Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Alors ça donne quoi ? Les kiosques Marvel décembre 2017

SPIDER-MAN #7

 

Amazing Spider-Man : Peter Parker est énervé ! Il est remonté ! Et toute sa haine va trouvé un défouloir en la personne de Norman Osborn ! Son ennemi de toujours, le plus implacable de tous refait parler de lui !

Peter doit cette information du Caïd !

Norman est devenu un trafiquant d’armes international, caché derrière un nouveau visage effrayant.

Désireux de régler le problème une bonne fois pour toute, Peter n’hésite pas à utiliser une soirée organisée par Parker Industries à Hong Kong pour le démasquer ! Et ce malgré la présence sur les lieux d’Harry et de Tante May ! Il peut cependant compter sur l’aider de Mockingbird, malgré tout un peu inquiète que Peter agisse sans véritable plan !

Et les choses empirent encore lorsque une tierce partie entre jeu, tout droit revenue des morts, en la personne de Silver Sable !

Si Peter est prêt à tout, Norman n’est pas non plus prêt à rendre les armes bien gentiment, c’est le cas de le dire. Peter Parker va alors devoir prendre une décision drastique qui risque de lui créer plus de problèmes qu’elle ne va en résoudre !…

Bref, une confrontation entre Spider-Man et le Bouffon Vert est toujours gage d’une intrigue passionnante. Celle-ci ne déroge pas à la règle ! Vivement la suite !

 

Spider-Gwen et Spider-Man : Ce mois-ci nous avons le droit à trois nouveaux épisodes « Du Haut d’un Arbre », le crossover qui a fait se rencontrer Spider-Man, version Miles Morales, et Spider-Gwen.

Pour protéger son fils, Jefferson Davis a accepté de rempiler pour le S.H.I.E.L.D., mais il a disparu. Maria Hill envoie Miles sur sa piste, sur une autre Terre, celle de Spider-Gwen.

Alors qu’une petite idylle semble s’installer entre les deux jeunes héros, ils retrouvent Jefferson, mais dans le monde de Gwen, ce dernier est un baron du crime ! Le Scorpion !

Surtout, ils découvrent que le Scorpion a un plan bien préparé pour mettre la main sur tout le multivers !

Dépassés, Spider-Gwen et Spider-Man vont devoir se rendre sur plusieurs planètes Terre afin de trouver l’aide nécessaire pour stopper les plans du Scorpion et permettre à Miles de retrouver son père.

En cours de route, Gwen s’arrête sur une Terre lui donnant une surprenante vision de son, possible, avenir !…

Bref, une petite intrigue plaisante mais sans plus. Je ne suis pas encore complètement fan de Spider-Gwen, je n’aime pas plus que cela Miles. Et on a quand même l’impression de se retrouver avec une énième intrigue à la Spider-Verse et tout ce qui en a suivi.

 

Bref, un kiosque un peu faible, c’est une première. La faute à trois épisodes sur quatre centrés sur le crossover, très moyen, entre Miles Morales et Spider-Gwen. J’aurais préféré plus d’Amazing Spider-Man ou d’autres séries.

DEADPOOL #7

 

Deadpool : Très franchement, en trente épisodes de Deadpool, il ne reste absolument plus rien de ce que j’avais adoré dans la mouture précédente, lorsque Gerry Duggan (accompagné à l’époque de Brian Posehn) a déboulé dans l’univers Marvel à l’occasion de Marvel Now.

Que ce soient les personnages géniaux créés, les intrigues excellentes, on a comme l’impression que l’objectif de ces trente épisodes aura été de tout effacé. Quel dommage.

Bon, tout n’est pas à jeter. Il y a l’excellente idée des Pros à Payer qui… à non, cela aussi c’est déjà fini… Il reste, à la rigueur le duel sanguinaire et violent, sans limite entre Deadpool et Madcap !

Voilà un ennemi encore plus barré et dangereux que notre Mercenaire Dissert !

Comme, jusqu’à maintenant, Deadpool n’a rien pu faire contre Madcap, que ce soit prendre l’avantage, ou simplement le contrer, il décide d’embarquer pour l’espace, à la recherche d’une arme surpuissante capable de venir à bout de ce terrifiant adversaire !

