Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

J'ai vu ! #328 : Justice League

Autant je suis comme un gosse dès que je vais vois un film du Marvel Cinematique Studios, autant j’ai plus de mal avec les films DC. Il faut dire que la Distinguée Concurrence peine à convaincre. Un Man of Steel prometteur, un Batman v Superman catastrophique et ronflant, une Suicide Squad à part et une Wonder Woman excellentissime mais hors continuité. Pour le casting, c’est un peu la même chose. Si Gal Gadot est juste exceptionnelle et parfaite, Ben Affleck ne fonctionne pas et Henry Cavill devient caricatural. Autant dire que c’est avec la boule au ventre que je me lance dans le film Justice League

 

Je fais parti de ces fans qui trouvent ridicule le fait de cracher sur un éditeur parce qu’on est fan de l’autre. Marvel à besoin de DC et DC a besoin de Marvel afin de pouvoir continuer à nous proposer de bonnes choses grâce à une concurrence saine. Etre fan de DC et cracher sur tout ce que fait Marvel, c’est juste ridicule ! Et l’inverse est tout aussi vraie. Il suffit de regarder le cas Bendis. Un raté total, selon les fans de DC, malgré toutes les excellentes choses qu’il a fait chez Marvel, qui est maintenant encensé depuis son arrivée chez DC, avant même qu’il n’écrive la moindre chose.

 

Après, on peut comparer les choses, préférer l’un ou l’autre, prendre du plaisir avec les éditeurs. Personnellement, j’ai plus d’affinités avec Marvel, mais mon personnage préféré reste Batman, mon vilain préféré le Joker, et mon histoire culte Kingdom Come. Au cinéma c’est pareil, ma préférence va à Marvel, mais Wonder Woman, avec Gal Gadot est peut-être l’un de mes personnages préférés au cinéma. Ce qui me gêne avec l’univers DC au cinéma, c’est qu’ils cherchent trop à se prendre au sérieux, à proposer des choses sombres. Exemple tout simple, j’ai presque vu tous les films Marvel avec mes enfants, mais quasiment aucun de DC.

Je trouve que la façon de faire de Marvel, avec des films solo avant Avengers. DC fait de façon plus chaotique. Un film Superman, une confrontation avec Batman (avec un nouvel acteur et sans film solo dans la continuité de l’univers étendu), un film Wonder Woman loin dans le passé et bam ! Voilà le film Justice League avec des super-héros pas forcément connu du grand public et sans que l’univers soit véritablement bien installé dans les mœurs du grand public.

 

Superman (Henry Cavill) est mort, en se sacrifiant face à Doomsday. Batman (Ben Affleck) doit vivre avec ce poids sur la conscience. Mais il réalise également que la Terre est menacée par une terrible invasion ! Des créatures démoniaques apparaissent un peu partout dans le monde, à la recherche de trois artefacts ! Trois cubes renfermant une puissance incroyable.

 

Conscient de son incapacité à s’occuper, seul, de la menace, Batman demande de l’aide à se nouvelle alliée, Wonder Woman (Gal Gadot). Ensemble il vont partir à la recherche d’autres méta-humains capables de les rejoindre et les aider dans cette croisade décisive pour la Terre. C’est ainsi que l’on découvre le bolide Flash (Erza Miller), Cyborg (Ray Fisher) et le seigneur de l’Atlantide absolument badass (Jason Momoa).

 

La cohésion n’est pas vraiment le point fort de cette équipe, mais Batman et Wonder Woman n’ont pas vraiment le temps d’arrondir les angles (d’autant que des désaccords s’installent également entre eux deux) car les paradémons, ces créatures démoniaque œuvrant pour Steppenwolf. Les cubes cachés à Atlantide et à Themyscira sont vite récupérés par ces créatures extraterrestres. Les super-héros sont dépassés, ne parviennent pas à oeuvrer ensemble et la planète Terre se retrouve en bien mauvaise posture.

 

Batman comprend alors qu’il manque quelque chose à cette équipe, ou plutôt quelqu’un… Un super-héros qui pourrait incarner, à lui seul, l’espoir et permettre à tout ce petit monde de travailler ensemble. Mais où trouver un tel personnage, un tel héros ?…

J'ai vu ! #328 : Justice League

Le film ne pousse pas à faire un petit dodo comme dans Batman v Superman où j’ai piqué du nez deux fois en deux visionnage. Mai sil ne propose pas non plus une intrigue haletante, bien au contraire. Plus qu’un film, on a plus l’impression de se retrouver devant une sorte de prologue, où l’on nous présente les personnages, sans véritable surprise et avec un méchant sans charisme et ne donnant absolument pas l’impression d’être une menace terrible. Cela se laisse regarder mais à aucun moment je ne me suis retrouvé happé devant mon écran.

 

Comme dit plus haut, le film nous propose la présentation de trois personnages. Aquaman, de par Jason Momoa, est clairement badass et risque fort d’aguicher le public féminin (les hommes auront de quoi saliver également avec Mera, par la sublime Amber Heard). Mais il semble clairement se résumer à cela pour le moment. Peu de profondeur, juste un gros charisme. Flash quand à lui, personnellement, est méconnaissable, on se retrouve avec un personnage craintif, pour ne pas dire peureux, sans charisme et se réfugiant derrière l’humour. Un humour fonctionnant plutôt bien. Mais quand je vois Flash, maintenant je ne pense qu’à Justin Gatlin, de la série télé. Enfin, le personnage de Cyborg est peut-être, à ma grande surprise, le plus intéressant et le plus prometteur.

 

Il y a ensuite les personnages que l’on connaissait déjà, avec Batman et un Ben Affleck qui a de plus en plus de mal à proposer un Batman crédible. Franchement, plus je le vois, plus j’ai le même sentiment de désespoir que je ressentais en voyant Georges Clooney dans le costume. C’est dire… Heureusement, il y a Gal Gadot et sa Wonder Woman absolument parfaite, juste, charismatique et si belle.

 

Bref, un film Justice League qui se laisse regarder mais qui franchement n’est pas à la hauteur des attentes que l’on pouvait avoir pour un tel film. Il ne faut pas se voiler la face, le film était clairement la réponse de DC à Marvel pour le film Avengers. Et l’on pourra dire ce que l’on veut, les chiffres parlent d’eux-mêmes, le résultat est un échec. Pourtant tous les ingrédients pour faire quelque chose d’énormes étaient là. Mais un manque d’ambition, une volonté de vouloir faire quelque chose de trop sombre et surtout en total opposition avec ce que fait Marvel juste pour faire différent et un casting mi-figue mi-raisin, tout cela donne un film sans véritable intérêt, sans la moindre surprise. C’est dommage.

J'ai vu ! #328 : Justice League
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article