Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

J'ai vu ! #331 : Star Wars VIII : Les Derniers Jedi

Je suis un fan de Star Wars depuis que je suis petit. Mais pas un fan agressif et blasé. Encore moins un fan sûr que ce que je pense, voir imagine pour la licence doit faire office de vérité absolu, au risque que tous ceux qui ne pensent pas comme moi soient des abrutis finis ne connaissant rien à ces films fantastiques et cultes. Triste à dire mais nombreux sont les fans de la licence à être ainsi. C’est dingue le nombre de personnes qui pensent tout savoir mieux que les autres, avoir une opinion faisant quasiment office de loi.

 

Lorsque Le Réveil de la Force est sorti, J.J. Abrahms a offert aux fans ce qu’ils attendaient, un retour à ce qui avait fait la splendeur de la première trilogie, loin de cette prélogie faiblarde. Et bien non, les gens n’ont pas été content, un film trop ressemblant à Un Nouvel Espoir… Mais bon sang, c’est cela qui fait de ce film une réussite ! C’est ce que nous attendions ! Ce que nous demandions ! Personnellement, je n’ai pas honte de dire que j’ai A-DO-RE cet opus ! Un de mes préférés !

 

Avec Les Derniers Jedi, une nouvelle critique vient s’abattre, la patte Disney… Un film avec trop d’humour, trop de légèreté ! Sérieusement ? A écouter certains la première trilogie n’avait aucun trait d’humour, aucune légèreté… Mais n’importe quoi… J’ai souvenir d’un Yoda taquin dans la première trilogie, d’un Han Solo (Harrison Ford) aimant se moquer gentiment de Leia (Carrie Fisher) et Luke (Mark Hamill). Certes, ici, nous avons quelques scènes un peu too much, mais cela n’a rien à voir avec Disney, c’est plus dans l’air du temps. Mais bon je risque me prendre les foudres de certains, car je ne suis pas agressif avec le grand vilain et riche Disney qui ne fait que des vilaines choses. Sauf que sans Disney, ben des films Star Wars on en n’aurait peut-être pas eu d’autres…

Mais revenons en au film. A la fin du Réveil de la Force, Rey (Daisy Ridley) parvenait enfin à retrouver Luke Skywalker et lui remettre son sabre laser, persuadée de trouver celui qui pourra mettre un terme aux agissements de Kylo Ren (Adam Driver) et le Nouvel Ordre. Sans doute la scène le plus forte de tout le film, alors que Luke ne disait pas un seul mot. Seuls sa présence, et son charisme suffisant à me faire dresser les poils !

 

Les Derniers Jedi reprend exactement à cet instant, et quelle claque en découvrant que Luke va aussitôt balancer son sabre par-delà la falaise, le laissant couler au fond de l’eau auprès de son ancien X-Wing ! Il ne cherche absolument pas à savoir pourquoi Rey est là, ne le comprenant que trop bien et préférant l’invectiver plus que toute autre chose. Rey va vivre quelque temps auprès de Luke, espérant que ce dernier accepte de lui parler, de comprendre ce qu’il se passe dans la galaxie, et c’est l’annonce de la mort de Han, des mains de Kylo Ren qui vont décanter un peu les choses.

 

Surtout, Luke va percevoir quelque chose de puissant en Rey, une Force incommensurable, impressionnante mais aussi terrifiante. Petit à petit Luke va faire confiance à Rey et va se laisser, peu à peu, aller à entraîner la jeune femme. Rey se montre très douée. Mais plus Luke la pousse, plus il comprend qu’elle pourrait être dangereuse, d’autant que Rey semble avoir un lien unique avec Kylo Ren ! Les deux personnages se rapprochent. Et petit à petit l’envie de vengeance se transforme en envie de sauver le jeune homme.

 

D’autant que Kylo Ren est doué en manipulation ! Il promet à Rey des réponses sur ses parents, et lui fait comprendre tout ce que Luke lui a fait subir étant plus jeune. Il n’en faut pas plus que la jeune femme quitte Luke pour repartir au cœur de l’action…

 

Du côté de la Rébellion, la situation est de plus en plus compliquée ! Les hommes tombent comme des mouches, les munitions et les vivres se font de plus en plus rares. Les forces du Nouvel Ordre se font de plus en plus pressants, de plus en plus étouffants. Et lorsque la générale Organa tombe dans une sorte de coma suite à une attaque de son fils, une guerre d’opinions sur ce qu’il y a faire pour la Rébellion éclate entre l’intrépide et fougueux Poe Dameron (Oscar Isaac) et la remplaçante désignée de LeiaAmilyn Holdo (Laura Dern) !

J'ai vu ! #331 : Star Wars VIII : Les Derniers Jedi

Un final intense et énorme avec un Luke Skywalker qui nous en met plein la vue, qui montre qu’il est un Jedi hors du commun, un leader né. De nombreuses questions nous sont apportées, certaines que l’on acceptera, d’autres où on aura plus de doutes. Mais les incertitudes sur le grand final ne sont que plus grandes. Le passé s’est éclairé, mais le futur est toujours aussi incertain et palpitant.

 

Alors oui, certaines scènes sont un peu wtf, tirées par les cheveux, sans véritable explication. Ou plutôt, peut-être, n’avons-nous pas compris ce qu’il se passait. Hormis cela, ce huitième opus nous propose son lot de scènes incroyables, des combats dantesques (Kylo contre Luke, Kylo et Rey contre la Garde Impériale…), des révélations du passé que nous attendions avec impatience, le tout pour un film incroyable ! J’ai pris un pied pas possible !!

 

Certains diront, hurleront au scandale, Rian Johnson prenant le parti de continuer le travail visant à se séparer de la trinité culte de la première trilogie pour se concentrer complètement et réellement de la nouvelle trinité incarnée par Rey, Kylo et Finn (John Boyega). Il faut savoir tuer le père, comme Kylo l’a si bien fait. Cela ne plaît pas à tout le monde, cela va à l’encontre de beaucoup d’idées, de beaucoup de romans ou comics qui avaient été écrit, mais cela va dans le bon sens et c’est surtout très bien fait. Ces nouveaux personnages méritent de se retrouver avec toute la lumière sur eux.

 

Le casting est toujours aussi énorme ! Je suis fan du quatuor Daisy Ridley, John Boyega, Oscar Isaac, Adam Driver. On voit davantage le personnage de Poe, Rey est toujours aussi unique et Kylo gagne vraiment en épaisseur et en intérêt. Quelle bonne idée de s’être débarrassé de ce masque. Excellente Kelly Marie Tran, dans le rôle de Rose. Un personnage qui va à l’encontre de bien des codes et apporte une véritable fraîcheur.

 

Un petit mot sur Carrie Fisher, quelle tristesse à la sortie du film lorsque nous réalisons que nous ne l’a verrons plus dans ce rôle si emblématique,dans son rôle. Vraiment une grande émotion qui m’a traversé. Elle était le ciment, les fondations et les murs de la licence.

 

Bref, ce huitième opus de Star Wars confirme tout le bien que je pensais de cette nouvelle trilogie après Le Réveil de la Force. Ces nouveaux personnages s’affranchissent avec brio de leurs illustres prédécesseurs et nous plonge dans un nouveau pan fascinant de la saga Star Wars ! Avec tous les événements de ce Derniers Jedi, le dernier film de cette trilogie s’annonce épique !

J'ai vu ! #331 : Star Wars VIII : Les Derniers Jedi
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article