Durant son voyage, complètement loufoque, Deadpool va tomber sur la nouvelle base des Novas, où œuvre maintenant Adsit ! Se retrouver dans un bar de Nulle Part pris entre pour cible entre de nombreux extraterrestres et un contingent de fiers guerriers d’Asgard, fusionné avec un Broods, trouver des souvenirs galactiques pour sa fille et proposer un surprenant marché au Collectionneur !…

Bref, je crois que c’est la première fois, en trente épisode, que je retrouve autant de plaisir à lire du Deadpool. Des aventures complètement barrées, tordues mais si bien écrite que cela en est grisant.

AVENGERS #6

 

Avengers : Kang le Conquérant, au fil du temps, et plus particulièrement dernièrement, est devenu un problème que les Avengers ne veulent plus laisser de côté. Ils ne veulent, surtout, plus que cet ennemi puisse continuer d’agir ainsi à travers le temps.

Pour se faire, Sam Wilson, notre Vision, et un autre du futur mettent au point un plan qui doit mettre à mal les « moyens » de Kang. Des attaques simultanées, à différentes époques du passé et du futur avec des Avengers venant, eux aussi, de différentes périodes dans le temps.

Un grand final que je vous laisse découvrir ! Comment ces nombreux et différents Avengers vont-ils s’en sortir ? Quel va être le sort de Kang ?

Bref, si j’ai pris plaisir à suivre cette intrigue, je suis, néanmoins, assez déçu, du moins sceptique au final. Tout cela reste assez brouillon et pas toujours très lisible. On est souvent perdu, et tout cela se déroule bien trop vite. Et voilà que cela est à peine terminé qu’on nous relance sur quelque chose d’autre. Dommage, bonne idée, bonne intrigue mais mauvais développement.

 

Les Champions : Las de ce qu’il se passe au sein de la communauté super-héroïque, la jeune garde des Avengers ont quitté les rangs pour se rassembler sous la bannière des Champions. Des super-héros revenant à l’essentiel, protéger et servir !

Il aura fallu attendre la saga Les Monstres Attaquent pour voir véritablement quelque chose de concret pour ce nouveau groupe.

A cette occasion, ils ont rencontré les Freelances, une équipe de vilains n’hésitant pas aux plus basses besognes pour des sociétés peu scrupuleuses. Forêt qui brûle, manifestants tabassés… Leurs actes détestables sont légion !

N’acceptant pas d’avoir du faire machine arrière après leur première rencontre avec les Champions, ils mettent au point une vengeance aussi monstrueuse qu’eux !

Et dire, que pendant ce temps les Champions se disputent dans une partie de paintball…

Bref, heureusement que le cliff de fin est prometteur, parce que, sinon, l’épisode est assez puéril, comme les personnages…

 

Uncanny Avengers : On aura mis le temps, mais enfin l’équipe Unité, du moins ce qu’il en reste, se retrouve à affronter Crâne Rouge ! Sa cible première, celle qui a justifié, en partie, sa création.

Mais l’affrontement tourne court ! Nos héros ne peuvent absolument rien contre le nazi avec les pouvoirs de Charles Xavier. Toute l’équipe est mise hors d’état de nuire, et il ne reste plus que Deadpool pour s’opposer au monstre nazi, ses hommes et aux Avengers tombés.

Mais aussi fou que cela puisse paraître, il se pourrait qu’il ait une petite chance. Mais cela risque d’être douloureux !

Et qu’en bien même les choses tournent dans le bon sens, il reste le problème Captain America ! Pas sûr que le super policier du monde laisse un tel personnage aux mains de l’équipe Unity, de Malicia ou de n’importe qui d’autre !

Si ce grand final est à la hauteur, il n’est pas sans surprise, mais bon on attendait cela depuis tellement longtemps.

Le cliff final, et les émotions de Malicia, eux sont bien plus surprenants.

 

 

Occupy Avengers : Accompagné de Red Wolf, Hawkeye, toujours dans sa quête de rédemption, a besoin d’un nouveau membre dans son équipe ! Il jette son dévolue sur Nightshade, mais pour cela il va d’abord devoir en découdre avec Nighthawk ! Et cela va être quelque peu houleux !

Mais Clint a besoin du génie en robotique de la jeune femme suite à sa dernière découverte, une tête de robot et de l’épidurium, qui sert à la fabrication des robots L.M.D. si chers à Nick Fury, premier du nom !

