Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Daily Héros

Un blog de passionné pour des passionnés ^^

Mon Impression : Justice League Rebirth #7

JUSTICE LEAGUE VS SUICIDE SQUAD #3 et 4

(Scénario : Joshua Williamson     Dessin : Jesus Merino et Fernando Pasarin     Couleur : Alex Sinclair)

 

Batman en a eu assez ! Il a décidé de révéler l’existence de la Suicide Squad à ses partenaires de la Justice League. Et comme il fallait s’y attendre, d’un commun accord, ils ont décidé d’arrêter, pour de bon, ces criminels !

C’est ainsi que l’on se retrouve avec les deux formations sur une petite île, et aussi surprenant que cela puisse paraître, la Justice League s’est fait mettre en miette, non pas par la Suicide Squad, mais simplement par Killer Frost !

Alors qu’on aurait pu penser que Waller allait en profiter, la menace est trop grosse, trop énorme pour pavoiser ! En effet, Amanda Waller sait que son adversaire, Maxwell Lord est un ennemi absolument redoutable. Mené par une ambition folle et délirante, il entend bien réarranger le monde à sa façon. Pour se faire il libère des criminels d’une prison inconnue construite rien que pour eux !

C’est pour cette raison que Waller tient à ce que les deux équipes s’allient face à se rassemblement d’ennemis. Mais Waller a-t-elle vraiment réussi à tout comprendre du plan de Lord ?…

Bref, cette intrigue continue dans la surenchère… Surtout, on continu de découvrir que ces fameuses surenchères ne sont que du vent…

SUICIDE SQUAD #9

(Scénario : Rob Williams et Sy Spurrier     Dessin : Riley Rossmo     Couleur Ivan Plascienca)

 

Lobo, Docteur Polaris, L’Impératrice Emeraude, Johnny Sorrow et Rustam ! Voilà les criminels que Maxwell Lord a libéré de la prison ultra, ultra secrète de Waller. Nous étions en droit de se demander pourquoi. Et bien, cet épisode de Suicide Squad répond à la question. Ils étaient la première Suicide Squad !

Des criminels (contrôlés non pas par une bombe dans le crâne mais par la promesse d’une récompense n’étant pas moins que ce qu’ils souhaitent le plus), une homme de confiance pour surveiller cette poudrière (ici le mystérieux Rustam) et une mission que les super-héros ne peuvent accomplir, du moins pas de cette façon.

Cette Suicide Squad originelle se rend donc sur l’île asiatique de Jangsun (sorte de Corée du Nord de l’univers DC) où leur tyran de dictateur, qui déteste tout ce qui n’est pas Jangsun, vient de mettre sur pied une équipe de méta-humains !

Comme on peut s’en douter, cette première expérience de la Suicide Squad ne va pas être un franc succès. On se doute qu’auquel cas ces vilains seraient encore en activité. Leur niveau de puissance est bien plus élevé que celui de l’équipe actuel. Mais elle aura permis de bonifier l’idée de base.

Bref, un épisode qui s’oublie aussi vite qu’on l’a lu. On se doute qu’on ne reverra jamais ces personnages, que cette histoire ne sera jamais remis sur le tapis, donc on s’en fout…

 

JUSTICE LEAGUE #11

(Scénario : Bryan Hitch     Dessin : Neil Edwards     couleur : Adriano Lucas)

 

Comment créer un catastrophe incroyable à partir d’une suite de circonstances complètement fortuites ? Demandez à la famille Palmer ! Voulant aider certains de ses voisins les plus pauvres et mal en point suite à l’attaque des Semblables, Monsieur Palmer crée un virus, sa fille (petit génie) y voit la possibilité de créer un moteur de recherche révolutionnaire, enfin son petit frère se lance, sur la tablette ayant ce virus, dans une partie de jeu-vidéo en envoyant des méchants sur des super-héros ! Sauf que dans la vraie vie, de véritables méchants s’en prennent aux membres de la Justice League ! En plein cœur d’un quartier résidentiel.

