Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Passion Manga #44 : Bastard !! #4

Alors qu’il était enfermé dans le corps du jeune Lucié, l’antique wizard Dark Schneider a du être libéré de sa prison humaine par ses propres geôliers pour les défendre ! Un comble ! C’est ainsi que nous avons découvert le wizard le plus répugnant, psychiquement, qui soit. Vulgaire, grossier, sexiste, il a tous les défauts, mais il est aussi terriblement puissant ! C’est ainsi qu’il a réussit, jusqu’à maintenant à repousser les hordes démoniaques et infernales de Méta Licana ! Mais cela va-t-il continuer, ainsi, encore longtemps ?…

 

Ces anciens partenaires maléfiques ont pour ambition de réveiller Anthrax le dieu de la destruction ! Pour cela, il faut briser des sceaux et il n’en reste plus beaucoup. Notamment, celui de Méta Licana ! A chaque fois que le village a failli céder, la jeune Tya Note Yoko, gardienne du jeune Lucié, libère Dark Schneider, et le village survit quelques jours de plus.

 

 

Après le menu fretin, Gala est envoyé, mais fini par se ranger aux côtés de son ancien ami Dark Schneider. Mais cela va être plus compliqué cette fois-ci puisque c’est Archess Ney qui est envoyée, la fille et amante de Dark Schneider ! (Oui, les Japonais ont l’esprit un peu tordu par moment…)

 

Hormis quelques coupures sur Kal Su et Avigeil et leurs plans pour Anthrax (on peut d’ailleurs se demander si l’alliance est aussi solide qu’annoncée), sur le passé de Dark Schneider et Archess Ney (pour essayer d’étayer, d’expliquer la haine de cette dernière vis-à-vis de notre anti-héros, et surtout des scènes un peu olé-olé), sur les colères de Tya, ou encore la remise en forme de Gala, le principal de ce tome se résume à l’affrontement, terrible, entre les anciens amants.

 

 

Archess est même tellement en rage qu’elle semble capable de tenir tête à Dark Schneider ! A jouer à armes égales avec lui, tant sur la volonté que sur la force magique ! Pour ne rien arranger à l’avenir incertain qui se dessine, les visions de la princesse Sheela sont glaciales !…

 

Graphiquement, il y a une sacré amélioration depuis le premier tome ! (C’est améliorations, ou non, graphiques vont être constantes sur les trente ans de publications du titre).

 

Bref, un quatrième tome qui fait apparaître un personnage essentiel de la mythologie de Bastard. Un personnage féminin (encore une), sexy (encore un) mais qui semble plus « forte » que toutes celles qui trônent aux pieds de Dark Schneider.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article