Mais en se lançant dans cette nouvelle quête, Hawkeye ne pensait sans doute pas se retrouver face à Nick Fury ou encore Dum Dum Duggan. Dans quoi est-il tombé ?

Bon, il n’y a pas de grande surprise, ce genre d’intrigues on l’a quand même assez souvent…

Bref, une intrigue assez moyenne, pour ne pas dire ennuyeuse et ennuyante. De gros doutes pour ce titre…

 

Bref, ce kiosque Avengers a vraiment du mal à nous faire rêver. On est loin des Avengers de Jonathan Hickman, il n’y a pas de tronc commun, il n’y a pas d’intrigues porteuses, il n’y a pas de lien entre toutes les séries. On ne voit pas où l’on va, vers quoi on nous dirige. Des intrigues moyennes, au milieu de rares coups d’éclats, font de ce kiosque une lecture très moyenne.

IRON MAN & AVENGERS #7

 

Invincible Iron Man : Riri, qui a l’habitude d’être toute seule, a vu sa vie basculer en devenant la nouvelle « Iron Man », IronHeart et en se retrouvant avec l’intelligence artificielle « Tony Stark » sur le dos !

Mais Riri est loin d’en avoir fini avec les surprises, et se retrouver seule va devenir très, très, très compliqué pour elle !

La mère de Tony lui propose, en effet, de venir travailler, bidouiller dans le labo de Tony, mais son ancienne école, là où elle a construit sa première armure, lui fait la même offre, et, enfin, les Champions ont également des vus sur elle ! Toute cette attention, toutes ces sollicitations, c’est trop pour elle !

Pendant ce temps, la Lavtérie se prépare à des changements brutaux et drastiques…

Bref, je ne suis pas fan de ces remplacements massifs de nos héros emblématiques par ces jeunots sans saveurs. Mais Riri est l’exception !

 

Infamous Iron Man : Si Riri Williams a un succès de dingue en tant qu’Iron Man, ce n’est pas vraiment le cas de Fatalis. Le changement de bord du grand méchant ne passe pas vraiment. Que ce soit du côté des gentils, comme celui des méchants. Du moins, pour ce derniers, jusqu’à ce qu’ils les écrasent !

Dans l’épisode du jour il va devoir convaincre le Sorcier mais également le S.H.I.E.L.D. alors qu’il se retrouve aux arrêts ! Mais peut-on arrêter Fatalis ?

Bref, l’intrigue est toujours aussi mystérieuse mais, également, toujours aussi prenante. Néanmoins, je ne serais pas contre quelques éclaircissements.

 

Steve Rogers : Captain America : Ce seizième épisode de la série sur ce despote qu’est devenu Steve Rogers n’est peut-être pas le plus palpitant de la série, mais il offre son lot d’informations et de rebondissements à la veille des grands débuts, tans attendus, de Secret Empire !

Dans le passé, Steve a le droit à une énorme surprise de la part d’Elisa, on découvre le sort réservé à Bucky par Zemo !

Dans le présent, Maria Hill se tourne vers son dernier espoir, le bouclier spatial de Carol en prend un coup et Selvig pourrait tout gâcher !

Bref, comme je le disais plus haut, un épisode pas génial mais riche en événements. Maintenant, place à Secret Empire !

 

Migthy Thor : Alors qu’elle n’a rien demandé à personne, Thor se retrouve dans une sorte de tournoi malsain avec les deux dieux primordiaux des Shi’ars, leurs actes attirent l’attention d’une force immensément plus puissante et terrifiant, le Phénix !

Si les Shi’ars ne sont d’aucune aide, Thor peut compter sur le soutien des autres dieux d’Asgard, de Quentin Quire (oui, moi aussi j’ai été surpris ) et surtout d’Odinson ! Que d’éléments propices à un formidable affrontement cosmique !

Mais l’événement le plus important, c’est bien le retour d’Odinson dans son titre ! Cela est l’occasion pour les deux ex-amants d’avoir une sérieuse discussion !

Un petit mot sur les graphismes, je ne le fais pas souvent pour les kiosques Marvel, mais le travail de Russell Dauterman et Valerio Schiti est absolument magnifique !

