Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Suicide Squad Rebirth #5

SUICIDE SQUAD #8

(Scénario : Rob Williams     Dessin : Jim Lee     Couleur : Jeremiah Skipper)

 

Plus rien ne va plus à Belle Reve ! En faisant ramener le général Zod de Russie pour tenter de l’intégrer à sa Suicide Squad (pourtant il me paraît logique de se dire que rien que l’idée est complètement loufoque !), Amanda Waller plonge sa prison la folie la plus totale ! Tous les prisonniers, mais aussi les gardiens, toutes les personnes se trouvant à Belle Reve (à quelques exceptions prêts) deviennent complètement fous et cherchent à s’entretuer. A l’inverse, Harley Quinn voit l’identité d’Harleen Quinzel reprendre le dessus, et devient, sans doute, la seule personne censée de la prison !

Comme si cela ne suffisait pas voilà que le général Zod, libéré de sa prison de rayons de soleil rouge, commence à se réveiller ! Le survie de la prison et ses occupants reposent sur une ancienne barge redevenue simple psy, une experte en informatique et un mort cherchant à revenir !

Au même moment, la prison s’apprête à accueillir une nouvelle occupante, glaciale…

Bref, intrigue amusante qui a la bonne idée de se centrée sur la déjantée Harley Quinn, personnage central et moteur du titre.

JUSTICE LEAGUE VS SUICIDE SQUAD #1 et 2

(Scénario : Joshua Williamson     Dessin : Jason Fabok et Tony S. Daniel     Couleur : Alex Sinclair)

 

La Suicide Squad se trouve sur la petit île de Badhnisie pour y arrêter un gourou, Apex, décidé à sacrifier l’île toute entière à son dieu factice. L’occasion de tester, sur le terrain la synergie avec le nouveau membre de l’équipe, Killer Frost !

Doucement, la mission tourne un peu au désastre, notamment au niveau des dégâts collatéraux et des pertes civiles ! C’est à ce moment là que la Justice League décide de débarquer ! Mise au courant, par Batman, de l’existence de la Suicide Squad, ils sont bien décidés à arrêter, pour de bon, ces criminels !

Un terrible affrontement commence entre les deux équipes ! D’abord une véritable mêlée générale, la Suicide Squad a la bonne idée de séparer la Justice League en un contre un ! Cela n’augmente pas forcément leur chance de vaincre, mais diminue celle de se faire écrabouiller en un claquement de doigt.

D’ailleurs, ce combat épique se déroule sur un épisode complet !

Pendant ce temps, un tierce partie se fait jour et l’on découvre une prison encore plus secrètes que Belle Reve, avec des criminels encore pire que ceux de Belle Reve !

Bref, un démarrage timide pour ce crossover tant attendu (par beaucoup) et tant annoncé. C’est assez classique en somme pour le moment. La Justice League veut arrêter la Suicide Squad et s’affrontent. Le résultat est plus surprenant, et ce qui se passe avec la tierce partie plus prometteuse.

 

 

JUSTICE LEAGUE #12

(Scénario : Tim Seeley     Dessin : Christian Duce     Couleur : Mat Lopes)

 

Ce douzième tome de Justice League voit Tim Seeley prendre la place de Bryan Hitch (oui !!) le temps d’un épisode (non !!) pour nous en apprendre un peu plus sur Maxwell Lord !

A travers quelques flashbacks et interrogatoire mené par Amanda Waller, on apprend plus sur la vie de cet homme et les tensions qu’il entretien avec la chef de la Suicide Squad.

Bref, on comprend avec cet épisode spécial, à l’inverse des deux premiers épisodes du crossover Justice League VS Suicide Squad, que le nœud de l’intrigue se concentre sur l’opposition entre Maxwell Lord et Amanda Waller !

 

HARLEY QUINN # 9

(Scénario : Amanda Conner et Jimmy Palmiotti     Dessin : Brandon Peterson et Michæl Kaluta     Couleur : Alex Sinclair)

 

Les événements s’enchaînent pour notre belle et délurée Harley Quinn, et elle se retrouve, un peu avec le moral dans les chaussettes. Elle  du mal à se remettre en selle. Et ses vacances idylliques avec sa douce Poison Ivy n’améliore pas les choses. Abattue qu’elle est de ne pas pouvoir vivre avec elle.

Alors qu’elle retourne au roller, elle se retrouve fasse à une nouvelle adversaire, très remontée contre elle ! Mais l’affrontement tourne court, à cause d’une balle dans la tête !

L’épisode se résume en fait à des scènes de quotidiens et à des hallucinations, des rêves complètement farfelus et ubuesques. Jusqu’au cliff final retentissant !

Bref, un épisode un peu moins intéressant que les précédents. Un épisode banal, avec des dessinateurs pas à la hauteur des habituels. Cependant, le cliff final promet une suite intéressante, bien que je pensais cette page tournée…

DEATHSTROKE #8 et 9

(Scénario : Christopher Priest et Larry Hama     Dessin : Carlo Pagulayan et Cary Nord     Couleur : Jeromy Cox et Hi-Fi)

 

Adeline Kane, l’ex-femme de Deathstroke, a réussi par convaincre Superman de s’occuper, enfin, du cas de son assassin de mari. Il est surprenant de voir Superman aller dans le sens d’Adeline Kane, tout comme il peut être tout aussi surprenant de se dire qu’il a fallu qu’on lui demande de la faire pour qu’il se penche sur le problème.

Alors qu’on aurait pu croire que le combat ne se fasse à sens unique, même si Deathstroke n’est pas à prendre à la légère, il n’en est rien. L’assassin vend très chèrement sa peau, et Superman va devoir y aller sérieusement s’il veut vaincre.

Au cours d’un interrogatoire, en prison, après sa défaite, nous plongeons dans un nouveau flashback de Deathstroke, tandis que sa fille, Rose, qui a du mal avec les récents événements tentent de se plonger dans ses origines.

Bref, très bizarre cette série. On se retrouve tantôt avec des épisodes prenants, tantôt avec des épisodes longs et dans lesquels on ne rentre pas. Idem pour les dessinateur. Des épisodes au top, des épisodes vraiment moches… Là, c’était un mois sans…

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article