarrasser de l’Empirikul, la magie n’est pas revenu pour autant. Du moins pas aussi vite qu’elle n’a disparu. Le pire c’est surtout la libération de Mister Misery, qui n’est rien d’autre que l’incarnation de la souffrance magique accumulée depuis des années par Strange ! Ce Mister Misery voue une haine sans borne à l’encontre de son « créateur », et leur alliance de fortune contre les pires ennemis du Docteur Strange, n’entame en rien sa soif de vengeance. C’est à lui de tuer le Docteur Strange ! Et il commence sa vengeance en prenant possession du brave Wong !

 

Bien qu’il ait aidé le Docteur Strange à vaincre l’Empirikul, Mister Misery est loin d’être son allié. Pendant des années, cet être magique a souffert à cause du Sorcier Suprême et il compte bien se venger en s’attaquant à Wong, le fidèle assistant du maître des arts mystiques.

Épaulés par Kathryn Immonen, Frazer Irving, Kevin Nowlan et Leonardo Romero, Jason Aaron et Chris Bachalo concluent leur cycle d’aventures dédiées à Stephen Strange.

( Contient les épisodes #17 à 20 et annual #1)

Le Docteur Strange a donc peu de magie et n’a plus Wong a ses côtés ! Le voilà dans une situation bien compliquée, d’autant que Mister Misery semble bien décidé a passer à l’action, et à pousser plus en avant sa vengeance.

 

En prenant le contrôle de Wong, Mister Misery pénètre dans l’esprit du Docteur Strange ! En effet, qui mieux que Wong pour connaître tous les secrets du docteur, toutes ses faiblesses ? Et c’est justement ce qu’il fait, en commençant pas s’en prendre à tous les anciens patients de Stephen Strange ! Tous ceux qu’il a sauvé ! Voilà le Docteur Strange appelé d’urgence à l’hôpital, où tous ces fameux patients se retrouvent de nouveaux aux portes de la mort !

 

Ne pouvant plus opérer depuis longtemps, notre héros décide de faire appel au seul autre médecin qu’il connaisse chez les super-héros, Thor ! Cette dernière est surprise d’être convoquée de la sorte, et Strange lui explique qu’il est au courant, depuis toujours, qu’elle est Jane Foster !

 

Après de tels actes, le Docteur Strange comprend qu’il n’a pas d’autre choix que de se confronter à Wong. Et alors que des souvenirs de son fidèle ami lui revienne, il est obligé de se lancer dans un exorcisme, qui pourrait être fatal pour l’un ou l’autre. Mais Strange est prêt à tout pour sauver son ami.

Avec cette intrigue on se rend compte à quel point le lien entre Strange et Wong est fort. Cependant, ce lien n’est pas à l’épreuve de tout. Comme nous allons le découvrir dans le dernier épisode signé Jason Aaron et Chris Bachalo. Une visite au Weirdworld et Zelma va voir sa vie basculer ! Et cela risque bien de jeter un froid entre les deux compagnons !

 

Le tome se termine avec le premier annual du titre. Et le Docteur Strange y voir le retour de Cléa alors le Sanctuaire est en pleine réparation...

 

A l’image de son run, fantastique, sur Docteur Strange, Jason Aaron tire sa révérence en lançant un sacré pavé dans la mare. Je ne m’attendais pas du tout à ce départ ! Même si je me doutais que Zelma allait prendre de la place, je ne pensais pas que ce serait autant. Maintenant j’espère que l’artiste qui prendra la suite de Jason Aaron continuera sur ce chemin là. Il faut bien reconnaître que le titre est juste excellent depuis son lancement. Jason Aaron a fait du Docteur Strange un personnage au top, avec des intrigues prenantes et d’une grande richesse ! C’est vraiment dommage que cette équipe s’en aille, mais Aaron prend de plus en plus d’importance chez Marvel, et c’est tant mieux !

 

Graphiquement, Chris Bachalo, une fois de plus, montre qu’il est plus qu’à l’aise avec l’univers magique, et nous en met encore plein la vue. Il illustre toutes ces bizarreries magique avec une telle facilité, un tel génie. C’est bluffant.

Dommage que le tome démarre avec Frazer Irving. Son style colle parfaitement, également, à cet univers mais dans une approche totalement différente et dénotant trop du style de Bachalo.

 

Bref, un quatrième tome au même niveau que les trois précédents, juste excellent ! J’ai adoré ce Docteur Strange par Jason Aaron et Chris Bachalo. J’ai adoré ses intrigues, ses nouveautés, son approche. Quel dommage que cela s’arrête. Maintenant je crois vraiment les doigts pour que la suite continue dans cette lignée. Ce serait dommage de se priver d’un personnage devenant tellement intéressant, toujours tellement unique et enfin mis en valeur comme il le doit.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article