Bref, une intrigue sympathique, mais le retour d’Odinson éclipse tout !

 

Mighty Captain Marvel : Plus elle passe du temps auprès de Bonbon, la petite Kree qu’elle a sauvé, plus les pouvoirs de Carol partent en vrille. Et n’y a plus que ses pouvoirs qui débloquent, mais Carol tout court devient, bien trop souvent, incontrôlable !

Mais même dans une situation compliquée, voir ingérable, Carol refuse d’abandonner la petite ! Elle va alors découvrir, avec horreur, pour quelle raison Nim, le chasseur de tête, la poursuit inlassablement !

Cela risque de mettre Carol hors d’elle !…

Bref, une intrigue très moyenne ! J’ai eu du mal à rentrer dedans, du mal à m’intéresser à ce nouveau personnage, Bonbon, il faut dire que rien n’est fait pour déclencher la moindre empathie. Quel dommage de se retrouver avec une intrigue aussi faible au sortir de Civil War II, je pensais que Marvel allait surfer dessus pour davantage imposer le personnage.

 

Bref, pas un kiosque exceptionnel, à cause d’une série plus faible que les autres, et d’un épisode en deçà des précédents. Mais Iron Man & Avengers reste le meilleur kiosque Panini du moment. Dommage, c’est le dernier…

AVENGERS UNIVERS #1

 

U.S. Avengers : Les deux épisodes du jour se concentrent sur deux personnages, le leader, Roberto Da Costa et sur les muscles, Robert Maverick, le nouvel Hulk Rouge.

Pendant que ce dernier affronte un Deadpool gonflé aux hormones tout droit sorti d’un film d’horreur, et le Kaiju américain, dans un épisode totalement orienté action, Da Costa reçoit la visite de Steve Rogers !

Il est l’heure en effet, pour le nouveau leader d’Hydra de venir tâter le terrain de côté de Roberto Da Costa et l’A.I.M., savoir s’ils seront un problème ou non le moment venu ! Une nouvelle fois, Captain America nous montre qu’il ne laisse absolument rien au hasard.

Bref, deux épisodes qui auraient très bien pu être rassemblés en un seul. Tout cela est long, ronflant mais pas inintéressant. Cependant, le titre ne parvient pas à retrouver le petit truc qui faisait du titre précédent quelque chose de sympathique et prenant.

 

Mighty Thor : Nous avons découvert, à la fin de la minisérie série sur Odinson et sa quête du marteau Mjölnir d’un autre univers, que si le fils d’Odin n’était pas prêt à s’emparer d’un marteau n’étant pas à lui, que cela ne dérangeait pas un autre personnage. C’est ainsi que nous, nous retrouvions avec, encore, un nouveau Thor ! Thor le Guerrier !

Avant de découvrir son identité, qui n’est pourtant pas très difficile à deviner, nous découvrons une congrégation de sénateurs du Congrès des Mondes se rendre à Nidavellir afin de constater la détresse des Elfes blancs venus se réfugier ici. Malheureusement, les Nains de Nidavellir n’ont pas les ressources pour les aider.

Mais ce problème va vite être résolu, alors que les Elfes blancs périssent en hurlant dans les flammes sous les yeux, horrifiés, des sénateurs sur place !

Pour l’un d’entre eux, la mort d’enfants dans de telles circonstances va le pousser à s’emparer du marteau !…

Bref, un épisode poignant, qui nous serre le cœur !

 

Sam Wilson : Captain America : Malgré sa vidéo, malgré son témoignage, malgré qu’il trouve le véritable coupable, Sam Wilson ne réussi par à innocenter Rage, alors qu’il est justement innocent. Le pire dans tout cela, c’est que dès qu’il va poser un pied en prison le héros impulsif va se faire tabasser dans les règles de l’art !

C’est la goutte d’eau pour Sam, il comprend que d’avoir accepté le bouclier et le costume à la bannière étoilée à été une grosse erreur. Il n’a pas l’étoffe pour !

A travers une terrible rétrospective, pour lui, Sam, se remémore les événements (sans saveurs) qui se sont déroulés depuis qu’il est devenu Captain America et va prendre une grande décision, au risque d’en décevoir certains…

Bref, enfin ! Enfin, Sam Wilson comprend ce que nous avions tous compris depuis le début de ce run ! Cela rendrait ces épisodes presque intéressants !

