Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Batman & Robin tome #7 "Le Retour de Robin"

Les derniers tomes de Batman & Robin ont été particulièrement compliqués et difficiles pour Batman. La perte de Robin, de Damian, de son fils a fait vivre des moments difficiles et des intrigues incroyables. Alors qu’il acceptait enfin son deuil, voilà que Ra’s al Ghul profane les sépultures de Damian et Talia avant de s’emparer de leur corps !

Une course impitoyable s’enclenche entre les deux adversaires, et alors que Batman parvient à remettre la main sur son fils, un émissaire d’Apokolips débarque pour repartir aussitôt avec le corps de Damian !

La Justice League s’oppose à Batman, ne lui permettant pas de suivre ce Glorius Godfrey, lui expliquant qu’attaquer Apokolips est une mauvaise idée ! Mais la Ligue pense-t-elle vraiment pouvoir arrêter Batman ?

 

Lorsque le corps de son fils est emporté sur Apokolips, Batman s’y rend lui-même et est prêt à affronter Darkseid en personne pour le récupérer. Mais si cet assaut et la résurrection de Damian semble annoncer la fin des problèmes pour Bruce Wayne, les nouvelles habilités de son fils, elles, sont un tout autre challenge.

(Contient les épisodes #35 à 40, annual #3 de Batman & Robin, Robin Rises : Alpha #1 et Secret Origins #4)

Alors qu’il pensait avoir fait le plus dur en se débarrassant de Ra’s al Ghul et en récupérant le cercueil de son fils, voilà que nous retrouvons Batman sur Apokolips ! Vêtu de son Hellbat, une armure terriblement puissante et fabriquée par les membres de la Justice League pour permettre à Batman de ne pas avoir à se soucier de sa « faiblesse humaine ». C’est donc ainsi vêtu qu’il débarque sur Apokolips pour mettre la main sur Glorius Godfrey, celui qui a, à son tour, dérobé le corps de Damian Wayne !

 

Si Hellbat puise directement dans l’énergie de Bruce Wayne, risquant à tout moment de le tuer, elle lui prodigue, en retour, une force sans pareil, lui permettant de décimer les rangs des paradémons et même à tenir tête à des monstres comme Kalibak, ou même carrément Darkseid ! Mais tout aussi puissant qu’il peut être, comme dit plus haut, l’armure l’épuise, le tue à petit feu, mais heureusement il peut compter sur l’aide, inattendue, d’alliés de toujours.

 

La couverture de ce dernier tome de Batman & Robin, et davantage le titre, Le Retour de Robin, ne laissent que peu de suspense sur la réussite de cette mission de sauvetage. Avec l’arrivée d’Apokolips et la découverte des cristaux du chaos, Batman comprend qu’il peut ramener son fils, et c’est exactement ce qu’il va se produire ! Quelle joie pour les lecteurs fan du jeune héros. Damian étant un personnage incontournable, dont l’univers de la bat family ne pouvait se passer. Il était évident qu’un personnage aussi fort éditorialement ne pouvait disparaître de façon définitive aussi jeune.

Mais le retour de Damian ne se passe pas tout à fait comme espéré. En effet, très vite, des pouvoirs dignes et équivalents à ceux de Superman commencent à apparaître chez le jeune Damian. Capacité de voler, invulnérabilité aux balles, résistance hors du commun, rayons thermiques, les pouvoirs ne cessent d’apparaître. Chez un personnage aussi sûr de lui, aussi impulsif que Damian, cela donne beaucoup de complications et énormément de sueurs froides à Batman !

 

Robin était déjà une véritable tête brûlée, mais avec ses nouveaux pouvoirs, Damian se sent invulnérable, capable de tout, sans limites, et cela lui fait prendre des décisions plus que dangereuses, limites, et peu appréciées par Batman. Ce dernier va alors tout faire pour en faire sorte de raisonner son fils, à défaut de tenter de se débarrasser de ces pouvoirs ! Pour se faire il va pouvoir compter sur les membres de la Justice League.

 

Quel plaisir de retrouver ce dynamique duo. Batman a gagné quelque chose de plus que simplement un fils avec l’arrivée de Damian. Avec ce fils à ses côtés, Batman a gagné en humanité, il ressemble plus à vous, à moi. Les sentiments ne sont plus cachés, il n’y a plus que la colère, mais toute une palette d’émotions qui font que Bruce Wayne devient un personnage redevenant aussi important que Batman.

 

Le tome se termine avec un troisième annual envoyant Batman et Robin sur la lune pour empêcher des extraterrestres d’utiliser les navettes Apollo pour venir envahir la Terre. Une histoire à part, original, qui nous rappelle un peu, avec nostalgie, celles que l’on peut lire dans les tomes de Batman, la Légende. Des intrigues originales, plus légères et surprenantes.

Puis nous avons le droit à un épisode de Secret Origins, centré sur Damian. Comme pour tous les autres épisodes Secret Origins, cela ne sert pas à grand-chose, et ce sont rarement de bonnes histoires. Dommage de terminer là-dessus…

 

Graphiquement, je ne vais pas me répéter encore, mais je suis fan du travail de Patrick Gleason. Je pense que l’on n’aurait pas pu trouver mieux pour illustrer à merveille le travail de Peter J. Tomasi, pour rendre si crédibles toutes ses émotions. C’est un régal du début à la fin.

Là aussi, dommage de terminer sur des planches de Ian Bertram, cela laisse un vilain goût dans la bouche.

 

Bref, bien que fan de Damian Wayne depuis sa toute première apparition, je ne m’attendais pas, aux débuts des New52, à ce que le titre Batman & Robin soit aussi exceptionnel ! Je pense même pouvoir dire que c’est sans doute, à mes yeux, le meilleur titre du batverse sur cette période. Peter J. Tomasi nous propose une série centré sur un lien ! Un lien unique, celui d’un père et d’un fils. Une relation tellement bien écrite, tellement crédible, que l’on en vient à nous pousser, nous-mêmes, lecteurs, des questions sur notre propre paternité, sur nos propres liens avec nos enfants.

Et Batman & Robin aura été une découverte, celle de Patrick Gleason, un artiste incroyable, capable de transmettre toutes les émotions !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article