Même si ces méchants sont principalement de seconde ou troisième zone, hormis peut-être Amazo, nos héros sont vite dépassés et mal en point. Le nombre surclasse la puissance.

Bref, un final classique, pour ne pas dire quelconque, pour une intrigue toute aussi classique, pour ne pas dire quelconque. C’en est presque navrant…

ACTION COMICS #969

(Scénario : Dan Jurgens     Dessin : Patrick Zircher     Couleur : Arif Prianto)

 

Lex Luthor a été tabassé, enlevé, arrêté et conduit sur une planète hostile et inconnue. En effet le Déicide L’Call et son bras droit Zade sont venus sur Terre pour arrêter le nouveau protecteur de Metropolis.

Il se retrouve donc sur une planète parce qu’il est coupable d’être, dans le futur, le nouveau tyran fou et meurtrier aux rênes de d’Apokolips ! (On se croirait en plein Minority Report !) Condamné à mort pour un acte qu’il n’a pas encore commis. Mais heureusement pour lui, cela coïncide avec des états d’âme de L’Call !

En effet, le Déicide, commence à ressentir une certaine lassitude dans son « travail », et cette mission avec Luthor doit être la dernière !

De son côté, Superman finit sa réflexion sur son devoir, ou non, d’aller sauver Lex Luthor !

Bref, un épisode un peu longuet, qui sert un peu d’interlude pour nous présenter un peu plus ces nouveaux personnages.

 

FLASH #13

(Scénario : Joshua Williamson     Dessin : Neil Googe     Couleur : Ivan Plascencia)

 

Le titre doit vraiment faire quelque chose pour les dessins ! Je relis les premiers tomes version New52, dessinés par Manapul. Et quand je vois les planches de Neil Googe, j’ai envie de passer sous un train ! Et puis ce serait bien d’avoir un artiste régulier, ce n’est que le treizième épisode de la série…

Enfin bref, Kid Flash, Flash et Iris sont de retour de la Terre d’Ombre. En côtoyant son ancien adversaire, reconverti, Barry comprend qu’il ne doit pas passer à côté des choses essentielles de la vie. Il se décide (enfin !!!) à demander à Iris à sortir avec lui !

Alors Kid Flash se surpasse, se surmène afin de faire en sorte que Central City n’ai pas besoin de Flash ce soir, Iris et Barry se laissent aller à parler d’eux et d’actes manqués. Mais est-il trop tard ? Reste-t-il une chance ?

Bref, un épisode calme, pour une fois, et pourtant fort intéressant, passionnant même ! J’adore le personnage d’Iris, et je suis content de la voir s’installer durablement dans le titre. Du moins, j’espère que c’est le cas.

 

HAL JORDAN AND THE GREEN LANTERN CORPS #11

(Scénario : Robert Venditti     Dessin : Rafa Sandoval     Couleur : Tomeu Morey)

 

Deux axes de lecture pour cette nouvelle intrigue. Il faut au moins cela avec tant de personnages.

Tout d’abord Hal Jordan qui revient de l’Espace Emeraude ! Un mystérieux endroit où « errent » les nombreux porteurs de l’anneau vert tombés au combat ! Il y a retrouvé, un court instant, Abin Sur ! Mais cette rencontre est de courte durée, puisque Kyle Rayner parvient à faire revenir Hal Jordan ! Mais pas de retrouvailles en bonne et due forme, puisque Hal doit, encore et toujours, retrouver le Corps des Green Lantern !

John Stewart, et le Corps, ont été fait prisonnier par un robot Brainiac, mais alors qu’ils pensaient ce retrouver face au collectionneur, qu’elle n’est pas leur surprise en découvrant qu’ils font maintenant partis de la collection de Larfleeze ! L’agent orange ! Sans doute tout aussi terrifiant comme ennemi, mais peut-être moins sans issu.

Bref, quel plaisir de retrouver ce personnage haut en couleur.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article