 

 

Occupy Avengers : Accompagnés d’un nouveau membre dans leur petite équipe (Tilda Johnson, alias Nightshade), Hawkeye et Red Wolf vont se rendre dans une petite ville typique de l’Amérique profonde, vraiment très peu accueillante.

Les habitants vont leur faire comprendre qu’ils ne sont pas le bienvenue, encore plus lorsqu’ils vont découvrir que Clint est un Avengers !

Plus ils vont devenir froids et suspicieux, plus Clint et sa bande vont se dire qu’il se passe quelque chose d’étrange !

Et le cliff de fin risque d’accentuer encore ce sentiment !…

Bref, une intrigue à huit clos plutôt prenante. On se fait prendre au jeu et j’ai bien envie de connaître le fin mot de cette histoire.

X-MEN RESSURRXION #2

 

X-Men Gold : Il y a du changement chez les X-Men ! Un nouveau leader, avec Kitty Pryde ! Un nouveau lieu de vie, en plein cœur de Central Park ! Mais toujours les mêmes problèmes ! Marc Guggenheim revenant aux fondamentaux avec la peur et la haine que les mutants provoquent chez les humains.

Et cela ne risque pas de s’améliorer alors que la Confrérie des Mauvais Mutants attaque le siège des Nations Unies ! Mais très vite, nos héros comprennent que tout ne tourne pas rond, cette attaque n’est pas normale, et les X-Men réalisent que quelqu’un joue avec eux !

Kitty est bien décidée à découvrir qui les manipulent tous, quitte à se faire une nouvelle ennemie.

Bref, back to the basics. Marc Guggenheim a bien compris que toutes les nouveautés apportées ces dernières années n’ont pas convaincu, on retourne donc aux fondamentaux avec des Mutants cibles des humains. A voir, pour le moment cela se laisse lire.

 

X-Men Blue : Quel choc après le premier épisode de constater, que les jeunes X-Men, désireux d’indépendance, d’agir de leur propre chef se retrouve à travailler, à œuvre avec Magnéto ! C’est assez surprenant je dois bien l’admettre.

S’ils n’ont pas totalement confiance, ils lui accordent, cependant, le bénéfice du doute. Et puis, ils restent jeunes, ils ont besoin d’être « chaperonnés ».

Alors qu’ils se posent beaucoup de questions, une attaque de Sentinelles les interpellent.

Mais quelle surprise pour nos jeunes héros lorsqu’ils réalisent que ces Sentinelles veulent, non pas les tuer, mais les protéger !…

Bref, toujours pas convaincu, et surtout pas avec des intrigues aussi courtes avec des ennemis que l’on ne pensait pas revoir.

 

Old Man Logan : Alors qu’il a finalement réussi à trouver quelqu’un pour le ramener à son époque et sur SA Terre, en la personne, inconnue, d’Asmodeus, Old Man Logan se retrouvent, finalement, dans le passé de notre Wolverine.

Comme si cela ne suffisait pas, notre héros doit revivre les pires moments de sa vie ! La guerre de 1812, l’Arme X ou encore le combat entre Hulk et le Wendigo !

Il comprend également qu’il ne peut pas influer sur ces événements et doit se contenter de souffrir à nouveau sans pouvoir changer les choses !

Bref, une intrigue tout bonnement géniale et pleine de nostalgie !

 

All-New Wolverine : Laura Kinney, qui a décidé de devenir la nouvelle Wolverine a la mort de celui qui comptait tant pour elle, n’est plus sous l’emprise du stimulus olfactif qui la rendait folle !

Ce n’est pas pour autant que les ennuis sont terminés.

Alors qu’elle en pleine mission « défoulement et sang à gogo », Riri Williams, la nouvelle Iron Man, empêche un vaisseau spatial de s’écraser sur Roosevelt Island !

Il en sort une petite extraterrestre demandant l’aide de Laura Kinney tout en contaminant toute l’île !

Bref, un début de saga plus que prometteur !

 

Bref, heureusement que les titres estampillés Wolverine sont aussi bons ! Cela dit, X-Men Gold, tout en étant classique, promet de belles choses pour le moment. Peut-être, enfin, un kiosque X-Men de bonne facture.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article