Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Suicide Squad Rebirth #6

JUSTICE LEAGUE VS SUICIDE SQUAD #5 et 6

(Scénario : Joshua Williamson     Dessin : Robson Rocha et Howard Porter     Couleur : Alex Sinclair)

 

Comme je m’en doutais, en même temps ce n’était pas vraiment difficile, les supers criminels libérés par Maxwell Lord n’étaient que de simples leurres lancés à la Justice League et à la Suicide Squad. Balayés comme de simple grain de sable en plein cœur d’une tempête.

Ils ne servaient qu’à permettre à Maxwell Lord à pénétrer la prison de Belle Reve, occuper tout le monde, lui permettant ainsi de mettre la main sur le Cœur des Ténèbres, la Gemme d’Eclipso ! Un joyau permettant de corrompre l’âme de quiconque s’en approche !  Et voilà Maxwell Lord à la tête de la Justice League !

Ainsi armé et protégé, Maxwell Lord ne tarde pas à commencer à changer le monde ! Mais dans son plan incroyable, il a laissé de côté quelques personnages, comme Lobo, les membres de la Suicide Squad mais aussi, et surtout, Batman ! Et encore une fois, il se pourrait que Killer Frost nous surprenne tous !

Mais, est-on vraiment sûr que c’est Maxwell Lord qui mène le jeu ?

Bref, tout ça pour ça ? J’ai vraiment la méchante impression de me retrouver avec un gros crossover survendu et tape-à-l’œil !

JUSTICE LEAGUE #13

(Scénario : Tim Seeley     Dessin : Scot Eaton     Couleur : Gabe Eltæb)

 

Après Maxwell Lord, Tim Seeley met l’accent sur Steve Trevor !

Le militaire est l’un des rares humains à ne pas avoir, encore, succombé aux attaques mentales d’Eclipso. Mais lorsqu’il assiste à une scène horrible avec sa sœur, son neveu et sa nièce, les choses s’emballent…

Bref, je me demande, encore, à quoi sert cet épisode. Non pas, qu’il ne soit pas intéressant, mais juste, pourquoi ?

 

SUICIDE SQUAD #10

(Scénario : Rob Williams et Sy Spurrier     Dessin : Giuseppe Cafaro     Couleur : Hi-Fi)

 

Ce dixième épisode du titre sert d’épilogue au crossover entre la Justice League et la Suicide Squad.

Si les criminels, comme Lobo, libérés par Maxwell Lord sont tous en fuite ou morts (comme Johnny Sorrow), un est resté dans les parages pour assouvir sa vengeance !

Rustam, puisqu’il s’agit de lui, ne peut pardonner la traîtrise de son ancienne patronne. Alors qu’il travaillait pour elle lors du premier essaie de Suicide Squad version Lobo, elle n’a pas hésité à le sacrifier avant de l’enfermer et de l’oublier avec les autres !

Mais plutôt que de s’en prendre à Waller, de la torturer ou simplement de la tuer, il décide de s’en prendre à ses enfants ! Ceux encore en vie. Connaissant un peu le personnage, pour avoir travaillé pour elle, qu’on peut l’atteindre en passant par des points sensibles.

Bref, encore une petite révélation sur Waller. Décidément. Et quel plaisir de la voir se faire torturer de la sorte, de voir sa famille lui « pêter » au visage.

 

HARLEY QUINN #10 et 11

(Scénario : Amanda Conner et Jimmy Palmiotti     Dessin : Moritat, Joseph Michæl Linsner, Bret Blevins, Inaki Miranda et John Timms     Couleur : Hi-Fi)

 

On commence avec un épisode spécial Noël ! Alors qu’elle se rendait dans un centre commercial pour poser ses ravissantes fesses blanches comme la neige sur les genoux du Père Noël, Harley Quinn découvre avec horreur que ce dernier a disparu ! Elle le retrouve à l’hôpital et accepte que la médecin l’envoi dans le cerveau du vieil homme pour tenter de le faire revenir !

Elle n’est pas au bout de ses surprises, et nous non plus…

Dans le second épisode, on retrouve la suite du retour du Joker dans la vie d’Harley !

Alors que je pensais qu’elle avait tourné la page après le sanglant face-à-face à Arkham, mais apparemment non. Ce dernier vient en paix et tient absolument à pouvoir discuter avec Harley. Voyant que cette dernière est troublée, décontenancée par son entrée en scène, il décide de la laisser souffler et lui donne rendez-vous pour le lendemain !

Harley est complètement paniquée ! N’arrivant pas à dormir elle demande à Red Tool de l’accompagnée dans le musée de cire de Madame Macabre afin, d’enfin, explorer ces mystérieux tunnels ! La découverte ne va pas être très ragoûtante…

Pendant ce temps, le maire manigance quelque chose à nouveau…

Et déjà le matin du rendez-vous avec Monsieur J pointe le bout de son nez…

Bref, si l’on passe le premier épisode complètement farfelu avec le Père Noël, la suite du retour du Joker est plutôt intéressant. Dommage qu’il y ait autant de fioritures à côté.

 

DEATHSTROKE #10

(Scénario : Christopher Priest     Dessin : Cary Nord     Couleur : Jeromy Cox)

 

Suite à sa rencontre avec Superman, Deathstroke est en prison. Il se retrouve menotté, sous bonne garde et interrogé par Dexter « Dex » Honoré. Cette « confrontation » plonge, une nouvelle fois Deathstroke dans ses souvenirs.

Il replonge dans son passé, simple membre du S.A.S., connaissant à peine Wintergreen, les deux hommes (lui et Dex) avaient déjà du mal à s’apprécier.

De son côté, Rose, retrouve les traces de sa famille et y fait une entrée tonitruante, acclamée de tous.

Bref, dieu que je me fous de ce flashback, dieu que cette intrigue est longue, dieu que les dessins sont hideux et pas au niveau.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article